Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Pricarde sreux
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Pricarde sreux

Les deux feuillets, viscral et parital, se rflchissent lun dans lautre selon une ligne trs irrgulire qui constitue le hile ou pdicule cardiaque. Ils limitent ainsi une cavit close de toutes parts, la cavit pricardique. La main introduite dans cette cavit fait aisment le tour du coeur ; mais alors quen avant elle peut remonter devant laorte et le tronc pulmonaire, en arrire elle est vite arrte devant la veine cave infrieure et sous les veines pulmonaires. Dautre part, fait trs important, lindex peut, lintrieur de ce sac, sinsinuer derrire les artres et devant les veines (cave suprieure et pulmonaire suprieure) dans une sorte de canal, le sinus transverse du pricarde, lui aussi clos de toutes parts. Et pour bien comprendre ce sinus un rappel embryologique schmatique est ncessaire.

EMBRYOLOGIE DU PRICARDE SREUX (fig. 198). Le coeur avait primitivement la forme dun tube compos de trois portions renfles successives : le bulbe artriel, le ventricule et le sinus veineux ; sur une coupe sagittale, on voit ce tube entour dun double manchon formant la sreuse pricardique. Dans la suite une plicature du coeur amne le bulbe artriel au-devant et presque au contact du sinus veineux. Il en rsulte quune partie de la cavit pricardique se dveloppe beaucoup, entoure presque le coeur au point de sembler constituer toute la cavit pricardique. Une autre partie au contraire (celle qui occupe la face antrieure du coeur sur la coupe sagittale) diminue beaucoup, mais persiste en tant que cavit entirement tapisse de sreuse, cest le sinus transverse du pricarde.

Dautre part, on conoit aisment quil y ait toujours, sur le coeur adulte, comme sur le coeur embryonnaire, une double ligne de rflexion du feuillet parital dans le feuillet viscral, lune autour des veines, lautre autour des artres.
Le pricarde sreux a la forme dun cne tronqu base infrieure reposant sur le diaphragme, sommet allant jusqu lunion de la portion ascendante et de la portion horizontale de larc aortique. Il mesure de 12 14 centimtres de haut, avec une largeur de 12 15 centimtres la base et une paisseur maximale de 10 centimtres.

Le feuillet viscral tapisse tout lapex et les diffrentes faces du coeur, en recouvrant les vaisseaux coronaires.

Sa ligne de rflexion dans le feuillet parital demande tre suivie point par point. Nous tudierons successivement la ligne de rflexion qui passe devant les artres et derrire les veines, bref celle qui limite la grande cavit pricardique (fig. 199, 200), puis celle qui passe derrire les artres et devant les veines, limitant le toit du sinus transverse du pricarde (fig. 200, 201).

En allant de gauche droite partir de lartre pulmonaire gauche, cette ligne commence au flanc gauche du tronc pulmonaire juste sous lartre pulmonaire gauche ; puis elle monte culminer devant lartre pulmonaire droite 5 centimtres au-dessus de la base du coeur, se dprime un peu entre tronc pulmonaire et aorte, monte sur celle-ci 7 centimtres de haut avoisinant lorigine du tronc brachio-cphalique, puis passe en pont au-dessus de lorifice droit du sinus transverse du pricarde et atteint la veine cave suprieure. Celle-ci va tre contourne en spirale par la ligne de rflexion qui descend en bas et droite, contourne le bord droit de la veine cave, descend ensuite la face postrieure du coeur.

L le cul-de-sac de rflexion descend passer au flanc droit des veines pulmonaires droites, contourne entirement la veine cave infrieure, remonte sadosser presque lui-mme, suit le flanc gauche des veines pulmonaires droites, devient horizontal un peu au-dessous du bord suprieur de latrium gauche, redescend au flanc droit des veines pulmonaires gauches, contourne linfrieure, remonte sur leur flanc gauche, puis passe en pont au-dessus de lorifice gauche du sinus transverse du pricarde et arrive au-dessous de lartre pulmonaire gauche.

Telle est la ligne que peut suivre le doigt lorsque la main est dans la cavit cardiaque.

Indpendamment des minuscules dpressions qui se font entre les diffrentes veines, il existe un grand cul-de-sac, appel sinus oblique du pricarde (fig. 200), entre les veines pulmonaires droite et gauche. Ce cul-de-sac rpond en arrire loesophage ; sa distension peut causer de la dysphagie.

La ligne de rflexion du toit du sinus transverse du pricarde, suivie de la mme manire, parcourt le chemin suivant (fig. 201) : ayant commenc derrire lorigine de lartre pulmonaire gauche, elle passe peu prs horizontalement sous lartre pulmonaire droite, sur laorte, monte en haut et droite ; au niveau du toit de lorifice droit du sinus transverse du pricarde, elle sadosse au cul-de-sac priphrique et atteint la veine cave suprieure. L, la ligne descend pic le long du bord gauche de ce vaisseau, devient horizontale pour longer le bord suprieur de latrium gauche, arrive la veine pulmonaire suprieure gauche et regagne son point de dpart sur lartre en passant de mme en pont en dessus de lorifice gauche du sinus transverse du pricarde.

Celui-ci constitue donc un troit dfil entre artres et veines, avec un toit sreux propre et deux orifices ainsi limits : lorifice droit par laorte en avant, la veine cave suprieure en arrire et lauricule droite en bas ; lorifice gauche par lartre pulmonaire en avant, la veine pulmonaire suprieure gauche en arrire et lauricule gauche en bas.

La cavit pricardique est normalement presque virtuelle ; les deux feuillets glissent aisment lun sur lautre grce une trs petite quantit de srosit.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...