Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-12-31
Organisation des soins

Tags:
Population traitée par médicaments antileptiques - Organisation des soins
Population traitée par médicaments antileptiques

L'objectif était de mesurer la prévalence et décrire la population des bénéficiaires du régime général de l’Assurance maladie ayant été remboursés de médicaments antiépileptiques en France métropolitaine en 2000. La population traitée par médicaments antiépileptiques en France métropolitaine en 2000 : les données du régime général de l'Assurance maladie.

Publicité

Résumé

Objectifs : Mesurer la prévalence et décrire la population des bénéficiaires du régime général de l'Assurance maladie ayant été remboursés de médicaments antiépileptiques en France métropolitaine en 2000. Apprécier les disparités géographiques et décrire les groupes thérapeutiques utilisés.

Méthode : Etude transversale sur les bases de données de remboursement de l'Assurance maladie. Les patients inclus avaient bénéficié d'au moins un remboursement de médicament antiépileptique (hors benzodiazépines) au dernier trimestre 2000. Les calculs étaient réalisés selon une hypothèse haute portant sur tous les patients inclus et une hypothèse basse excluant ceux ayant uniquement de la carbamazépine.

Résultats : La prévalence de la population traitée en France par médicaments antiépileptiques était comprise entre 8,2 ‰ (hypothèse basse) et 10,8 ‰ (hypothèse haute), soit environ 340 000 à 450 000 patients traités, pour le régime général. La prévalence augmentait avec l'âge. L'âge moyen des patients était de 46,2 ans, le sex-ratio hommes/femmes de 1,13. La prévalence régionale la plus basse était observée en Alsace et la plus haute dans le Limousin. Parmi les patients, 85,2 % avaient eu au moins un remboursement d'antiépileptique classique, 17,8 % au moins un remboursement de nouveaux antiépileptiques et près de 40 % des patients sous nouveaux antiépileptiques n'avaient pas eu d'antiépileptiques classiques.

Conclusion : L'exploitation des bases de remboursement de l'Assurance maladie a permis d'obtenir des données objectives et précises sur la consommation de médicaments antiépileptiques. Elle a révélé des disparités géographiques. La variation des pratiques médicales liée à l'absence de référentiel consensuel pourrait expliquer partiellement ces écarts.

Article écrit le 2005-12-31 par Auteurs : Karsenty D, Bourdel H, Cherrier C, Dumas Y, Vallier N, Weill A, Vincke B, Fender P, Allema
Source: Rev Med Ass Maladie 2005;36(2):123-132Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...