Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Sphnode
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Sphnode

(fig. 334 340)

Compar une chauve-souris, cet os forme la pice de jonction de tous les os du crne. Il sarticule galement avec plusieurs os de la face.

On lui dcrit un corps cubique, deux paires dailes et deux processus (ptrygodes) descendants qui simulent les pattes de la chauve-souris. Voici comment ces diffrentes pices sont unies :

Le corps est sensiblement cubique ; de la partie antro-suprieure de ses faces latrales naissent, par deux racines superposes, les petites ailes, qui se portent horizontalement en dehors. De la partie infrieure de ces mmes faces latrales naissent, par trois racines se succdant davant en arrire et un peu de haut en bas, les grandes ailes. Celles-ci spanouissent en dehors, et recourbent un peu en haut et en arrire leur extrmit libre. Entre grande et petite aile, la fissure orbitaire suprieure.

Enfin, chaque processus ptrygode nat par deux racines, lune mdiale, de la face infrieure du corps, lautre latrale, de la face infrieure de la grande aile, et descend verticalement.

Il rsulte de ces multiples racines des orifices compris dans leur cartement ; par eux passent de nombreux nerfs destins loeil et la face.

Corps du sphnode

Il est cubique.

Sa face suprieure (fig. 335) est visible lintrieur du crne, o elle occupe le milieu de ltage moyen. Elle est excave par une fossette, la selle turcique, excavation transversale limite en arrire par le dorsum de la selle dont les angles suprieurs, libres, sappellent les processus clinodes postrieurs. En avant de la selle turcique, la face suprieure du sphnode est sensiblement plane : on observe parfois la limite antrieure de la selle les processus clinodes moyens et, en dehors de celle-ci, une dpression les sparant des processus clinodes antrieurs, beaucoup plus dvelopps et appartenant en ralit aux petites ailes. Sur la face suprieure du sphnode, on note encore, plus en avant, de chaque ct de la ligne mdiane, une gouttire creuse par le nerf optique ; enfin, cette face se termine par une lamelle mince, le jugum sphnodale.

La face antrieure (fig. 336, 337), sur la ligne mdiane, est releve par la crte sphnodale.

De chaque ct, on observe lorifice du sinus sphnodal, puis une surface creuse de demi-cellules destines sarticuler avec les demi-cellules correspondantes de la face postrieure de lethmode.

La face infrieure, sur la ligne mdiane, prsente le rostrum sphnodale-latralement, elle est rtrcie par lorigine de la lame mdiale du processus ptrygode qui tale sur elle son processus vaginal. Les deux tiers antrieurs de cette face sont constitus par deux lames minces, les cornets sphnodaux, placs de part et dautre du rostrum sphnodale. Ils sont
triangulaires base antrieure. Celle-ci se redresse pour constituer la partie infrieure de la face antrieure.

La face postrieure, chez ladulte, est soude la face antrieure du corps de loccipital et lon doit sparer les deux os par un trait de scie. On dsigne souvent lensemble corps du sphnode-corps de loccipital du nom de sphno-occipital .
Les faces latrales prsentent tudier trois ordres de formations lorigine de la petite aile, celle de la grande et la gouttire vasculaire marque par lartre carotide interne.

La petite aile nat par une racine antro-suprieure, horizontale, continuation du jugum sphnodale, et par une racine postro-infrieure, ascendante, plus paisse. Leur jonction constitue un canal oblique en dehors et en avant, le canal optique.

La grande aile nat par une petite racine antrieure de langle antro-infrieur de la face latrale ; par une racine moyenne, paisse, allonge sagittalement, du bord infrieur de cette face ; enfin, par une petite racine postrieure, un peu en arrire de la prcdente. Entre racine antrieure et racine moyenne, le foramen rond, dirig en avant ; entre racine moyenne et racine postrieure, le grand foramen ovale oblique en dehors et en arrire.

Quant au sillon carotidien, il est contourn en S : il commence verticalement, trs creux, limit en avant par la lingula sphnodale, dans le tiers postrieur de la face latrale ; puis il se recourbe pour devenir horizontal, peu net bien souvent, le long du bord suprieur ; il se redresse enfin pour monter derrire la racine postro-infrieure de la petite aile, entre processus clinode antrieur et processus clinode moyen.

Ailes du sphnode (fig. 335 340)

Petites ailes. Elles stendent horizontalement latralement et finissent pointues, sans toucher la grande aile. Leur face suprieure forme la partie la plus postrieure de ltage antrieur de la base du crne, leur face infrieure forme le plafond de la fissure orbitaire suprieure, leur bord postrieur, qui se termine en dedans par le processus clinode antrieur, forme larte de sparation entre tage antrieur et tage moyen de la base du crne.

Grandes ailes (fig. 335). En apparence complexes, elles sont dans lensemble convexes ventralement, comme on peut sen rendre compte en les tudiant de profil : on les voit alors commencer horizontalement, se porter en avant en se redressant, puis senrouler en haut, en dehors et en arrire. Nous leur considrons deux faces, endocrnienne et exocrnienne,
et trois bords, suprieur, latral et postrieur.

La face endocrnienne, concave, prsente dans sa portion horizontale quelques minences mamillaires et impressions digitales, correspondant aux gyrus crbraux. On note comme orifices le foramen rond et le foramen ovale dj signals ; puis, latralement et dorsalement par rapport ce dernier, le foramen pineux. Enfin, il peut exister deux canaux inconstants, tous deux en dehors du foramen ovale : lun un peu en avant, le foramen veineux ou trou de Vsale , lautre en arrire, canal dArnold .

La face exocrnienne est divise en deux segments, interne et externe, par une crte trs saillante, fortement dente, la crte zygomatique qui savance vers le massif facial, avec lequel elle doit sarticuler. En dedans delle, la face exocrnienne est remarquablement lisse et plane ; cest la face orbitaire, quon aperoit sur un crne entier au fond de lorbite, et que borde en haut et en dedans la fissure orbitaire suprieure, tandis quen bas elle se termine par
un bord rectiligne, saillant.

En dehors de cette crte zygomatique, la face exocrnienne de la grande aile prsente une partie horizontale et une partie verticale, spares par une crte sur laquelle on remarque un tubercule plus ou moins saillant selon les sujets, le tubercule sphnodal. En arrire de cette crte, dite sphno-temporale, la partie horizontale forme la face infra-temporale de la
grande aile. Au-dessus, cest la face temporale, ainsi nomme parce quelle forme la partie antrieure de la fosse temporale. Dans la face infra-temporale, on retrouve les foramens ovale et pineux, et parfois le foramen veineux et le canal dArnold .

Le bord suprieur, dans sa moiti interne, est lisse et limite la fissure orbitaire suprieure.

Dans sa moiti externe, il est trs rugueux et prsente dabord un largissement triangulaire, puis un large biseau taill aux dpens de la face endocrnienne.

Le bord latral est rugueux et large dans toute son tendue.

Le bord postrieur est libre et lisse dans sa moiti interne, rugueux dans sa moiti externe. Il rejoint le bord latral par un angle aigu qui se termine par une pine lgrement djete en bas : cest lpine du sphnode.

Processus ptrygodes (fig. 334 340)

Ils sont forms de deux lames, lune latrale, ne de la face infrieure de la grande aile, lautre mdiale, ne de la face infrieure du corps du sphnode. Entre ces deux racines, un canal passant sagittalement au-dessous du sphnode, le canal ptrygodien. De plus, la racine mdiale stale sous le sphnode en un processus vaginal. Les deux lames du processus
ptrygode descendent verticales et forment par lunion de leurs bords antrieurs un angle didre ouvert en arrire. La fusion des bords antrieurs ne se fait pourtant pas jusquen bas ; la lame mdiale se termine par un crochet recourb dorsalement, tandis que la lame latrale finit plus trapue.

Langle didre que constitue le processus ptrygode porte le nom de fosse ptrygode ; sa partie suprieure, une crte, oblique en bas et en dedans, isole une partie moins profonde, la fosse scaphode. La face mdiale de la lame mdiale est plane, la face latrale de la lame latrale est excave ; le bord antrieur, large, du processus ptrygode est creus dans sa
moiti infrieure dun sillon que la jonction avec le maxillaire transformera en un canal, le canal grand palatin. Le bord postrieur de la lame mdiale est interrompu par lpine tubaire ; le bord postrieur de la lame latrale est de mme interrompu par le processus ptrygo-pineux.

Connexions osseuses du sphnode

Nous les avons runies dans un chapitre densemble, plutt que de les numrer mesure de leur rencontre. Le sphnode : 1) forme le centre de la base du crne ; 2) apparat derrire le massif facial, dune part dans le fond de la cavit nasale, dautre part au fond de lorbite.

1 Connexions avec les autres os du crne. En arrire : sur la ligne mdiane, soudure du corps du sphnode avec le corps de loccipital ; latralement, le bord postrieur de la grande aile rpond au bord antrieur de la partie ptreuse de los temporal ; en dehors, les deux os sont articuls, en dedans, ils sont spars par un vaste orifice, le foramen dchir.
En dehors : tout le bord latral de la grande aile sarticule avec la partie squameuse du temporal.

En haut : langle dunion des bords latral et suprieur de la grande aile forme pan coup pour sarticuler avec le parital.

En avant : le bord antrieur du corps du sphnode sarticule avec la lame horizontale de lethmode ; le bord antrieur de la petite aile, puis le bord suprieur de la grande aile, dabord largie en surface triangulaire, ensuite biseaute aux dpens de la face mdiale, sarticulent avec le frontal.

2 Connexions avec le massif facial. Nous faisons entrer dans ce groupe les labyrinthes ethmodaux, ainsi que sa lame verticale, pour la part quils prennent la constitution de la cavit nasale.

La face antrieure et la face infrieure du corps du sphnode forment la vote de la cavit nasale : devant la crte sphnodale sarticule la lame verticale de lethmode ; sous le rostrum sarticule le vomer, autre os de la cloison. Or ce vomer sarticule par un bord suprieur trs tal qui forme, avec le rostrum bifurqu, le canal sphno-vomrien mdian, avec
les processus vaginaux des processus ptrygodes, les canaux vomro-vaginaux.

Devant le corps du sphnode sarticulent les labyrinthes ethmodaux ; devant le processus ptrygode sarticulent le maxillaire et le palatin. Celui-ci a des connexions complexes que nous dcrirons en ltudiant.

Enfin, autre connexion faciale, la crte zygomatique de la grande aile sarticule avec le bord postrieur du processus frontal de los zygomatique.

ARCHITECTURE. Le sphnode est creus, dans chacune de ses moitis, dun sinus sphnodal, dpendance de la cavit nasale avec laquelle nous ltudierons.

OSSIFICATION (fig. 340). Le corps du sphnode est form dabord de deux pices, le pr-sphnode et le basi-sphnode, qui se soudent secondairement. Le vestige de cette soudure est form, la face suprieure, par une crte transversale, la crte synostosique, dont les processus clinodes moyens sont les principaux reliefs.

Ceci entendu, chaque moiti du sphnode se dveloppe par sept points trois pour le corps, un pour la petite aile un pour la grande aile et la racine latrale du processus ptrygode, un pour la racine mdiale du processus ptrygode et un pour le cornet sphnodal.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...