Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-12-31
Organisation des soins

Tags:
Patients traités par antiviraux pour hépatite C - Organisation des soins
Patients traités par antiviraux pour hépatite C

L'objectif était de dcrire la prise en charge des patients traités par antiviraux pour hépatite C en Lmousin en 2000 en se référant aux critères des conférences de consensus de février 1999 et février 2002. Prise en charge des patients traités par antiviraux pour hépatite C en région Limousin.

Publicité

Résumé

Objectifs : Décrire la prise en charge des patients traités par antiviraux pour hépatite C en Limousin en 2000 en se référant aux critères des conférences de consensus de février 1999 et février 2002. Mettre en place un plan d'actions de formation et d'information des professionnels et des patients.

Méthode : Enquête transversale rétrospective portant sur l'ensemble des patients ayant eu un traitement antiviral pour hépatite C en 2000. Nous avons repéré les patients par requêtes informatiques sur les bases de l'Assurance maladie, puis nous avons recueilli des informations directement dans les dossiers médicaux hospitaliers ou par l'intermédiaire des prescripteurs : caractéristiques socio-démographiques, facteurs de risque de contamination, facteurs de pronostic évolutif et thérapeutique et devenir des patients après traitement.

Résultats : En 2000, 129 patients ont été traités par antiviraux. Le recueil des données a été effectué pour 122 patients. Les facteurs de risque les plus fréquemment rencontrés étaient la toxicomanie (55 patients) et la transfusion sanguine (43 patients). Le bilan pré thérapeutique recherchant une co-infection par le VIH ou le virus de l'hépatite B, une consommation d'alcool excessive n'était pas systématiquement réalisé. Une bithérapie (interféron, ribavirine) concernait 90,2 % des patients. Le pourcentage de ces patients avec une charge virale indétectable, six mois au moins après l'arrêt du traitement, était de 47,6 %.

Conclusion : Les résultats en terme de réponse virologique prolongée aux traitements étaient comparables voire supérieurs aux données de la littérature. Cependant, dans le dossier médical, un certain nombre d'informations essentielles au traitement, préconisées par la conférence de consensus, étaient absentes ou incomplètes.

Article écrit le 2005-12-31 par Auteurs : Hourcade S, Burbaud F, Loustaud-Ratti V
Source: Rev Med Ass Maladie 2005;36(3):217-26Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...