Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > PARTIE THORACIQUE DE LOESOPHAGE
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

PARTIE THORACIQUE DE LOESOPHAGE

(fig. 222, 223, 224)

Loesophage, qui a commenc par tre un organe cervical (voir t. I, p. 327 et fig. 491), traverse tout le thorax et finit dans labdomen. Long de 25 centimtres, dont 5 pour sa partie cervicale, 16 pour sa traverse thoracique et 4 pour sa partie abdominale, il stend depuis la 6e vertbre cervicale jusqu la 11e vertbre thoracique.

CALIBRE

Aprs un rtrcissement initial, cricodien, il prsente un deuxime rtrcissement broncho-aortique (o sarrtent souvent les corps trangers) et un troisime, diaphragmatique (o stagnent un moment les liquides caustiques accidentellement dglutis). Son diamtre moyen dans lintervalle de ces rtrcissements est de 2,5 cm. Mais 1oesophagoscopie on voit que, dans sa portion cervicale, ses parois antrieure et postrieure sont appliques lune contre lautre, que dans la portion thoracique, au contraire, loesophage est physiologiquement bant et quau niveau de la traverse diaphragmatique sa lumire est virtuelle.

TRAJET

Loesophage est trs sinueux. tudi dans un plan frontal, loesophage est dabord oblique en bas et gauche jusqu la 4e vertbre thoracique ; il est ensuite refoul par laorte vers la droite jusquau niveau de la 6e vertbre thoracique, parfois de la 7e ; il sincline ensuite de nouveau vers la gauche jusqu sa terminaison. Ces deux dernires portions dcrivent ainsi dans le thorax une courbe trs nette convexit droite marquant son empreinte sur le poumon droit.

Dans un plan sagittal loesophage dcrit une courbe concavit antrieure, comme la colonne thoracique. Il est au contact de celle-ci jusqu la 4e vertbre thoracique, puis sen loigne, en se portant progressivement en avant.

RAPPORTS

Loesophage parvient dans le thorax en passant par lorifice suprieur du thorax ; il est ce moment le seul organe important du mdiastin postrieur, ayant devant lui la trache et derrire lui la colonne vertbrale dont le spare lespace virtuel rtro-viscral, continuation de lespace rtro-pharyngien. Il est et restera llment le plus antrieur du mdiastin postrieur.

En avant (fig. 222), en effet, il rpond de haut en bas : dabord la trache qui oblique vers la droite, si bien que la face antrieure de loesophage, dbordant un peu la trache gauche, rpond au nerf laryng rcurrent gauche et, distance lartre carotide commune gauche. Puis il passe derrire la bronche principale gauche et la bifurcation bronchique encombre par des ganglions tracho-bronchiques gauches ; au-del de ceux-ci passe transversalement lartre pulmonaire droite ; lartre bronchique droite passe, au contraire, contre la face antrieure de loesophage.

Plus bas, loesophage descend derrire le coeur masqu par le sinus oblique du pricarde. Enfin loesophage descend encore plus bas que le bord infrieur du coeur, derrire le plan trs inclin du diaphragme, avant datteindre lostium oesophagien de ce muscle ; il y a l un espace, o loesophage peut se dilater (formant lampoule piphrnique) au-dessus de son rtrcissement diaphragmatique, espace occup par quelques noeuds lymphatiques phrniques (fig. 223).

droite, loesophage rpond la plvre et au poumon sur toute sa hauteur, sauf au point de passage de larc de la veine azygos.

gauche, loesophage nentre pas normalement en rapport avec plvre et poumon gauches ; il a au contraire des rapports vasculaires. De haut en bas, on rencontre en effet sur son flanc gauche lartre sub-clavire gauche, puis la portion terminale de larc aortique ; la partie thoracique descendante de laorte qui lui fait suite reste longtemps sur le flanc gauche de loesophage, mais lui devient progressivement postrieure. Elle ne sera entirement rtrooesophagienne que tout en bas.

Enfin, de chaque ct, loesophage est long, au-dessous du pdicule pulmonaire, par le faible ligament pulmonaire.

En arrire, loesophage, au contact de la colonne thoracique jusqu la 4e vertbre thoracique, sen spare ensuite progressivement cause de linterposition de plusieurs lments vasculaires (fig. 224, 228). Il est classique de dcrire ceux-ci de bas en haut : en bas, en effet, deux organes masquent la face postrieure de loesophage, laorte gauche, la veine azygos droite ; le conduit thoracique est ce moment derrire le bord gauche de laorte. En montant, aorte et veine azygos divergent pour aller surcroiser les deux bronches principales ; il en rsulte un angle troit interaortico-oesophagien dans lequel vient se placer le conduit thoracique qui arrive ainsi au contact de loesophage. Au-dessus de larc aortique, il ira longer le bord gauche de loesophage, derrire lartre sub-clavire gauche. Ce nest pas tout : il faut encore ajouter ces rapports vasculaires le grillage transversal, artriel et veineux, form par les artres intercostales droites, la portion terminale des veines hmi-azygos et hmi-azygos accessoire et les veines intercostales gauches.

En ralit les rapports de loesophage avec ces vaisseaux sont, au moins en partie, mdiats. En effet derrire loesophage sinterposent les deux rcessus vertbro-mdiastinaux, lun droit, toujours trs net, surtout marqu dans la moiti infrieure du mdiastin, interazygo-oesophagien ; lautre gauche, toujours peu marqu, parfois absent, interaorticooesophagien.

Ces deux rcessus sont unis par le ligament pleural (fig. 221). Ajoutons que sur tout son trajet loesophage est en rapport avec les deux nerfs vagues (voir ci-dessous).

VAISSEAUX ET NERFS

Les artres viennent des artres bronchiques, des artres intercostales et aussi directement de laorte.

Les veines vont des troncs veineux homologues, mais en plus il faut noter que la circulation veineuse de la partie infrieure de loesophage tend se diriger vers le systme porte et quil y a l des anastomoses porto-caves importantes.

Les vaisseaux lymphatiques vont aux noeuds lymphatiques mdiastinaux postrieurs.

Les nerfs sont fournis par le plexus oesophagien constitu par le tronc sympathique et les nerfs vagues.

STRUCTURE

La paroi oesophagienne, paisse de 3 millimtres, est forme de dehors en dedans par une tunique musculaire compose de fibres superficielles longitudinales et de fibres profondes circulaires ou obliques, une tunique sous-muqueuse et une tunique muqueuse.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...