Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-12-31
Organisation des soins

Tags:
Substitution aux opiacés : données nationales - Organisation des soins
Substitution aux opiacés : données nationales

L'objectif était de connaître la prévalence en France métropolitaine et la prise en charge médicale des toxicomanes en traitement de substitution aux opiacés (buprénorphine-haut-dosage — BHD ou de méthadone). Les traitements de substitution aux opiacés en France métropolitaine en 2000 : les données du régime général de l'assurance maladie.

Publicité

Résumé

Objectif : Connaître la prévalence en France métropolitaine et la prise en charge médicale des toxicomanes en traitement de substitution aux opiacés (buprénorphine-haut-dosage - BHD ou de méthadone).

Méthode : Etude rétrospective sur les bases de données des soins remboursés par le régime général d'assurance maladie à ses bénéficiaires (41,5 millions de bénéficiaires, hors mutuelles) au dernier trimestre 2000.

Résultats : Le nombre de patients en traitement de substitution était de 68 755, dont 63 393 étaient traités par BHD, 5 072 par méthadone et 290 à la fois ou successivement durant le trimestre par BHD et méthadone. L'âge moyen était de 32 ans, le sex-ratio homme/femme de 3,33 et 51 % des patients bénéficiaient de la couverture maladie universelle. Les taux de prévalence régionaux étaient les plus importants dans le Nord-Est et sur le pourtour méditerranéen (supérieur à 200 pour 100 000 dans ces régions pour une prévalence nationale de 165,6).

Parmi les patients traités par BHD, 10,5 % avaient une posologie supérieure aux doses maximales recommandées par les experts (16 mg/j) et 39,9 % une posologie = 4 mg/j. Durant la période de recueil, 70 % des patients avaient consulté le même médecin et 9,4 % en avaient consulté trois ou plus. Parmi les patients traités par BHD, 14 % avaient des remboursements associés de clorazépate dipotassique dosé à 50 mg (Tranxène ® 50 mg) ou de flunitrazépam (Rohypnol®).

Conclusion : Cette étude, aisément reproductible, pourrait permettre de suivre certains aspects de l'évolution des traitements de substitution aux opiacés en France métropolitaine. Notre étude confirme les estimations quant au nombre de patients traités et suggère qu'une minorité de ces patients (10 %) ont un comportement en rapport avec un possible mésusage (associations dangereuses, nomadisme...).

Article écrit le 2003-12-31 par Auteurs : Claroux-Bellocq D, De Bailliencourt S, Saint-Jean F, Chinaud F, Vallier N, Weill A, Fender
Source: Rev Med Ass Maladie 2003;34,2:93-102 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...