Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-12-31
Organisation des soins

Tags:
Typologie des pratiques médicales - Organisation des soins
Typologie des pratiques médicales

L'objectif était de décrire la pratique des médecins généralistes dans la prise en charge des diabétiques de type 2, en établir une typologie et en déduire les modalités d’action pour améliorer la qualité de ces soins. Une typologie des pratiques médicales comme outil de l'amélioration de la qualité des soins. Expérience dans la prise en charge des malades diabétiques par les médecins généralistes.

Publicité

Résumé

Objectifs : Décrire la pratique des médecins généralistes dans la prise en charge des diabétiques de type 2, en établir une typologie et en déduire les modalités d'action pour améliorer la qualité de ces soins.

Méthodes : Recueil des prescriptions des médecins généralistes de la région Centre concernant leurs patients diabétiques à partir des bases de données de l'Assurance maladie. Définition des profils de médecins par analyse en composantes principales (ACP) suivie d'une classification par la méthode des nuées dynamiques.

Résultats : Quatre profils ont été distingués :

- profil A (14,7 % des généralistes) : suivi sur la seule glycémie, sans dosage de l'hémoglobine glyquée, ni examen paraclinique de recherche de complications ;

- profil B (32,3 % des généralistes) : suivi régulier par hémoglobine HbA1c, mais peu d'examens de dépistage des complications ;

- profil C (34,4 % des généralistes) : peu de suivi régulier par hémoglobine glyquée et peu de dépistage de complications ;

- profil D (18,6 % des généralistes) : niveau de dépistage des complications le plus élevé des quatre profils, mais avec une moins bonne qualité du suivi de l'équilibre glycémique que le profil B.

Conclusions : La détermination d'une typologie des pratiques médicales permet une stratégie d'action mieux adaptée et mieux ciblée : entretiens confraternels avec les médecins-conseils proposés en priorité aux médecins généralistes des groupes dont la pratique s'écarte le plus du référentiel, et contenu adapté de ces échanges au profil du médecin rencontré.

Article écrit le 2003-12-31 par Auteurs : Germanaud J, Deprez PH, Delvoye S, Gabach P, Schmitt B, Lasfargues G, Lecomte P, Charlon R
Source: Rev Med Ass Maladie 2003;34,2:85-91Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...