Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Articulation coxo-fmorale
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Articulation coxo-fmorale

(fig. 278 284)

Cette articulation sphrode met en prsence la tte fmorale et la cavit cotylode de los iliaque. De mme que la cavit glnode de la scapula, la cavit cotylode est agrandie par un bourrelet cotylodien.

SURFACES ARTICULAIRES (fig. 278, 279)


1. Tte du fmur. La surface cartilagineuse forme les trois cinquimes dune sphre de 20 25 millimtres de rayon, regardant en dedans, en haut et un peu en avant. Sa limite priphrique est rgulirement circulaire, sauf en avant o la surface articulaire est augmente de lempreinte iliaque. Cette ligne circulaire constitue le col anatomique. Au-dessous et en
arrire du centre de la tte, la fossette dinsertion du ligament de la tte fmorale, dpourvue de cartilage. Cette tte du fmur est porte par le col chirurgical, dont nous rappellerons quil fait avec laxe de la diaphyse un angle dinclinaison de 130 et un angle de dclinaison de 15.

2. Cavit cotylode. Creuse au point de runion des trois pices constitutives de los coxal, on se souvient quelle prsente un arrire-fond rugueux, la fosse actabulaire, comble ltat frais par un coussinet adipeux, et circonscrite par un croissant articulaire. Celui-ci est interrompu en bas par lincisure actabulaire qui limite deux cornes, lune antrieure,
large, lautre postrieure, plus effile. De plus, le rebord du croissant articulaire montre en avant et en arrire les dpressions ilio-pubienne et ilio-ischiatique. Seul, le croissant est tapiss de cartilage. ltat frais, lincisure actabulaire est convertie en orifice par le ligament transverse de lactabulum.

3. Bourrelet cotylodien. Cest un fibro-cartilage triangulaire enroul sur le bord du sourcil cotylodien. Par sa base, en effet, le bourrelet adhre intimement los et au ligament transverse, mais passe en pont devant les deux dpressions. Sa face externe, convexe, donne insertion la capsule ; sa face interne, concave, continue la cavit articulaire, en fait un peu
plus dune demi-sphre, si bien quil semble retenir la tte fmorale en place. En fait, il en est incapable.


CAPSULE

Cest un manchon fibreux, rsistant, en forme de tronc de cne, petite base iliaque. Ici linsertion se fait sur la face externe du bourrelet dans la partie de cette face qui est la plus proche de los et sur la face externe du sourcil cotylodien et du ligament transverse de lactabulum. Sur le fmur, elle se fixe en avant la ligne intertrochantrique ; en dedans, elle passe un peu au-dessus du petit trochanter. En arrire, enfin, la capsule adhre trs faiblement
la partie moyenne de la face postrieure du col et y prsente une sorte de bord libre, paissi, le ligament annulaire qui, cravatant le col, va au-del des bords suprieur et infrieur rejoindre les deux extrmits de la ligne intertrochantrique. Ce ligament annulaire est relie par de rares fibres transversales la crte intertrochantrique.
Cette capsule est constitue de fibres longitudinales allant dun os lautre et de fibres circulaires. De plus, certaines de ces fibres longitudinales profondes, et ceci surtout au bord infrieur du col du fmur, parvenues la zone dinsertion fmorale, se rflchissent et remontent le long du col.

LIGAMENTS

Ils sont de deux ordres : un premier groupe comprend trois faisceaux de renforcement venus de lilion, du pubis et de lischion ; un deuxime groupe est reprsent par un ligament intracapsulaire, mais extrasynovial, le ligament de la tte fmorale.

1. Ligament ilio-fmoral (fig. 280). Le ligament est un considrable paississement capsulaire. N au-dessous de lpine iliaque antro-infrieure, il descend staler en un ventail qui se fixe toute la ligne intertrochantrique. Sa partie moyenne est relativement peu paisse, ses deux extrmits sont au contraire remarquablement rsistantes et on les a isoles :

a) Le faisceau latral, presque horizontal, va au tubercule prtrochantrien, limitant en haut la ligne intertrochantrique. Il se tend dans la rotation externe quil limite.

b) Le faisceau mdial est le ligament prtrochantinien sensiblement vertical, qui va au tubercule prtrochantinien. Il limite lextension de la cuisse sur le bassin ; cest grce lui quon se tient debout.

Le ligament ilio-fmoral est trs pais, en moyenne 1 cm. Ce ligament joue un rle capital dans les attitudes que prend le membre infrieur dans les diffrents types de luxations rgulires de la hanche.

2. Ligament pubo-fmoral. Il nat de la partie antrieure de lminence ilio-pectine et de la moiti mdiale de la lvre cotylodienne du canal sous-pubien. Lgrement torsad, il se porte en bas, en dehors et un peu en arrire pour se fixer dans la fossette prtrochantinienne. Avec les deux faisceaux du ligament ilio-fmoral, il dessine un N qui occupe toute la
face antrieure de la capsule. Entre les branches de lN la capsule est plus mince : en particulier entre ligaments ilio et pubo-fmoral on observe lorifice de communication de la capsule avec la bourse du psoas iliaque.

3. Ligament ischio-fmoral (fig. 279, 281). N au voisinage de la tubrosit ischiatique, dans la gouttire sous-cotylodienne, il comprend trois ordres de fibres divergentes :

a) des fibres qui, contournant le bord suprieur du col, vont au tubercule prtrochantrien ;

b) des fibres horizontalement diriges en dehors vers la zonula ;

c) des fibres qui, contournant le bord infrieur du col, vont dans la fossette prtrochantinienne.

4. Ligament de la tte fmorale (fig. 282). Log lintrieur de la capsule, il nat de la partie antro-suprieure de la fossette du ligament de la tte fmorale, descend en senroulant autour de la tte fmorale et va lincisure actabulaire. Sa terminaison, tale, se fait :

a) par un faisceau antrieur au bord postrieur de la corne antrieure du croissant articulaire ;

b) par un faisceau postrieur qui passe sous le ligament transverse, contourne la corne postrieure et sattache en arrire delle la face externe du sourcil cotylodien ;

c) entre ces deux faisceaux, par une srie de fibres, au bord infrieur du ligament transverse de lactabulum ;

d) par des fibres clairsemes, divergeant au travers du coussinet adipeux, toute la fosse actabulaire.


SYNOVIALE (fig. 283)

Elle comprend deux parties :

1. Un manchon sreux doublant la capsule et allant de los coxal au fmur, dun revtement cartilagineux lautre : donc du ct fmoral, ayant accompagn la capsule jusquaux trochanters, elle rebrousse chemin ensuite sur une grande longueur pour atteindre le col anatomique.

En bas elle forme un grand repli. Du ct coxal elle sinsre sur tout le tour du bourrelet.

2. Une tente sreuse pour le ligament de la tte fmorale. Cette tente enveloppe le ligament de la tte fmorale qui en forme en quelque sorte le mt, insre son sommet au pourtour de la fossette du ligament de la tte fmorale et sa base au pourtour de larrire-fond pour ses trois quarts, au bord infrieur du ligament transverse pour le quart restant. Ainsi en passant sous le ligament transverse on peut apercevoir, en dgageant quelques pelotons graisseux, la situation extra-synoviale du ligament de la tte fmorale.


RAPPORTS (fig. 284)

Larticulation de la hanche est profondment situe et est recouverte dimportantes masses musculaires. Certains muscles la doublent intimement : ainsi le tendon rcurrent du droit fmoral recouvre le faisceau latral du ligament ilio-fmoral. Le petit fessier adhre assez intimement la partie postro-suprieure de la capsule. Le psoas la double en avant par lintermdiaire de sa grande bourse sreuse, le pectin en dedans est en continuit partielle de fibres avec le ligament pubo-fmoral, et le tendon de lobturateur externe cravate sa face infrieure.
Il y a encore quelques bourses sreuses qui sont au voisinage de la capsule, celles des fessiers, du tendon rflchi du droit fmoral, celle de lobturateur interne, mais elles ne communiquent pas avec la synoviale.

Devant la tte fmorale descend lartre quon peut comprimer sur elle et qui peut tre traumatise par la tte dans les luxations antrieures.

Enfin les masses musculaires rendent difficile labord chirurgical de la hanche : en avant on peut, selon les besoins, passer entre moyen fessier en dehors et droit fmoral en dedans, ou bien entre droit fmoral et psoas. En arrire, au contraire, ayant cart les faisceaux du grand fessier, on aborde larticulation entre piriforme et moyen fessier.

Cartilages piphysaires. Le cartilage de conjugaison entre le noyau capital du fmur et le col, pntr par la diaphyse osseuse, est entirement intra-articulaire.


ANATOMIE FONCTIONNELLE

Comme lpaule, le tonus des muscles priarticulaires intervient de faon trs puissante pour maintenir les surfaces articulaires au contact. Lembotement des surfaces articulaires fait le reste.

Doue dune grande amplitude de mouvements, la hanche peut excuter des mouvements de flexion : 120 ;
extension : 10, limite par la tension du faisceau mdial du ligament ilio-fmoral et aussi du ligament ischio-fmoral ;
adduction, abduction : ce dernier mouvement est limit par la tension des ligaments
rotation externe limite par la tension du faisceau latral du ligament ilio-fmoral et rotation interne limite par la tension du faisceau mdial, circumduction enfin par la combinaison des prcdents.

Quant au ligament de la tte fmorale, il se tend dans la flexion, adduction, rotation externe. pubo-fmoral et faisceau mdial du ligament ilio-fmoral ;

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...