Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-08-30
Actualité médicale

Tags: cecite -  rivieres -  resistance -  medicament -  causee -  alteration -  genetique - 
La cécité des rivières : résistance au médicament causée par altération génétique - Actualité médicale
La cécité des rivières : résistance au médicament causée par altération génétique

30 août 2007 - La nouvelle étude du parasitologue Roger Prichard révèle que l’ivermectine, seul médicament disponible pour traiter la cécité des rivières (onchocercose), est à l’origine des changements génétiques entraînant la résistance aux médicaments chez le parasite qui cause la maladie.

Publicité

Cette étude, qui fera partie du tout premier numéro de la nouvelle revue de parasitologie, PloS Neglected Tropical Diseases, peut être lue en ligne à compter du 30 août.
Le Dr Prichard, professeur James McGill à l’Institut de parasitologie de l’université, signalait en juin dernier, dans la revue The Lancet, la résistance croissante à l’ivermectine pour traiter l’onchocercose volvulus dans des villages d’Afrique occidentale, notamment au Ghana. Sa plus récente étude, effectuée au Cameroun, confirme la cause génétique de cette résistance. Des échantillons du parasite ont été prélevés chez des personnes vivant dans des régions où l’ivermectine n’avait jamais été administrée. Trois ans plus tard, de nouveaux échantillons ont été prélevés sur ces mêmes personnes après qu’elles eurent suivi un traitement intensif.
« Nous avons donc pu comparer les parasites après traitement avec les parasites avant traitement », explique le Dr Prichard. « Cela nous a permis de constater des changements significatifs dans un gène qui entraîne la résistance chez d’autres espèces de parasites. »
La cécité des rivières, seconde cause de cécité infectieuse au monde après le trachome, est provoquée par les microfilaires d’un nématode transmis par la piqûre de la mouche noire. Il entraîne des troubles de vision, la cécité, voire des déformations pathologiques de la peau. Le ver adulte, qui peut survivre 10 et même 15 ans dans l’hôte humain, produit chaque année des millions de larves microscopiques (microfilaires). On estime à 37 millions le nombre des personnes infectées dans le monde, principalement en Afrique subsaharienne, dans certaines régions d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud et, à un degré moindre, au Moyen-Orient.
L’ivermectine – d’abord utilisée par les vétérinaires sur le bétail – sert depuis bientôt vingt ans à traiter la cécité des rivières. C’est le seul médicament sûr qui soit disponible à l’heure actuelle pour traiter massivement ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-08-30 par auteur
Source: Service des affaires universitaires - Université McGill Accéder à la source

Mots clés: cecite rivieres resistance medicament causee alteration genetique


Publicité

En savoir plus

Pour nous rejoindre:
Mark Shainblum
Service des affaires universitaires et des médias
Université McGill
514-398-2189




: Sur le même thème...