Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > CÔLON DROIT
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires
Publicité
Précis d'anatomie

Publicité

CÔLON DROIT

(fig. 378, 384)

Le côlon droit, portion accolée, comprend le côlon ascendant, l’angle droit du côlon et le segment initial, fixe, du côlon transverse classique ; continuant le cæcum, il monte dans la région lombale jusque sous le foie, s’insinuant dans l’angle que forment le rein en arrière et le foie en avant. Puis il se coude, sous un angle normalement très aigu, l’angle droit du
côlon, redescend, puis se coude vers la gauche transversalement. Il est de longueur fort variable, en moyenne 8 à 15 centimètres ; mais il peut être fort court, l’angle hépatique étant bas situé, ou au contraire long et alors flexueux.

LIMITES. — Il commence en pleine face antérieure du muscle psoas, sur l’horizontale passant par la partie inférieure de la 5e vertèbre lombale, et finit à hauteur de la 1re côte, parfois de la 10e, sur la ligne axillaire, à hauteur également du processus costiforme de la 1re vertèbre lombale.

DIRECTION. — Le côlon droit est d’abord ascendant et fortement oblique en haut et en arrière ; c’est dire qu’il devient de plus en plus profond à mesure qu’il monte. Il s’insinue ainsi sous la face inférieure du foie et atteint l’angle droit du côlon. Dans un deuxième segment, il se porte au contraire en bas et en avant pour venir réapparaître au bord inférieur du
foie. Dans un troisième segment, il se dirige transversalement de droite à gauche et se termine au niveau du bord interne de la partie descendante du duodénum.

RAPPORTS

En arrière, au-delà de son fascia d’accolement et du péritoine pariétal postérieur avec l’uretère, le côlon droit répond à la fosse iliaque tapissée du fascia iliaca, puis à la fosse lombale tapissée du fascia du muscle carré des lombes ; mais devant ce muscle se place le rein entouré de sa capsule adipeuse. Le côlon ascendant arrive devant le pôle inférieur du rein droit, et l’angle droit avec ses deux branches monte plus ou moins devant le rein.

En dehors, c’est la paroi abdominale latérale, puis le diaphragme ; le côlon entre seulement au contact de cette paroi, sans y adhérer ; il existe entre paroi latérale et côlon un sillon para-colique, chemin de certaines fusées infectieuses.

En dedans, le côlon répond aux anses grêles et, plus haut, à la partie descendante du duodénum et à la bourse omentale.

En avant : à mesure qu’il s’élève, le côlon s’enfonce ; donc si en bas il répondait à la paroi abdominale antérieure, plus haut des anses grêles s’interposent et, enfin, le foie, sur lequel l’angle droit marque son empreinte.

La portion transversale terminale du côlon droit redevient plus superficielle, parce que devant le relief de la partie descendante du duodénum, elle s’interpose alors à l’estomac en haut et aux anses grêles en bas.

© Grégoire & Oberlin - Précis d’anatomie - 11e édition - Editions EMInter
Source:


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...