Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE

(fig. 410 413)

Cest une articulation bicondylaire mettant en prsence le processus condylaire de la mandibule et le tubercule articulaire du temporal. Ces deux surfaces articulaires ne concordent pas, un disque articulaire biconcave leur est interpos. On voit donc que le processus condylaire nest pas normalement reu dans la fosse mandibulaire comme les squelettes monts pourraient le faire croire.

SURFACES ARTICULAIRES (fig. 410)

1 Temporal. Le tubercule articulaire du temporal forme une minence peu prs transversale, un peu oblique en dedans et en arrire. Le condyle quelle constitue est fortement convexe davant en arrire et faiblement concave transversalement. Il est recouvert de fibrocartilage.

En arrire de ce condyle existe une fosse mandibulaire, traverse dans sa partie mdiane, profonde, par la fissure tympano-squameuse ou scissure de Glaser . Celle-ci spare donc un segment prglasrien form par la partie squameuse du temporal, qui sera intracapsulaire, mais extra-articulaire, ntant pas revtu de cartilage, et un segment rtroglasrien, form par la partie tympanique du temporal qui constitue par ailleurs la paroi antrieure du mat acoustique externe.

2 Mandibule. Le processus condylaire a ici une direction nettement oblique en dedans et en arrire, de manire que son prolongement rencontre celui du ct oppos au tiers antrieur du foramen magnum. Ce processus condylaire est port par un col qui le spare de la branche, et il est presque entirement djet en dedans du plan passant par la face latrale de los. De profil, le processus condylaire est en dos dne, avec un versant antrieur plus dvelopp, seul recouvert de fibrocartilage, seul vritablement articulaire.

3 Disque articulaire (fig. 411). Cest une lentille biconcave, concave surtout par sa face infrieure, paraissant place de biais sur le processus condylaire mandibulaire : il parat, en effet, oblique en bas et en dedans, parce que son bord latral et son extrmit postrieure en sont les parties les plus paisses.

CAPSULE (fig. 411)

En forme de cne tronqu petite base infrieure, elle comprend des fibres superficielles allant dos os et des fibres profondes interrompues sur le disque.

Les fibres superficielles sinsrent sur los temporal : en arrire sur la lvre antrieure de la fissure tympano-squameuse, en dedans sur lpine du sphnode, en avant au bord antrieur du tubercule articulaire du temporal et en dehors au bord latral du tubercule articulaire du temporal. De l elles se groupent, obliques en bas et en arrire, pour se fixer au col de la mandibule o elles descendent bas sur son bord postrieur.

Les fibres profondes sont soit temporo-discales, soit disco-mandibulaires. Les premires sont surtout marques en avant et en arrire o elles forment le ligament discal antrieur et le frein temporo-discal. Ce dernier est le plus intressant, cest le frein de Sappey (fig. 411), tiss de fibres lastiques et dimportance physiologique considrable.

Quant aux fibres infrieures, disco-mandibulaires, elles forment surtout des freins latraux permettant au disque articulaire de glisser davant en arrire sur le processus condylaire de la mandibule.

LIGAMENTS

Larticulation temporo-mandibulaire a surtout des mouvements douverture et de fermeture de la bouche. Elle prsentera donc essentiellement deux ligaments latraux, lun latral, lautre mdial.

Le ligament latral (fig. 412) nat de lextrmit latrale du tubercule articulaire et de la partie postrieure du bord infrieur de larcade zygomatique. De l ses fibres convergent en bas et en arrire vers la partie postrieure et latrale du col de la mandibule. Sebileau la diffrenci en deux parties : lune postrieure, paisse, troite, la corde zygomatomandibulaire ; lautre antrieure, plus tale, plus oblique, la bandelette zygomatomandibulaire .

Le ligament mdial (fig. 413) est symtrique au latral, mais moins puissant. Il est tendu de lpine du sphnode la partie postro-mdiale du col de la mandibule. On le complte souvent par le ligament sphno-mandibulaire.

Ligaments accessoires (fig. 413). Le ligament sphno-mandibulaire est en effet dcrit comme ligament distance de larticulation, avec le ligament stylo-mandibulaire, et mme le ligament ptrygo-mandibulaire. Ces trois ligaments ne jouent normalement quun rle de contention distance de larticulation. Mais, lorsquil y a luxation antrieure de la mandibule, on leur a imput limpossibilit o est le bless de fermer la bouche. Enfin il faut noter linsertion partielle sur la capsule du tendon du muscle ptrygodien latral, qui peut ainsi jouer le rle de ligament distance.

TUNIQUES SYNOVIALES (fig. 411)

Il y en a deux : lune suprieure, lche, disco-temporale ; lautre infrieure, plus serre, disco-mandibulaire. Dans les cas rares o le disque est perfor son centre, les deux synoviales peuvent communiquer.

MCANISME

Les mouvements dominants, avons-nous dit, sont ceux douverture et de fermeture de la bouche, dabaissement et dlvation de la mandibule.

En ralit, le mcanisme est plus complexe dans larticulation temporo-mandibulaire, et il y a des mouvements simultans dans larticulation temporo-discale et dans larticulation disco-mandibulaire. Dans la premire seffectue surtout une translation en avant du disque. Cette translation met en tension le frein temporo-discal, et, lors de la fermeture de la mandibule, llasticit de ce frein ramnera en arrire le disque. Dans larticulation disco-mandibulaire, le mouvement consiste, au contraire, en une inclinaison du processus condylaire mandibulaire ventralement, sous le disque, dont il tend se coiffer ; laxe du mouvement rpond peu prs au col de la mandibule. Lorsque, la suite dun traumatisme ou plus souvent dune ouverture buccale importante (alimentation, baillement), une luxation se produit, cette luxation est toujours infra-discale : le processus condylaire mandibulaire file en avant du disque et remonte devant le disque retenu en arrire par le puissant frein temporodiscal.

Le disque est devenu lobstacle la rtropulsion de la mandibule. Il se passe encore dans larticulation temporo-mandibulaire des mouvements de diduction et de propulsion et mme de circumduction.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...