Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-08-01
Actualité médicale

Tags: cerveau -  mesure -  musique - 
Le cerveau en mesure avec la musique - Actualité médicale
Le cerveau en mesure avec la musique

1 août 2007 - Des chercheurs de McGill et de Stanford sont les premiers à cartographier l’activité neuronale engendrée par les transitions en musique.

Publicité

Une étude menée par des chercheurs des universités McGill et Stanford révèle comment le cerveau humain réagit à la transition d’un mouvement à l’autre dans une pièce musicale.
Les résultats de cette recherche sans précédent – conçue à l’aide du professeur de psychologie Dan Levitin de l’Université McGill et menée par une équipe de l’Université Stanford dirigée par l’étudiant au cycle supérieur Devarajan Sridharan – paraissent dans le tirage du 2 août de la revue Neuron. Les chercheurs Vinod Menon, Chris H. Chafe et Jonathan Berger ont également pris part à ces travaux.
« Cette étude est la première à montrer que le cerveau est doté d’un réseau distinct qui cerne le début et la fin d’épisodes en musique, probablement en vue de l’encodage, ou mise en mémoire », a précisé le Pr Levitin, titulaire de la Chaire James McGill en psychologie et neurosciences à McGill et auteur du récent succès de librairie This Is Your Brain on Music: The Science of a Human Obsession.
Les chercheurs de McGill ont recruté des sujets issus de la population de Stanford et de la collectivité voisine de Palo Alto, en Californie. Les sujets étaient placés dans un appareil d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMF) – un appareil de neuroimagerie permettant de mesurer l’activité neuronale dans le cerveau – où ils écoutaient plusieurs symphonies complètes du compositeur britannique de l’époque baroque William Boyce.
« Les sujets n’étaient pas musiciens et pouvaient ne pas être en mesure de distinguer un adagio d’un andante, mais ils percevaient bien les changements musicaux notables », poursuit le Pr Levitin, en soulignant que les résultats pourraient aussi être applicables à des styles de musique autres que classique, bien que cela nécessiterait des recherches plus poussées.
Lors des changements marqués entre les mouvements musicaux, les chercheurs ont observé ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-08-01 par auteur
Source: Service des affaires universitaires - Université McGill Accéder à la source

Mots clés: cerveau mesure musique


Publicité

En savoir plus

Pour nous rejoindre:
Michael Bourguignon
Service des affaires universitaires et des médias
Université McGill
514-398-8305