Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Organes gnito-urinaires primitifs
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Organes gnito-urinaires primitifs

(fig. 445 451)

Avant dtudier les diffrents organes du petit bassin, il nous faut envisager brivement leur embryologie qui explique bien des connexions, montre lanalogie entre les organes de lhomme et de la femme et permet par ailleurs de comprendre leurs malformations congnitales.

1 Contre la paroi abdominale postrieure, dans la fosse lombale, de chaque ct de la ligne mdiane, se forment les msonphros. Ce sont deux organes allongs forms par une srie de canalicules superposs souvrant en dehors dans un canal vertical, le conduit msonphrotique.

En outre, en dedans de la partie suprieure du msonphros, apparat une saillie verticale, la crte gnitale. Enfin en dehors du msonphros se trouve lextrmit suprieure du conduit para-msonphrotique, lequel souvre par un orifice vas dans la cavit pritonale (fig. 449 et 451).

Au-dessous du msonphros, le conduit msonphrotique et le conduit para-msonphrotique descendent ensemble, dabord verticaux, puis obliques en bas et en dedans, pour descendre dans le petit bassin et se rapprocher de ceux du ct oppos. Ils dbouchent finalement en bas dans le sinus uro-gnital.

Tous ces organes sont sous-pritonaux et soulvent le pritoine selon deux reliefs : le msonphros et, plus bas, les deux canaux soulvent un long repli vertical, le mso urognital ; dautre part la crte gnitale soulve en dedans un autre repli, le msotestis ou msovarium (fig. 448).

Enfin lintrieur du mso uro-gnital, le msonphros est reli par deux ligaments : en haut au diaphragme, en bas la rgion du canal inguinal, cest le gubernaculum.

2 Dans le petit bassin, de la paroi antrieure de lintestin terminal part une vagination creuse, lallantode, qui se porte en haut et en avant vers la rgion ombilicale, se rtrcit et communique initialement avec les formations extra-embryonnaires (fig. 445). Il existe entre lintestin terminal en arrire et lallantode en avant un grand peron vertical dans lequel descendent les conduits msonphrotiques et para-msonphrotiques ; et tous ces organes souvrent dans un carrefour, le cloaque, spar de lextrieur par le bouchon cloacal qui le ferme temporairement, mais se rsorbera. La partie antrieure du cloaque, o sabouchent lallantode et les canaux gnitaux, sappelle le sinus uro-gnital.

On peut admettre que la prsence des quatre canaux gnitaux dans lperon sparant lintestin de lallantode subdivise cet peron en deux stores , selon le mot dOmbrdanne, un store antrieur et un store postrieur (fig. 446).

Chez la femme, les deux stores sabaissent jusquau bouchon cloacal ; celui-ci rsorb, trois orifices souvriront lextrieur ; davant en arrire : lorifice urinaire, lorifice gnital, lorifice rectal.

Chez lhomme, le store antrieur ne sabaisse point, le store postrieur descend jusquau bouchon cloacal : il ny aura donc que deux orifices, lun antrieur uro-gnital, lautre postrieur rectal.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...