Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Articulation fmoro-tibiale
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Articulation fmoro-tibiale

(fig. 285 297)

Larticulation fmoro-tibiale est une bicondylaire, la fmoro-patellaire une ginglyme (ou trochlenne). En fait, larticulation fmoro-tibiale est une articulation double, chaque condyle fmoral sarticulant avec chaque condyle tibial ; et chacune de ces articulations, complte par un mnisque, prsente ses deux ligaments collatraux (puisque cest une articulation de flexion-extension) et sa synoviale, les deux synoviales communiquant par un pertuis relativement troit.

SURFACES ARTICULAIRES (fig. 285, 286, 287)

1 Fmur. Lextrmit distale du fmur prsente une surface articulaire largement enroule dans le sens antro-postrieur, simple en avant, cest la trochle rpondant la patella, bifurque en bas et en arrire, ce sont les deux condyles rpondant au tibia. La trochle prsente un versant latral plus large, plus haut et plus saillant que le mdial. Les condyles
senroulent davant en arrire selon une courbe dont le rayon va diminuant ; si le latral est peu prs vertical, le mdial est nettement djet en dedans. Une rainure condylotrochlenne marque la sparation des deux ordres de surfaces sans interrompre la continuit du revtement cartilagineux.

2 Tibia. La face suprieure des condyles tibiaux prsente deux surfaces articulaires encrotes de cartilage : la latrale est plus large, plus plane, moins longue sagittalement que la mdiale. Vers laxe mdian du tibia, chaque surface articulaire se relve le long du tubercule intercondylaire correspondant. Leur revtement cartilagineux est remarquablement pais.

3 Mnisques. Ce sont des fibro-cartilages qui augmentent la profondeur, trs faible, des cavits glnodes tibiales. Triangulaires la coupe, enrouls sur eux-mmes en forme de C, ils sont poss plat sur la priphrie des cavits glnodes. Le mnisque latral semble presque un O, tant il est ferm ; le mdial est plus ouvert. Chacun prsente une face infrieure plane reposant sur la glne, une face externe verticale, en rapport avec la capsule articulaire, une face suprieure concave rpondant au condyle fmoral et un bord interne tranchant, trs mince. Enfin les deux extrmits, ou cornes des mnisques, sont fixes par des ligaments mniscaux. Les deux ligaments postrieurs sinsrent assez prs lun de lautre, sur la surface rtro-tuberculaire, immdiatement derrire les tubercules intercondylaires du tibia. Les deux ligaments antrieurs sinsrent sur la surface pr-tuberculaire : mais celui du mnisque latral se fixe devant le tubercule intercondylaire latral, celui du mnisquemdial, au contraire, tout prs du bord antrieur de los. Dautre part, les deux mnisques sont unis en avant par le ligament transverse du genou qui sinsre sur eux 1 centimtre en dehors de chaque corne antrieure.

4 Patella. On sait que la face postrieure de cet os prsente dans ses trois quarts suprieurs une surface encrote de cartilage divise par une crte mousse verticale en deux facettes rpondant aux deux joues de la trochle. La facette mdiale est moins dveloppe et prsente le long de son bord libre une petite facette supplmentaire qui, dans la flexion complte,
rpond au condyle mdial.

CAPSULE

Le manchon fibreux qui la constitue sinsre au fmur selon une ligne assez irrgulire : en avant, cette ligne en V renvers vient toucher de ses deux branches les angles suprieurs de la trochle. Puis, en dedans comme en dehors, elle descend, passe quelques millimtres au-dessus du bord latral des condyles, le long des rampes capsulaires, contourne en arrire le bord suprieur de ces condyles, puis senfonce dans lchancrure intercondylaire, pour se continuer avec le plan des ligaments croiss. Sur le tibia, linsertion se fait en avant michemin entre la tubrosit tibiale et le bord antrieur des surfaces articulaires, remonte un peu de chaque ct de la ligne mdiane pour contourner de trs prs le bord des cavits glnodes.
Arrive la surface rtro-tuberculaire, linsertion capsulaire se porte en avant pour retrouver, ici aussi, les ligaments croiss. Enfin, en avant, la capsule prsente un trou o est enchsse la surface articulaire de la patella.

Cette capsule comprend schmatiquement deux plans de fibres : un plan priphrique, superficiel, allant du fmur au tibia, et un plan profond interrompu au passage sur la surface externe des mnisques. Ceux-ci adhrent donc par leur convexit la capsule : cette adhrence constitue un de leurs moyens de fixit, et, si elle est rompue par un traumatisme, le mnisque, mobile en anse de seau , devient un vritable corps tranger. Le mnisque mdial prsente avec le plan capsulaire des connexions plus intimes que le mnisque latral.

LIGAMENTS

A. La double articulation fmoro-tibiale tant uniquement une articulation de flexionextension, ses vritables ligaments sont les ligaments collatraux : ligament collatral fibulaire en dehors, et ligament collatral tibial en dedans. Dans larticulation, existent des ligaments croiss, ainsi nomms pour leur direction lun par rapport lautre. Ils sont dits antrieur et postrieur. Le ligament antrieur appartient larticulation fmoro-tibiale latrale et est crois avec le ligament collatral fibulaire ; le ligament postrieur appartient larticulation fmoro-tibiale mdiale et est crois avec le ligament collatral tibial. Ces croisements donnent plus de stabilit lensemble articulaire.

1 Ligament collatral fibulaire (fig. 290). Cest un cordon solide, arrondi, bien isol, oblique en bas et en arrire (la fibula sarticule plutt derrire le tibia). Il nat du fmur sur lpicondyle latral, au-dessous du gastrocnmien latral, au-dessus du poplit, et se termine sur lextrmit suprieure de la fibula, devant le processus stylode. Il est engain par
le tendon du biceps, dont le spare une bourse sreuse.

2 Ligament collatral tibial (fig. 291). Cest au contraire une bandelette aplatie, mal isole du plan capsulaire, prs de deux fois plus longue que le ligament collatral fibulaire, oblique en bas et en avant. Ne au sommet de lpicondyle mdial du fmur, elle des cend jusqu la face mdiale du tibia et sy insre derrire le plan de la patte doie, dont le spare une bourse sreuse. Son bord postrieur est peu net : dans sa moiti suprieure, il se continue par un plan de fibres se portant en arrire pour renforcer la coque condylaire mdiale ; dans sa moiti infrieure, il se prolonge par des fibres tibio-tibiales qui font poulie de rflexion pour le tendon rflchi du semi-membraneux, lequel glisse entre le ligament et le tibia.
Dautre part, au ligament collatral mdial se rattache un plan profond form de fibres qui, descendant du fmur et montant du tibia, vont se fixer au mnisque mdial en sy confondant avec la capsule ; ainsi sont renforces les connexions de ce mnisque avec la capsule. Au contraire, le mnisque latral est spar de la capsule dans sa partie moyenne par le
passage du tendon du muscle poplit.

3 Ligament crois antrieur (fig. 293). Il nat sur la surface pr-tuberculaire, entre les insertions des freins antrieurs des deux mnisques, se porte en arrire, en dehors et un peu en haut, et se termine, selon une ligne verticale, sur la partie postrieure de la face axiale du condyle latral.
Ce ligament envoie, dans sa partie initiale, une expansion se fixer la corne antrieure du mnisque latral.

4 Ligament crois postrieur (fig. 294). Lui est vertical, vient de la surface rtrotuberculaire, o il nat en arrire des insertions des ligaments postrieurs des mnisques, monte en haut, en avant et un peu en dedans, et se termine, selon une ligne horizontale, sur la partie antrieure de la face axiale du condyle mdial. Comme lautre crois, il envoie dans sa partie initiale une expansion se fixer la corne postrieure du mme mnisque latral. Celui-ci a donc surtout des connexions avec les croiss.

Enfin, ce ligament crois postrieur, on dcrit un faisceau tout fait recul qui monte sinsrer la partie postrieure de la face axiale du condyle mdial. On le dit faisceau non crois, parce quil est plus postrieur que la partie la plus recule du crois antrieur.

B. Les ligaments antrieurs et postrieurs sont essentiellement des dpendances musculaires : en avant, cest en majeure partie la terminaison du quadriceps ; en arrire, cest le surtout fibreux postrieur qui est un compos de formations diverses.

1 Ligaments antrieurs (fig. 288). a) Terminaison du quadriceps voir page 120) : Noter que le tendon quadricipital (sus-jacent la patella) et le ligament patellaire (sousjacent) forment un angle ouvert en dehors que la contraction du quadriceps tend redresser ; et il existe de nombreuses formations mdiales qui vitent la luxation en dehors de la patella.
Du nombre est la forte expansion mdiale des muscles vastes. Dautre part, le ligament patellaire est spar dabord de la face antrieure de la capsule par un paquet graisseux, puis de la face antrieure du tibia par une bourse sreuse.

b) La lame terminale du tenseur du tractus ilio-tibial vient doubler en dehors la faible expansion latrale des muscles vastes en lui adhrant. Elle se termine sur la crte oblique latrale qui part de la tubrosit du tibia.

c) Plan sartorius-tenseur du tractus ilio-tibial : On distingue ainsi un systme de fibres transversales issues de ces deux muscles et les unissant en passant au-devant du ligament patellaire et de la pointe de la patella. Ces fibres renforcent le fascia denveloppe du membre dans laquelle elles sont tisses.

2 Surtout fibreux postrieur (fig. 289). Il est constitu sur la ligne mdiane, dans la profondeur, par les ligaments croiss, et de chaque ct par un paississement capsulaire allant du bord suprieur dun condyle fmoral au bord postrieur du condyle tibial correspondant : les coques condyliennes.
La coque condylienne mdiale est renforce par les deux tendons dorigine tibiale du muscle gastrocnmien mdial (voir page 135), dans leur intervalle la coque, trs mince, est perfore par lorifice de communication de la synoviale avec la bourse sreuse commune au gastrocnmien mdial et au semi-membraneux.

La coque condylienne latrale est renforce de manire semblable par les deux tendons du gastrocnmien latral. Lun est dorigine tibiale, lautre dorigine fibulaire, ils convergent vers le sommet de la coque condylienne, au niveau du ssamode de cette coque. Ils forment ainsi une vote qui a valu lensemble le nom de ligament poplit arqu. Les deux bords de
larcade sont unis par un fascia mince, le fascia de recouvrement du muscle poplit. En effet, entre les deux branches du ligament poplit, la capsule est dficiente et remplace par le muscle poplit (voir page 136). Celui-ci spare la synoviale qui est devant lui de son fascia de recouvrement plac derrire.
Enfin, plus superficiellement que le ligament poplit arqu, une autre formation tendineuse croise obliquement la face postrieure du genou : cest le ligament poplit oblique, form de lunion du tendon rcurrent du semi-membraneux et dune expansion mdiale du gastrocnmien latral.

3 Renforcements capsulaires pripatellaires. Sous ce nom nous engloberons des parties paissies de la capsule et qui se fixent toutes la patella.

Laileron rotulien mdial est une nappe fibreuse triangulaire sommet insr au condyle mdial immdiatement en arrire de lorigine du ligament collatral tibial, base fixe le long du bord mdial de la patella. Il contribue retenir la patella en dedans lors de la contraction du quadriceps.

Le rtinaculum patellaire latral, beaucoup moins dvelopp, est en pratique inutile. Les ligaments mnisco-patellaires latraux et mdiaux sont tendus des bords latraux de la patella la partie antrieure de la face convexe des mnisques.

4 Corps adipeux infrapatellaire (fig. 295). Cest une formation trs particulire, vestige de lancienne sparation qui existait entre les deux articulations fmoro-tibiales.
Plac lintrieur de la capsule, ce corps adipeux doit tre considr de face et de profil : de face il est triangulaire avec un sommet fix la partie infrieure, extra-articulaire, de la face postrieure de la patella, et une base qui stend sur la surface pr tuberculaire du tibia, sur le ligament transverse du genou, et qui se perd latralement au bord antrieur des condyles tibiaux. De profil on voit que le corps adipeux senfonce loin dans la profondeur et quil a encore un aspect triangulaire, avec une base antrieure tendue de la patella au ligament transverse du genou et un sommet postrieur insr la partie la plus haute de lchancrure intercondylaire. Ce corps adipeux est tout entier extrasynovial.

SYNOVIALE (fig. 296, 297)

Elle a une forme complexe due la prsence des mnisques, des ligaments croiss et du corps adipeux. Dans lensemble, cest pourtant un manchon sreux allant du fmur au tibia et perce, dans la partie haute de sa face antrieure, dun trou pour la patella. Mais ce manchon, surtout sur la face antrieure du fmur, se rflchit au niveau de linsertion capsulaire pour revenir jusqu la limite du cartilage. Il y a donc au-dessus de la trochle un cul-de-sac.

Or celui-ci, dit cul-de-sac sous-quadricipital, communique souvent chez lenfant, presque toujours chez ladulte, avec une bourse sreuse sous-quadricipitale situe plus haut. Et lorifice de communication va slargissant avec lge. Aussi trouve-t-on habituellement un cul-de-sac sous-quadricipital dune grande profondeur.

Dautre part, latralement, la synoviale sinterrompt au niveau des mnisques, do bauche de cloisonnement. De plus, la face postrieure de la synoviale est comme refoule en avant par les ligaments croiss, tandis que sa face antrieure est comme refoule en arrire par le corps adipeux, si bien quil ny a quun petit pertuis tapiss de synoviale entre le bord postrieur du corps adipeux et le bord antrieur du ligament crois antrieur. On retrouve en somme deux synoviales fmoro-tibiales latrale et mdiale, chacune trs partiellement cloisonne par les mnisques, communiquant entre elles derrire le corps adipeux, et se rejoignant au-dessus de ce dernier pour se continuer avec la synoviale fmoro-patellaire qui, elle, a un grand cul-de-sac sous-quadricipital.

Cette synoviale communique : avec la bourse commune au gastrocnmien mdial et au semi-membraneux, avec la bourse du muscle poplit, avec la bourse sous-quadricipitale.

Elle envoie des prolongements, les uns sus-condylaires, donc latraux, les autres mdians, entre les croiss, qui peuvent tre lorigine de kystes poplits.

RAPPORTS

Un seul fait trs important : la prsence, en arrire du surtout fibreux postrieur, du paquet vasculo-nerveux poplit. Comme lartre est lorgane le plus profond, il faut songer lviter au cours de toute chirurgie du genou.

De nombreuses bourses sreuses se trouvent au voisinage de larticulation, mais sans communiquer avec la synoviale. La plupart sont annexes des tendons musculaires.

Cependant nous signalerons les bourses pr patellaires, lune sous-cutane, lautre sous lexpansion des vastes, qui peuvent tre le sige dhygromas quune inspection trop superficielle ne doit pas faire prendre pour une hydarthrose.

Cartilages piphysaires. Le seul important ici est le cartilage de conjugaison de lpiphyse fmorale distale : il est extra-articulaire, mais en rapports intimes, en avant, avec le cul-de-sac sous-quadricipital.

ANATOMIE FONCTIONNELLE

1 Le genou excute surtout des mouvements de flexion-extension dont lamplitude totale est denviron 150. En ralit, dans la flexion il y a association dun mouvement de roulement et dun mouvement de glissement : le roulement se fait dans larticulation fmoro-mniscale, et, comme les condyles diminuent de largeur davant en arrire, les mnisques se rapprochent pour rtrcir la cavit mnisco-tibiale dans la flexion, et ils scartent dans lextension.

Le glissement se fait dans larticulation mnisco-tibiale : dans la flexion, les mnisques glissent darrire en avant sur le tibia, entranant avec eux les condyles qui pendant ce temps roulent dans la fmoro-mniscale. Au cours dun mouvement dextension brusque et malaourtant droit, le fmur peut venir craser le mnisque qui na pas gliss assez vite : cest la lsion mniscale quon observe chez les joueurs de football, par exemple.

Pendant la flexion, le tibia prsente un mouvement de rotation en dedans et inversement pendant lextension, et cela cause de la plus grande longueur postrieure du condyle mdial du fmur.

2 Dans la demi-flexion, o les ligaments croiss sont moins tendus, il peut se produire de petits mouvements de rotation et de latralit.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...