Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Vagin
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Vagin

(fig. 444, 455, 493, 494)

tendu du col utrin la vulve, le vagin constitue un conduit situ derrire la vessie et lurtre, devant le rectum. Oblique en bas et en avant, dcrivant une lgre courbe concavit postrieure, il forme avec lhorizontale un angle de 70 degrs ouvert en avant.

DIMENSIONS. Normalement les parois antrieure et postrieure du vagin sont en contact. La longueur moyenne est de 8 centimtres.

SITUATION. Le vagin occupe dabord le pelvis, puis traverse lespace laiss libre par les muscles lvateurs de lanus et ensuite le prine.

RAPPORTS PELVIENS

Il faut distinguer deux faces, antrieure et postrieure, et deux bords latraux.

La face antrieure rpond dans ses 2/3 suprieurs la vessie avec la partie terminale des deux uretres et dans son 1/3 infrieur lurtre. Du tissu cellulaire unit les organes entre eux ; le dcollement entre vessie et vagin est facile : le septum uro-gnital, vestige de laccolement vsico-vaginal, se laisse aisment cliver ; mais il faut prendre garde aux uretres qui adhrent la partie antro-latrale du vagin et, dans une hystrectomie totale, cest eux quil faut penser. Plus bas, ladhrence est trs troite entre urtre et vagin, et il y a une cloison urtro-vaginale trs difficile cliver.
La face postrieure dans son 1/4 suprieur rpond lexcavation recto-utrine ; ceci explique quune ponction du fornix du vagin puisse clairer sur la nature dune collection liquide de lexcavation recto-utrine et quune incision en ce point (colpotomie) puisse drainer lexcavation recto-utrine au point dclive. Les 3/4 infrieurs rpondent lampoule rectale
et en sont spars par le septum recto-vaginal, clivable, homologue du septum rectovsical de lhomme.

Les bords latraux rpondent lespace sous-pritonal pelvien et plus exactement la partie infro-interne de la base du ligament large ou paramtre avec son contenu vasculo-nerveux et luretre ; sur eux se fixent galement les ligaments sacro-pubiens et le pli pritonal soulev par lartre utrine. Le toucher vaginal permet donc dtudier trs compltement le paramtre, et en particulier conduit directement sur les phlegmons infrieurs de ce ligament large.

TRAVERSE DES MUSCLES LVATEURS DE LANUS

Le vagin est crois par le bord interne des muscles lvateurs de lanus environ 2,5 cm de lhymen. Ces bords musculaires sont envelopps par le fascia suprieur du diaphragme pelvien et ne contractent aucune adhrence avec le vagin. Nanmoins, par leur tonicit, ils lui constituent une sorte de diaphragme et soutiennent sa partie suprieure et, par l, lutrus.

RAPPORTS PRINAUX

En avant, ils se font encore avec lurtre et sont trs intimes puisquici le muscle sphincter de lurtre envoie des fibres sur le vagin.

Latralement, le vagin est crois par les bulbes vestibulaires et doubl en dedans par la tunique musculaire du vagin et en dehors par les lments de lespace superficiel du prine.

En arrire, le vagin scarte du canal anal entour de son sphincter stri, constituant ainsi un triangle ano-vaginal. Ce triangle est ferm en bas par un raph ano-vulvaire et en haut par une bauche de muscle rectovaginal : celui-ci, sectionn, conduit dans le plan de clivage recto-vaginal (voir p. 343).

EXTRMITS

Extrmit suprieure. Nous avons tudi, en dcrivant lutrus, linsertion du vagin sur le col et la formation du fornix vaginal.

Extrmit infrieure. Le vagin dbouche au fond du vestibule et la limite entre vagin et vestibule est forme par lhymen que nous dcrirons plus loin. Rappelons seulement quembryologiquement la face suprieure de lhymen appartient au vagin (formation paramsonphrotique) et sa face infrieure au vestibule (formation msonphrotique).


CONFIGURATION INTRIEURE

La muqueuse vaginale est souleve sur la ligne mdiane des deux faces par les deux colonnes des rides, antrieure et postrieure, dautre part elle forme de nombreuses crtes transversales ou rides vaginales. La colonne antrieure, plus dveloppe, bifurque son extrmit suprieure en deux branches obliques en haut et en dehors. Ces deux branches limitent, avec une crte transversale du fond du fornix, le triangle vaginal, qui rpond au trigone vsical de la face postro-infrieure de la vessie.

STRUCTURE

La paroi vaginale comprend, de dehors en dedans, une tunique conjonctive, une tunique musculaire lisse, forme de fibres longitudinales en dehors et de fibres circulaires en dedans, et une tunique muqueuse trs adhrente.

MOYENS DE FIXIT

Le vagin est fix son segment suprieur par ses connexions avec le plexus hypogastrique et les plis sacro-gnito-pubiens ; il est sangl son segment moyen par le muscle lvateur de lanus ; dans son segment infrieur il est fix par la partie moyenne du prine. En somme, partir du muscle lvateur de lanus, le plancher pelvien, la partie terminale du vagin et le canal anal collaborent pour former un support lutrus. Nanmoins, la partie suprieure du vagin et donc le segment infrieur de lutrus peuvent voir saffaiblir leurs moyens de fixit ; si en plus survient un affaiblissement du muscle lvateur de lanus, vagin et utrus solidaires se prolaberont. Cest mme habituellement le vagin qui commence glisser, en gnral par sa paroi antrieure.

VAISSEAUX ET NERFS

Les artres du vagin comprennent : 1 en haut, les rameaux vaginaux de lartre utrine ; 2 la partie moyenne, lartre vaginale qui vient tantt de lartre iliaque interne, tantt du segment initial de lartre utrine, ou mme de lartre rectale moyenne ; elle descend en arrire et en dedans de luretre et, dans sa portion terminale juxtavaginale, saccole au ligament utro-sacral ; 3 en bas des rameaux vaginaux ns de lartre rectale moyenne.

Les veines du vagin se rassemblent sur les bords du vagin au-dessus du muscle lvateur de lanus ; le plexus vaginal ainsi constitu sanastomose en avant avec les veines vsicales, en arrire avec les veines rectales, en haut avec les veines utrines et en bas avec la veine pudendale interne ; il est drain, pour les veines vaginales antrieures, par la voie utrine
superficielle et, pour les veines vaginales postrieures, par la voie utrine profonde ; elles aboutissent donc la veine iliaque interne.

Les lymphatiques du vagin se rpartissent de la manire suivante ceux du tiers suprieur rejoignent la voie principale de lutrus ; ceux du tiers moyen vont aux noeuds lymphatiques iliaques internes, enfin ceux du tiers infrieur vont aux noeuds lymphatiques sacraux. Les nerfs proviennent du plexus hypogastrique infrieur.




Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...