Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-12-31
Organisation des soins

Tags:
Bonnes pratiques en épidémiologie? - Organisation des soins
Bonnes pratiques en épidémiologie?

L'objectif était de présenter les travaux des épidémiologistes concernant les recommandations de bonnes pratiques et les dérives potentielles. Les bonnes pratiques peuvent cacher de mauvaises intentions ! Ou l'histoire incroyable (mais vraie) d'une manipulation de l'industrie du tabac.

Publicité

Résumé

En 1997, l'Association des épidémiologistes de angue française a décidé d'élaborer des recommandations de déontologie et de bonne pratique en épidémiologie.
Dans deux manifestations internationales auxquelles il a participé en 1998 et 1999, l'auteur a entendu des propositions extravagantes de bonnes pratiques en épidémiologie. Il était irréaliste de penser qu'elles pouvaient être satisfaites dans une étude, aussi rigoureuse soit-elle.

Dans les années qui suivent, l'auteur découvre que ces propositions étaient liées à la stratégie d'un fabricant de tabac. L'objectif était de décrédibiliser les travaux des épidémiologistes ayant mis en évidence le rôle nocif du tabagisme passif. D'autres auteurs ont détaillé les méthodes employées, l'aide d'autres secteurs industriels aux États-Unis et en Europe, le rôle des cabinets de relations publiques et de certains chercheurs, la politique de soutien occulte des manifestations scientifiques et professionnelles.

La stratégie était basée sur la promotion de règles de bonne pratique particulièrement rigides et nombreuses devant toutes être scrupuleusement respectées. Les études ne les satisfaisant pas devaient être automatiquement rejetées. Cette stratégie industrielle a échoué.

L'intérêt de disposer d'un ensemble minimal de règles publiquement « opposables » n'est pas mis en cause. Celles-ci doivent être élaborées par la communauté scientifique elle-même, ce qui est la garantie de leur caractère réaliste et transparent.

Article écrit le 2003-12-31 par Auteur : Goldberg M
Source: Rev Med Ass Maladie 2003;34,1:49-52Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...