Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-01-07
Actualité médicale

Tags: Biosynthese -  hydrocortisone -  sante - 
Biosynthèse de l'hydrocortisone : Une usine vivante miniature au service de notre santé - Actualité médicale
Biosynthèse de l'hydrocortisone : Une usine vivante miniature au service de notre santé

Grâce à une ingénierie génétique massive, une usine vivante miniature aux performances inégalées vient d'être créée. C'est un organisme unicellulaire microscopique, la levure de boulanger, encore appelée Saccharomyces cerevisiae, qui, à partir d'alcool ou de sucre, est désormais capable de synthétiser un médicament, le cortisol (ou hydrocortisone). Une réalité apparemment simple, mais qui cache un processus complexe, le plus complexe qui ait jamais été reprogrammé dans une cellule vivante.

Publicité

Ce tour de force a été réalisé en collaboration étroite, entre l'équipe de Denis Pompon, du Centre de génétique moléculaire du CNRS à Gif-sur-Yvette et la société Aventis, avec la participation d'autres partenaires, dans le cadre d'un projet de grande envergure débuté en 1992. Ces travaux, aux perspectives industrielles très importantes, sont publiés dans le numéro de la revue Nature Biotechnology à paraître en février. Ils sont d'ores et déjà accessibles sur le site de cette revue.

C'est la plus grande et la plus complexe ingénierie génétique mise au point.

Une seule cellule est capable de remplacer l'ensemble du processus industriel menant à la fabrication de l'hydrocortisone (appelée aussi cortisol), une des principales hormones stéroïdiennes chez l'homme. Cette hormone d'un intérêt pharmaceutique majeur est produite à grande échelle (de l'ordre de plusieurs dizaines de tonnes par an), en particulier pour ses propriétés anti-inflammatoires, par un procédé actuellement coûteux et long. Les premières avancées dans la recherche d'une alternative avaient déjà été présentées en 1998, mais cette fois c'est bien l'intégralité de la chaîne de synthèse qui vient d'être réalisée avec succès dans la levure. Cette réalisation est remarquable à plus d'un titre. D'abord la performance technologique mérite d'être saluée. La production industrielle du cortisol ne nécessite actuellement pas moins de neuf étapes, parmi lesquelles une bioconversion. La fabrication des molécules enzymatiques nécessaires à la bonne réalisation de l'ensemble de ces étapes a ainsi requis la manipulation d'une quinzaine de gènes d'origines diverses. Neuf d'entre eux ont été introduits par les chercheurs dans la levure à partir d'autres organismes ; ils sont d'origine humaine, animale et même végétale. L'autre partie correspond à des gènes de la levure qui ont du être modifiés pour maîtriser cet assemblage et assurer un fonctionnement cohérent avec les nouvelles molécules produites. Une ingénierie génétique ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-01-07 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Biosynthese hydrocortisone sante


Publicité

En savoir plus