Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > 3 NERF MANDIBULAIRE
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

3 NERF MANDIBULAIRE

(fig. 562 567)

ORIGINE. Ce nerf mixte a une origine motrice, la racine motrice du trijumeau qui lui est rserve, et une origine sensitive : le nerf mandibulaire sensitif, beaucoup plus volumineux que la portion motrice, nat du tiers externe du bord antrieur du ganglion trigminal.

TRAJET. Les deux racines se portent en bas, en avant et en dehors vers le foramen ovale. L elles fusionnent, le nerf traverse le foramen ovale, et 1 centimtre au-dessous de la base du crne se divise en ses rameaux terminaux.

SITUATION. RAPPORTS. Dans le foramen ovale (fig. 564), le nerf est accompagn de veines missaires du foramen ovale pour le plexus ptrygodien et du rameau mning accessoire.
sa sortie du crne, il est dans la fosse infra-temporale, en contact, en dedans, avec laponvrose interptrygodienne qui se fixe au bord mdial du foramen ovale. Le nerf est plus profond que lartre maxillaire, laquelle, mme en varit profonde, passe en dehors de lui.

RAMEAUX COLLATRAUX

Il donne un rameau rcurrent, mning, et se divise en un bouquet 7 rameaux. Ceux-ci sont, lorigine, profonds par rapport au muscle ptrygodien latral. Or :

deux resteront derrire le muscle : le nerf auriculo-temporal et le tronc commun des muscles ptrygodien mdial, tenseur du voile du palais et tenseur du tympan ;

deux passent au-dessus du muscle ptrygodien latral pour devenir superficiels ; le nerf temporo-masstrique et le nerf temporal profond moyen ; un passe entre les deux deux enfin descendent au-dessous du muscle et sont souvent considrs comme ses rameaux terminaux : le nerf alvolaire infrieur et le nerf lingual.

1 Nerf auriculo-temporal (fig. 565). Aussitt n, ce nerf se porte en arrire, enserre dans une boutonnire lartre mninge moyenne, glisse au-dessus de lartre maxillaire pour traverser la boutonnire rtro-condylienne, pntre dans la glande parotide, puis se redresse pour monter derrire lartre temporale superficielle, devant le mat acoustique externe, et schapper de la glande. Il innerve, chemin faisant, la glande parotide, larticulation temporo-mandibulaire et la partie antrieure de lauricule, sanastomose avec le nerf facial, et se termine par de nombreux rameaux pour le cuir chevelu de la face latrale du crne.

2 Tronc commun des muscles ptrygodien mdial, tenseur du voile du palais et tenseur du tympan (fig. 564). Ce tronc traverse laponvrose interptrygodienne et se divise dans lespace ptrygo-pharyngien en trois filets pour ces trois muscles.

3 Nerf temporo-masstrique (fig. 562). Aussitt contourn le bord suprieur du muscle ptrygodien latral, il se divise en un rameau ascendant, nerf temporal profond postrieur pour le muscle temporal, et un descendant qui passe par lincisure mandibulaire et va au muscle masster (nerf masstrique).

4 Nerf temporal profond moyen (fig. 563). Il se rflchit en haut, contourne la crte infra-temporale et se perd dans le muscle temporal.

5 Nerf temporo-buccal (fig. 563). Il passe entre les deux chefs du muscle ptrygodien latral, les innerve et se divise en deux rameaux : lun ascendant, nerf temporal profond antrieur, pour le muscle temporal, ainsi trois fois innerv, lautre descendant, le nerf buccal.
Celui-ci se porte en bas et en avant, schappe de la face mdiale du tendon du muscle temporal et arrive sur le muscle buccinateur. L il sanastomose avec le nerf facial et se divise en rameaux sensitifs pour la joue.

6 Nerf alvolaire infrieur (fig. 563). Cest le plus volumineux rameau du nerf mandibulaire. Il descend verticalement entre le fascia interptrygodien en dedans, le ptrygodien latral en dehors, dpasse ce muscle par en bas, se rapproche de la branche de la mandibule, est rejoint par lartre alvolaire infrieure venue de lartre maxillaire, et avec elle gagne la lingula de la mandibule et sengage dans le canal mandibulaire.

Auparavant, il a donn une anastomose au nerf lingual et le nerf du mylo-hyodien.

Celui-ci longe le sillon mylo-hyodien et va innerver le mylo-hyodien et le ventre antrieur du digastrique.

Le nerf alvolaire infrieur longe le canal mandibulaire et, parvenu au foramen mentonnier, se divise en un nerf incisif qui continue sa direction et un nerf mentonnier destin la muqueuse de la lvre infrieure. Nerf alvolaire infrieur et nerf incisif forment un plexus innervant toutes les dents de la mandibule.

7 Nerf lingual (fig. 566). Deuxime rameau terminal, le nerf lingual chemine galement entre aponvrose interptrygodienne et muscle ptrygodien latral, mais en obliquant en bas et en avant. Une fois dpass en bas le muscle ptrygodien latral, il repose encore quelque temps en dedans sur laponvrose dpasse avec elle le bord antrieur du muscle ptrygodien mdial et se rapproche de la paroi pharynge, trs vase ici, pour se continuer par chefs du muscle : le nerf temporo-buccal ; lintermdiaire du ligament ptrygo-mandibulaire avec le muscle buccinateur. Le nerf lingual doit traverser cette paroi pour pntrer dans la cavit orale. Il le fait en perforant laponvrose interptrygodienne et en allant passer sous larcade que forme le ligament ptrygomandibulaire pour le faisceau oro-pharyngien du muscle constricteur suprieur du pharynx.

ce moment, il rejoint le muscle stylo-glosse qui, venu de l espace ptrygo-pharyngien , va passer sous la mme arcade. ce moment aussi il passe tangentiellement au ple suprieur de la glande sub-mandibulaire quil innerve. Puis il entre dans la rgion sub-linguale, cheminant sous la muqueuse du sillon gingivo-lingual (il suffit dinciser celle-ci en dedans du collet de la dernire molaire pour dcouvrir le nerf), au-dessus du muscle mylo-hyodien contre la face latrale du muscle stylo-glosse. Il accroche dans une courbe concavit supro-mdiale la courbe inverse du conduit sub-mandibulaire, laisse au-dessous de lui les rameaux terminaux de lartre linguale, en dehors la glande sub-linguale quil innerve, et se termine en innervant la muqueuse de la moiti correspondante de lbauche antrieure de la langue.

Il a donc innerv chemin faisant :

la glande sub-mandibulaire et sur le trajet des filets glandulaires est interpos le ganglion sub-mandibulaire ;
la glande sub-linguale par lintermdiaire du nerf sub-lingual, lui aussi interrompu par le ganglion sub-lingual.

Le nerf lingual sanastomose avec le nerf hypoglosse sur la face latrale du muscle hyoglosse et avec la corde du tympan (fig. 570). Ce rameau du nerf facial, sortie de la caisse du tympan par la fissure ptro-tympanique, a chemin le long de la face latrale de laponvrose interptrygodienne et rejoint le nerf lingual au bord infrieur du muscle ptrygodien
latral. Elle est la vraie racine physiologique du nerf lingual.

ANASTOMOSES DU NERF MAXILLAIRE INFRIEUR

Elles se font en des points multiples avec le nerf facial et, dautre part, avec le nerf hypoglosse.

GANGLION OTIQUE (fig. 567)

Semblable au ganglion ptrygo-palatin, le ganglion otique, ou ganglion dArnold , est plaqu la face profonde du tronc du nerf, contre laponvrose interptrygodienne, sous la base du crne.

Filets affrents. Ils comprennent :

a) le rameau communicant avec le plexus tympanique, venu du nerf facial ;

b) le nerf tympanique, venu du nerf glosso-pharyngien ; ces deux nerfs fusionns sortent du crne par la fissure sphno-ptreuse ;

c) un filet sympathique, venu du plexus artriel de lartre mninge moyenne ;

d) des filets du tronc du nerf mandibulaire.

Filets effrents. Eux aussi vont se perdre le long des rameaux terminaux du nerf mandibulaire.


Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...