Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-12-31
Organisation des soins

Tags:
Prévalence de la maladie de Parkinson - Organisation des soins
Prévalence de la maladie de Parkinson

L'objectif était de connaître la prévalence et les caractéristiques de la population traitée pour maladie de Parkinson en France métropolitaine en 2000, décrire sa prise en charge et mesurer les coûts pour l’Assurance maladie.

Publicité

Résumé

Objectifs : Connaître la prévalence et les caractéristiques de la population traitée pour maladie de Parkinson en France métropolitaine en 2000, décrire sa prise en charge et mesurer les coûts pour l'Assurance maladie.

Méthode : Etude descriptive par interrogation des bases de données de remboursement de l'Assurance maladie sur l'année 2000. La population source était l'ensemble des bénéficiaires du régime général stricto sensu soit 41,5 millions de personnes.

Les patients inclus avaient bénéficié d'au moins une délivrance de médicaments antiparkinsoniens au dernier trimestre 2000.

Nous avons exclu les patients âgés de moins de 40 ans, les femmes de moins de 50 ans traitées par bromocriptine seule et tout patient bénéficiant de délivrance associée de neuroleptiques.

Résultats : Le taux de prévalence de la maladie de Parkinson traitée était de 241 pour 100 000, soit environ 143 000 personnes tous régimes d'assurance maladie confondus. Le taux maximum était atteint dans la classe d'âge des 80-84 ans : 2 355 pour 100 000. Les plus fortes prévalences concernaient le couloir rhodanien. Le coût moyen annuel des soins était de 5 827 euros en 2000 (520 millions d'euros pour le seul régime général). Pour les soins infirmiers, le coût moyen annuel par patient variait selon les régions de 270 euros à 1 500 euros et plus (PACA, Languedoc-Roussillon, Corse) et était corrélé à la densité d'infirmiers libéraux.

Conclusion : Notre étude permet un suivi de la prévalence de la maladie de Parkinson et des coûts pour l'Assurance maladie. Les disparités spatiales des coûts, pour un groupe homogène de malades, devraient être prises en compte pour la régulation des dépenses.

Article écrit le 2005-12-31 par Auteurs : Bertin N, Chantelou ML, Vallier N, Weill A, Fender P, Allemand H et le groupe Médipath
Source: Rev Med Ass Maladie 2005;36(2):113-122Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...