Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > 2. ARTRE HPATIQUE COMMUNE (fig. 360, 361, 363, 364)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

2. ARTRE HPATIQUE COMMUNE (fig. 360, 361, 363, 364)

Ne par bifurcation terminale du tronc coeliaque au bord suprieur du tubercule piploque du pancras, cette volumineuse artre continue dabord la direction du tronc oblique en avant, droite et un peu en bas. Elle longe ainsi le tubercule piploque et forme un relief qui marque le seuil du foramen de la bourse omentale. Elle arrive ainsi contre le flanc gauche de la veine porte, le contourne, se place sur la face antrieure du tronc porte au moment o il merge de derrire le pancras et se divise ce moment. Comme les deux artres qui naissent ce niveau sont dgal calibre, on appelle le tronc dorigine artre hpatique commune, et lon dit quelle se divise en artres hpatique propre et gastro-duodnale.

Les artres hpatiques accessoires sont frquentes, mais en gnral peu importantes ; nous avons signal le rameau hpatique de lartre gastrique gauche pour le lobe gauche du foie. Il peut exister une artre hpatique accessoire venue de lartre msentrique suprieure, passant derrire le tronc porte, puis contournant son bord droit en passant par le triangle porto-choldocien et montant vers le lobe droit. Il y a enfin des artres minuscules venues par les autres ligaments du foie, de lartre pigastrique infrieure, de laorte, des artres phrniques infrieures, mais ces artres sont absolument insuffisantes compenser lartre hpatique propre dont la blessure est potentiellement mortelle.

Artre hpatique commune

Lhpatique commune reprsente, lembryologie nous la montr, la limite suprieure du msoduodno-pancras et la limite droite de la bourse omentale. Deux plans pritonaux diffrents, ayant chacun deux feuillets, sont donc plis lun sur lautre au niveau de cette artre ; ils se sont accols lun lautre, et le postrieur sest accol dautre part au pritoine parital. Ainsi le relief de lartre hpatique commune, en formant le seuil du foramen, indique la dnivellation entre le plancher du vestibule et le profond rcessus infrieur de la bourse omentale (fig. 364). Elle est longe par la veine gastrique gauche qui se termine dans la veine porte.

RAMEAUX COLLATRAUX. Lartre hpatique commune ne donne gure que lartre pancratique dorsale, artre presque constante qui, ne prs de la bifurcation du tronc coeliaque (elle peut aussi bien natre de lorigine de lartre splnique), descend devant la veine porte, derrire listhme du pancras, se recourbe son bord infrieur, pour remonter devant la tte du pancras sanastomoser avec un rameau de lartre gastro-duodnale.

Artre hpatique propre

Nous connaissons ses rapports dans le pdicule du foie (voir Voies biliaires). Elle bifurque en ses deux rameaux terminaux nettement au-dessous de la bifurcation portale. Le rameau gauche monte devant le rameau gauche de la veine porte et se divise souvent avant de pntrer dans le foie en deux branches, lune pour le lobe carr (segment IV), lautre pour le reste du lobe gauche mdial du foie (segment III) et pour le lobe latral gauche du foie (ou segment II). Le rameau droit, plus volumineux, croise laxe du tronc porte, passe devant le rameau droit de la veine porte, sous le conduit hpatique commun, et parfois commence se diviser avant de disparatre dans le lobe droit du foie de mme manire que le rameau droit de la veine porte.
Dans le parenchyme hpatique, lartre se divise de mme manire que la veine porte et les voies biliaires, et dans chaque espace porte, une et quelquefois deux ramifications artrielles accompagnent le canalicule biliaire et le rameau portal.

Lartre hpatique propre donne des rameaux nourriciers aux lobules hpatiques, la capsule fibreuse du foie et aux voies biliaires.

Cest une artre de type terminal.

RAMEAUX COLLATRAUX. 1 Artre gastrique droite : ne habituellement au milieu du pdicule du foie, elle descend vers le duodnum, croise la face antrieure de lartre hpatique commune, arrive au contact du duodnum mobile, se porte gauche, longe le bord suprieur de la partie pylorique de lestomac et se divise en deux rameaux terminaux calqus sur ceux de lartre gastrique gauche. Larc anastomotique de ces deux artres forme le cercle de la petite courbure et est ras du muscle gastrique : la pince doit mordre les tuniques gastriques pour faire lhmostase. Lartre gastrique droite nest pas longe par des noeuds lymphatiques, mais est accompagne de sa veine.

2 Artre cystique (voir p. 284).

Artre gastro-duodnale (fig. 342, 343)

Cette volumineuse artre ne devant le tronc porte, au-dessus du pancras, passe le long de lincisure duodnale de la tte du pancras derrire le duodnum et bifurque derrire le bord infrieur du duodnum en artre gastro-omentale droite et artre rtro-duodnale. Elle marque la limite droite de la bourse omentale, et spare donc duodnum mobile et duodnum fixe.

RAMEAUX COLLATRAUX. Lartre gastro-duodnale donne lartre supra-duodnale suprieure, qui passe transversalement devant le conduit choldoque dans sa partie rtroduodnale, puis descend derrire la tte du pancras, croise nouveau le conduit choldoque intra-pancratique en lui fournissant des branches, puis sincurve gauche et sanastomose avec lartre pancratico-duodnale infrieure venue de lartre msentrique suprieure.

RAMEAUX TERMINAUX. 1 Lartre rtro-duodnale descend devant la tte du pancras, tout prs de la partie descendante du duodnum ; au-dessous de lampoule hpatopancratique, quand cesse ladhrence intime entre pancras et duodnum, elle sinsinue entre les deux organes et passe derrire le pancras pour sanastomoser son tour avec lartre pancratico-duodnale infrieure.

2 Lartre gastro-omentale droite, ne derrire le duodnum, contourne son bord infrieur, se place aussitt distance de lui, dans lpaisseur du ligament gastro-colique, passe au-dessous de la partie pylorique de lestomac, puis longe la grande courbure vers la gauche ; elle se termine en sanastomosant avec lartre gastro-omentale gauche venue de lartre splnique. Chemin faisant elle a donn : en haut des rameaux gastriques, dont un important bouquet pylorique qui soppose un bouquet semblable venu en haut de lartre gastrique droite ; en bas des rameaux piploques nombreux et bien anastomoss entre eux,
qui descendent dans le ligament gastro-colique, puis dans la lame antrieure du grand omentum.

Remarquer la richesse des anastomoses dans le territoire de lartre gastro-duodnale, en opposition avec la terminalit de lartre hpatique propre.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...