Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-12-31
Organisation des soins

Tags:
Prise en charge des patients asthmatiques - Organisation des soins
Prise en charge des patients asthmatiques

L'objectif était de décrire les pratiques médicales de prise en charge des patients asthmatiques traités à l’île de la Réunion, les comparer aux recommandations internationales du Global Initiative for Asthma. Prise en charge médicale des patients asthmatiques. Enquête de pratique auprès d'assurés sociaux et de médecins de la Réunion.

Publicité

Résumé

Objectifs : Décrire les pratiques médicales de prise en charge des patients asthmatiques traités à l'île de la Réunion, les comparer aux recommandations internationales du Global Initiative for Asthma.

Méthodes : L'enquête a porté sur un échantillon aléatoire de 176 malades asthmatiques âgés de 5 à 40 ans, tirés au sort parmi les malades remboursés d'au moins un bêta-2 agoniste de courte durée d'action par la caisse générale de sécurité sociale au cours de la période du 1er octobre 2000 au 31 janvier 2001.

Les médecins-conseils ont recueilli les déclarations des asthmatiques et de leurs médecins traitants.
Résultats : Après la détermination de la sévérité de l'asthme par le médecin- conseil, l'asthme persistant modéré (40,3% ± 7,2) et l'asthme intermittent (38,1% ± 7,2) sont les stades les plus fréquents. Les médecins traitants connaissaient le degré de sévérité de 23,3% (± 6,3) des asthmatiques. De 28,3% (± 6,7) à 44,2% (± 7,4) des asthmatiques étaient surveillés par débit expiratoire de pointe ou spirométrie, selon les déclarations respectives des patients et des médecins. Dans 10,2% (± 4,5) des cas, les asthmatiques disposaient d'un débitmètre de pointe à domicile.

Les patients asthmatiques déclaraient consommer des corticoïdes inhalés dans 43,2% (± 7,3) des cas, et des bêta 2 agonistes de longue durée d'action dans 12,5% (± 4,9) des cas.

Lors de l'enquête, 32,5% (± 7,3) des asthmatiques utilisant régulièrement des dispositifs à inhaler les manipulaient correctement. Les taux d'exécution conforme différaient selon le dispositif utilisé (p < 0,001). Le modèle prescrit dans 56,1% (± 7,8) des cas présentait le plus faible taux de réussite avec 10,2%. Moins d'un patient sur cinq recevait à chaque consultation une éducation à la manipulation de ces dispositifs (19,2% ± 6,4). Lorsque l'on interroge les patients sur leur comportement en cas de survenue d'une crise d'asthme, celui-ci était ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-12-31 par Auteurs : Prévot L, Dalleau-Passarelli N, Soulas A, Trévidic E
Source: Rev Med Ass Maladie 2003;34,1:3-13Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...