Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2004-12-31
Organisation des soins

Tags:
Incidence de l'endocardite infectieuse - Organisation des soins
Incidence de l'endocardite infectieuse

L'objectif était d'évaluer l’incidence de l’endocardite infectieuse en Limousin Poitou-Charentes en 2000. Évaluation de l'incidence de l'endocardite infectieuse en Limousin Poitou-Charentes et suivi bucco-dentaire de patients à risque.

Publicité

Résumé

Objectifs : Evaluer l'incidence de l'endocardite infectieuse en Limousin Poitou-Charentes en 2000. Apprécier l'état bucco-dentaire et améliorer sa prise en charge pour une population de patients à risque.

Méthode : Enquête rétrospective et descriptive comportant deux volets : premièrement, à partir du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), nous avons recherché les cas d'endocardite infectieuse hospitalisés au cours de l'année 2000 en Limousin Poitou-Charentes et calculé son incidence. Deuxièmement, un examen bucco-dentaire a été réalisé chez des patients volontaires, exonérés du ticket modérateur pour une cardiopathie à risque d'endocardite et n'ayant pas eu de remboursement lié à une prestation buccodentaire du 1er septembre 2000 au 31 août 2001.

Résultats : L'incidence régionale de l'endocardite infectieuse était de 57,4 cas/million d'habitants/an. Sur les 135 patients hospitalisés, la porte d'entrée était bucco-dentaire pour 13% des malades. Le coût régional des soins hospitaliers initiaux en rapport avec cette maladie a été estimé à 12 127 € par patient. Parmi 4 460 patients à risque, 2 379 (53,3 %) n'avaient pas sollicité de remboursement lié à une prestation bucco-dentaire pendant l'année précédente. Seuls, 544 patients ont accepté d'être examinés par le service médical. L'état bucco-dentaire n'était pas satisfaisant pour 74,8 % d'entre eux.

Conclusion : Nous confirmons l'augmentation relative de l'atteinte sur coeur sain ainsi que la réduction de la fréquence de la porte d'entrée dentaire et de la mortalité. Le coût moyen des soins hospitaliers initiaux était inférieur aux données de la littérature. Une incitation à un meilleur suivi bucco-dentaire a été entreprise.

Article écrit le 2004-12-31 par Auteurs : Suire-Saulnier A, Tabarly P
Source: Rev Med Ass Maladie 2004;35,4:243-50Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...