Publicité
Accueil > Organisation des soins > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2004-12-31
Organisation des soins

Tags:
Cancer du poumon en France - Organisation des soins
Cancer du poumon en France

L'objectif était de mesurer l’évolution du taux d’incidence médico-sociale du cancer du poumon entre 1997 et 2002, par classe d’âge, par sexe et connaître les disparités géographiques. Incidence du cancer du poumon en France métropolitaine de 1997 à 2002 : les données du régime général de l'assurance maladie.

Publicité

Résumé

Objectif : Mesurer l'évolution du taux d'incidence médico-sociale du cancer du poumon entre 1997 et 2002, par classe d'âge, par sexe et connaître les disparités géographiques.

Méthode : Les incidences ont été calculées à partir des affections de longue durée (ALD) attribuées aux patients du régime général de l'assurance maladie, pour des nouveaux cas de cancer du poumon.

Résultats : De 1997 à 2002 inclus, le régime général de l'assurance maladie a enregistré plus de 105 000 nouveaux cas de cancer du poumon. En six ans, le taux d'incidence standardisé à la population mondiale régressait pour les hommes de 41,3 à 40,1 p. 100 000, alors qu'il augmentait pour les femmes de 7,3 à 9,6 soit une progression annuelle de 5,6 %. L'augmentation concernait particulièrement les femmes de 40-59 ans (+ 9,6 % par an). Pour les femmes, l'Ile-de-France avait le taux le plus élevé (10,5 p. 100 000) et pour les hommes les régions du nord et de l'est, Champagne-Ardenne (55,1), Lorraine (51,1), Nord - Pas-de-Calais (50,6) présentaient une surmorbidité. Le sex-ratio H/F variait de 9,1 dans le Nord - Pas-de-Calais à 3,7 en Ile-de-France et était même de 3,0 pour Paris.

Conclusion : Les données d'ALD couvrent l'ensemble du territoire. Elles permettent de mesurer des évolutions temporelles et des disparités spatiales de la fréquence du cancer du poumon. Des modèles intégrant les différentes sources de données (ALD30, programme de médicalisation du système d'information...) permettront d'accroître la réactivité du système de surveillance des cancers.

Article écrit le 2004-12-31 par Auteurs : Chinaud F, Weill A, Vallier N, Ricordeau Ph, Fender P, Allemand H
Source: Rev Med Ass Maladie 2004;35,2:69-79Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...