Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Artre carotide externe
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Artre carotide externe

(fig. 537 549)

LIMITES. TRAJET. Lartre carotide externe, ne au bord suprieur du cartilage thyrode, parfois plus haut, monte sensiblement verticale contre la paroi pharynge jusquau muscle digastrique qui la croise latralement. Puis elle pntre dans lpaisseur de la glande parotide, un peu masque par langle de la mandibule, et se termine par bifurcation en artre
temporale superficielle et artre maxillaire un peu au-dessous du col du processus condylaire de la mandibule. Dans lensemble, lartre, dabord profonde, tend devenir plus superficielle ; plus exactement sloigner de la paroi pharynge. En effet, lorigine, elle est plus interne, plus profonde que lartre carotide interne : une courbe concavit regardant en dehors et lgrement en bas la ramne ensuite dans un plan plus superficiel.

SITUATION (fig. 537). Lartre est dabord dans la rgion du trigone carotidien, limit en arrire par le bord antrieur du muscle sterno-clido-mastodien, en bas par lhorizontale prolongeant los hyode, en avant par le ventre postrieur du digastrique. Recouverte par deux aponvroses, elle repose sur le muscle constricteur moyen du pharynx. Puis elle passe en dedans des muscles digastrique et stylo-hyodien (fig. 538) et dcrit ce moment une courbe convexit interne qui, lorsquelle est trs flexueuse, peut la rapprocher du ple infrieur de la tonsille palatine au point quon a pu la blesser dans lamygdalectomie ; do cette formule quau ple infrieur de la tonsille palatine il faut se mfier de lartre carotide
externe ou de ses branches et, au ple suprieur, de lartre carotide interne. Enfin elle est intra-parotidienne.

RAPPORTS. Dans le trigone carotidien, elle est croise latralement par le tronc veineux thyro-linguo-facial. Puis, plus en dedans, cest le plan du nerf hypoglosse et de ses rameaux qui est appliqu en dehors de lartre. Enfin, en arrire delle, passe le nerf laryng suprieur.

Dans la glande parotide (fig. 539), elle constitue le plus profond des trois plans intraparotidiens : le nerf facial est le plus superficiel, et le confluent veineux intra-parotidien forme le plan moyen. Lartre est en effet situe prs de la face interne de la glande et parfois ne sy creuse quun sillon au lieu dun tunnel complet.

RAMEAUX COLLATRAUX

Il y en a six, dont un seul nat lintrieur de la parotide.

1. Artre thyrodienne suprieure (fig. 540). Cette artre nat trs bas du bord antrieur de lartre carotide externe, parfois mme du sinus carotidien. Elle se porte dabord en avant contre la membrane thyro-hyodienne, puis sinflchit en bas et descend verticale vers le ple suprieur du lobe latral de la glande thyrode contre laquelle elle se divise en ses
trois rameaux terminaux. Auparavant, elle a donn, au niveau de son angle, lartre larynge suprieure qui perfore ensuite la membrane thyro-hyodienne, sous le muscle thyrohyodien, pour aller au larynx ; ensuite, un peu plus bas, le rameau crico-thyrodien qui passe au-dessus de la ligne oblique du cartilage thyrode quil longe, puis se recourbe sous le bord infrieur de ce cartilage pour pntrer son tour dans le larynx. Des trois rameaux terminaux, deux longent le bord latral et le bord postrieur du lobe latral de la glande thyrode, et vont sanastomoser avec les rameaux semblables de lartre thyrodienne infrieure, le troisime longe le bord mdial du lobe, puis le bord suprieur de listhme et sanastomose avec le rameau contro-latral.

2. Artre linguale (fig. 541). Cette importante artre nat en gnral un centimtre plus haut du bord antrieur de lartre carotide externe. Elle est sa collatrale supra-hyodienne tandis que lartre thyrodienne suprieure est la collatrale infra-hyodienne.

Lartre linguale est dabord situe dans le trigone carotidien, contre le muscle constricteur moyen du pharynx. Elle y dcrit habituellement une courbe convexit suprieure.
Puis, se portant toujours en avant, elle sinsinue en dedans de lhyo-glosse. Couverte par ce muscle, elle chemine au-dessus de los hyode, en dehors du constricteur moyen du pharynx, croise le muscle longitudinal infrieur, arrive sur le muscle gnio-glosse, dpasse le muscle hyo-glosse, et, dans la rgion sub-linguale, se divise en ses deux rameaux terminaux. Elle est
longe par des veines linguales gnralement peu importantes, et est accompagne par le nerf hypoglosse. Celui-ci la croise latralement dans le trigone carotidien, puis en est spar par le muscle hyo-glosse sur la face latrale duquel il repose. Il la rejoint prs de sa terminaison.

Dans lensemble, il est sus-jacent lartre. Comme rameaux collatraux elle donne un rameau supra-hyodien qui sanastomose
avec celui venu de lartre oppose, et une branche importante, le rameau dorsal de la langue. Celui-ci nat au niveau de la petite corne de los hyode et monte irriguer la base de la langue, lpiglotte, larc palato-glosse du voile. Cest cause de lui que la ligature de lartre linguale doit toujours tre faite en amont de la petite corne, si lon veut bien asscher la langue.

Les deux rameaux terminaux sont lartre profonde de la langue et lartre sub-linguale. Lartre profonde de la langue monte contre la face latrale du muscle gnio-glosse, disparat sous le muscle longitudinal infrieur, dans lpaisseur de la langue, et, cheminant sinueuse sous la muqueuse de la face dorsale, arrive jusqu la pointe. Elle irrigue toute la portion mobile de la langue. Lartre sub-linguale donne des rameaux la glande homologue, donne une artre pour le frein de la langue et spuise prs de la symphyse mentonnire.

3. Artre faciale (fig. 542). Lartre faciale se dtache du bord antrieur de lartre carotide externe immdiatement au-dessus de lartre linguale, et souvent par un tronc commun avec elle. Comme elle, elle se porte aussitt en haut et en avant, sinflchit dans la profondeur pour passer derrire les muscles digastrique et stylo-hyodien, et se rapproche ainsi
de la paroi pharynge, en restant au-dessous du niveau du muscle stylo-glosse. Puis une courbe convexit suprieure la ramne presque transversalement au bord infrieur de la mandibule. Dans cette courbe se moule le prolongement mdial de la glande sub-mandibulaire.

Lartre, arrive au bord infrieur de la mandibule, se porte en avant, puis, par une deuxime courbe convexit infrieure, contourne ce bord et arrive sur la face latrale de la mandibule, devant le bord antrieur du muscle masster. Elle se dirige alors vers langle mdial de loeil en dcrivant sur la face une courbe lgre convexit antro-infrieure qui la fait passer prs de la commissure des lvres, puis dans le sillon naso-gnien.

En cours de route elle a donn :

lartre palatine ascendante, ne de sa premire courbe, qui, passant entre muscles stylo-glosse et stylo-pharyngien, monte vers le voile du palais et irrigue au passage la tonsille palatine (rameaux tonsillaires) ;

des rameaux glandulaires pour la glande sub-mandibulaire ;

une artre sub-mentale qui, longeant le bord infrieur de los, irrigue la glande submandibulaire, les muscles digastrique et mylo-hyodien, et va, prs du menton, sanastomoser avec lartre alvolaire infrieure ;

des artres musculaires pour les muscles ptrygodien mdial et masster ;

les artres labiales suprieure et infrieure qui, sanastomosant avec les branches opposes, forment autour de la bouche un cercle complet ;

enfin le rameau latral du nez.

Aprs celle-ci, la terminaison de la faciale prend le nom dartre angulaire et va largement sanastomoser avec lartre dorsale du nez, branche de lartre ophtalmique, langle mdial de loeil.

4. Artre occipitale (fig. 543). Ne habituellement du bord postrieur de lartre carotide externe, immdiatement au-dessous du muscle digastrique, cette artre se porte en arrire et en haut le long de ce muscle ; dans sa courbe initiale, elle accroche habituellement la courbe inverse du nerf hypoglosse. Puis elle croise en dehors la veine jugulaire interne,
ensuite le nerf accessoire, disparat en dedans du muscle digastrique, sinsinue au-dessus du processus transverse de latlas, le long du bord mdial de la paramastode o elle se creuse souvent un sillon. Ayant irrigu tous les muscles voisins, spcialement le muscle sterno-clido-mastodien auquel elle envoie une artre spciale, elle se termine dans lpaisseur des muscles de la nuque prs de la protubrance occipitale externe. Elle sanastomose avec lartre occipitale contro-latrale, lartre auriculaire postrieure et lartre temporale superficielle, les artres cervicale profonde et vertbrale.

5. Artre pharyngienne ascendante (fig. 543). Cette artre nat de la face profonde de lartre carotide externe, en gnral hauteur de lartre linguale, monte dans la rgion rtro-stylienne dont elle irrigue les diffrents lments, sapplique contre la paroi pharynge et se termine par une artre mninge postrieure qui passe par le foramen jugulaire, ou par le canal du nerf hypoglosse.

6. Artre auriculaire postrieure (fig. 539). Cest ordinairement le seul rameau collatral qui naisse dans la parotide. Oblique en haut et en arrire, elle passe au travers dune boucle du nerf facial, donne lartre stylo-mastodienne qui monte accompagner le nerf dans le canal du nerf facial, irrigue la glande parotide, qui reoit aussi des rameaux directs de lartre carotide externe, et spuise dans lauricule et la face latrale du processus mastode.

RAMEAUX TERMINAUX

Lartre carotide externe se divise au-dessous du col du processus condylaire de la mandibule en artres temporale superficielle et maxillaire.

1. Lartre temporale superficielle (fig. 544) slve dans la parotide en se rapprochant de sa face latrale, sen chappe pour passer derrire larticulation temporo-mandibulaire, devant le tragus, croise larcade zygomatique et se divise en un rameau antrieur frontal et un rameau postrieur parital. Auparavant lartre a donn de nombreux rameaux collatraux la glande parotide, larticulation temporo-mandibulaire, au muscle masster et lauricule. Elle a donn aussi lartre transverse de la face pour la joue, lartre zygomatico-orbitaire pour la partie latrale des paupires et lartre temporale moyenne, qui gagne le muscle temporal. Les rameaux terminaux de lartre temporale superficielle, dissmins au milieu des rameaux du nerf auriculo-temporal, irriguent toute la face latrale du crne et sanastomosent en arrire avec les artres auriculaire postrieure et occipitale, en avant avec lartre frontale.

2. Lartre maxillaire (fig. 545 547) est une artre importante qui, aussitt ne, se porte en avant et sort de la glande parotide par la boutonnire rtro-condylienne ( de Juvara ). Elle est longe de veines et du nerf auriculo-temporal. Celui-ci est satellite des deux rameaux terminaux de lartre carotide externe, car, ayant remont le cours de lartre maxillaire, il sinflchit ensuite pour suivre lartre temporale superficielle. Lartre maxillaire passe donc la face mdiale de la mandibule, puis toujours la face mdiale du tendon du muscle ptrygodien latral (fig. 547). Dans ce segment elle donne trois rameaux collatraux ascendants, destination intra-crnienne : lartre tympanique antrieure qui passe par la fissure ptrotympanique, lartre mninge moyenne qui passe par le foramen pineux et le rameau mning accessoire qui traverse le foramen ovale. Ensuite lartre peut se trouver vis--vis du muscle ptrygodien latral dans deux situations diffrentes. Tantt, profonde, elle reste la face mdiale du muscle, prs de laponvrose interptrygodienne, et croise en dehors le tronc du nerf mandibulaire, elle ne devient superficielle au muscle ptrygodien latral que contre le processus ptrygode, en passant entre les deux chefs du muscle. Tantt superficielle, elle contourne le bord infrieur du tendon et va dcrire ses sinuosits la face latrale du muscle. Dans ce deuxime segment, qui occupe la fosse infra-temporale (fig. 545), elle donne des rameaux collatraux disposition gnrale verticale, satellites des rameaux du nerf mandibulaire : deux montent, les artres temporales profondes antrieure et postrieure, qui pntrent dans lpaisseur du muscle temporal ; quatre descendent, rameaux ptrygodiens, artre masstrique qui traverse lincisure mandibulaire, artre alvolaire infrieure qui accompagne le nerf de mme nom vers la lingula de la mandibule et artre buccale.

Ensuite, lartre maxillaire dcrit une courbe convexit externe qui la porte contre la tubrosit du maxillaire, contournant celle-ci, elle pntre dans la fosse ptrygo-palatine et la traverse jusquau foramen sphno-palatin (fig. 546).
Elle donne dans cette fosse des artres satellites des branches du nerf maxillaire ; quatre sont horizontales, deux se portent en avant, artre alvolaire suprieure et postrieure et artre infra-orbitaire, deux se portent en arrire, artre du canal ptrygodien et pharyngienne suprieure destines la vote du pharynx ; une cinquime enfin est descendante,
lartre palatine descendante qui traverse le canal grand palatin. Enfin le rameau terminal de lartre maxillaire est lartre sphno-palatine qui, passant par le foramen du mme nom, va irriguer la cavit nasale correspondante.

Des quatorze collatrales de lartre maxillaire il ny en a que deux sur lesquelles il faille revenir : mais une est trs importante, cest lartre mninge moyenne (fig. 548). Cette artre, ayant travers le foramen pineux, se porte dans le crne en avant et en dehors vers langle antro-infrieur du parital. L, ses rameaux cheminent dans des sillons creuss aux
dpens de la table interne de los, sillons assez souvent convertis en canaux osseux. On conoit alors combien une fracture du crne peut entraner facilement une rupture de lartre avec une grosse hmorragie (hmatome extra-dural) pouvant comprimer le cerveau et causer des troubles fort graves. Lartre mninge moyenne se divise en deux rameaux principaux :
en arrire, le rameau parital va se ramifier sur lcaille du temporal et la partie infrieure du parital ; en avant, le rameau frontal monte vers la ligne mdiane, en cheminant immdiatement en arrire de la suture fronto-paritale ; ce rameau abandonne en gnral, en arrire, pour la partie centrale du parital, une ramification importante. Lartre alvolaire infrieure donne une artre satellite du nerf lingual et une artre mylo-hyodienne. Puis elle pntre dans le canal mandibulaire quelle suit dans toute sa longueur, irrigue au passage os et dents et se divise en une artre incisive qui continue sa direction et une artre mentonnire qui sort par le foramen mentonnier et va sanastomoser avec lartre sub-mentale, branche de lartre faciale.

ANASTOMOSES. LIGATURE (fig. 549)

Lartre carotide externe est abondamment anastomose, sur la ligne mdiane, avec celle du ct oppos et avec dautres systmes : systme sub-clavier par lartre thyrodienne suprieure et lartre vertbrale, systme carotide interne par lartre faciale et les artres mninges. De plus, ses branches sanastomosent souvent entre elles. Aussi sa ligature estelle
sans gravit. On la pratique parfois pour prvenir les hmorragies cataclysmiques des cancers de la cavit buccale : le fil doit tre plac en amont de lartre linguale, hauteur de los hyode. Pour trouver lartre dans le trigone carotidien, on vite le bord postrieur, car il rpond la veine jugulaire interne, on vite le bord infrieur, car il rpond au tronc veineux thyro-linguo-facial, et on suit au contraire le bord antro-suprieur, muscle digastrique et plus profondment nerf hypoglosse. On se porte mme vers langle antrieur, grande corne de los hyode, car cest contre lui quest lartre carotide externe, reconnaissable au fait quelle donne des branches.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...