Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > X. Nerf vaguen
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

X. Nerf vaguen

(fig. 574 580)

Le nerf vague est un nerf mixte dune importance physiologique considrable ; il a un territoire extrmement tendu puisquil va jusquau plexus coeliaque, dans labdomen. Il innerve en effet les viscres du cou : larynx, trache, oesophage, et une partie des viscres abdominaux.

Nous ntudierons ici que sa portion cervicale, ainsi que les rameaux collatraux qui y naissent. La description du nerf sera donc trs morcele ; mais en se reportant aux chapitres successivement indiqus, il sera nanmoins facile de prendre ultrieurement une connaissance complte du nerf.

ORIGINE APPARENTE. Le nerf vague nat de la moelle allonge par une srie de racines mergeant de la partie moyenne du sillon postro-latral, entre le nerf glosso-pharyngien qui est au-dessus et le nerf accessoire qui est au-dessous.

TRAJET. Comme le IX, le nerf vague se porte vers le foramen jugulaire, en traverse le compartiment moyen, puis descend verticalement le long de lartre carotide interne, puis de lartre carotide commune, pntre dans le thorax, y longe loesophage, passe avec ce viscre dans labdomen o il se divise en ses rameaux terminaux, dans ltage supra-msocolique
(fig. 574).

RAPPORTS (jusqu lorifice suprieur du thorax). Dans la rgion rtro-stylienne (fig. 575), le nerf vague se rapproche de lartre carotide interne, aussitt sorti du crne. Il saccole ce vaisseau au niveau de langle de sa face postrieure et de sa face latrale, et va en tre satellite.

Cest au niveau du foramen jugulaire et un peu au-dessous que le X prsente ses deux ganglions : sa traverse du foramen jugulaire, le ganglion suprieur et, un peu plus bas, le ganglion infrieur. Celui-ci a laspect dun renflement fusiforme du nerf. En dehors, le nerf vague se rapproche de la veine jugulaire interne et se loge ainsi dans langle didre ouvert en
arrire que forme la juxtaposition de la veine jugulaire et de lartre carotide interne. On sait dj que les trois organes, artre, veine et nerf, ont chacun leur gaine propre et sont runis dans la gaine vasculaire du cou. En arrire du paquet vasculo-nerveux descend le tronc sympathique cervical. Le nerf hypoglosse passe derrire le tronc sympathique, puis sinsinue
entre artre carotide interne et nerf vague en dedans (le nerf glosso-pharyngien tant plus antrieur), et veine jugulaire interne et nerf accessoire en dehors. Ce dernier nerf divis en deux rameaux, un peu au-dessous de la base du crne, envoie son rameau interne fusionner avec le nerf vague au niveau du ple suprieur du ganglion infrieur : de cette fusion rsulte
un nerf vague form de fibres issues du noyau du nerf vague et de fibres issues du noyau du nerf accessoire. Le rameau externe du nerf accessoire scarte rapidement en dehors.

Au cou (fig. 576), le X descend toujours dans la gaine vasculaire, dans langle didre postrieur veine jugulaire interne, artre carotide commune. la base du cou, il passe entre artre et veine sub-clavire droite, descend encore le long de la carotide commune gauche.

Les rapports intra-thoraciques et intra-abdominaux sont tudis dans le tome II.

RAMEAUX COLLATRAUX CERVICAUX

Il y en a six.

1. Rameau mning. N du ganglion suprieur, il va la dure-mre avoisinant le foramen jugulaire.

2. Rameau auriculaire. N du ganglion suprieur, il se porte en dehors, passe devant le bulbe suprieur de la veine jugulaire, pntre au fond de la fosse jugulaire dans un petit canal osseux qui lui fait rejoindre la dernire portion du canal facial, longe le nerf facial, sort avec lui par le foramen stylo-mastodien et se distribue au mat acoustique externe.

3. Rameaux pharyngiens (fig. 575). Ns du nerf vague enrichi des fibres du nerf accessoire au niveau du ganglion infrieur, ils vont contribuer former le plexus pharyngien avec des rameaux du nerf glosso-pharyngien et du sympathique. Ils innervent ainsi les muscles du pharynx et les muscles du voile, sauf le muscle tenseur du voile du palais.

4. Rameaux cardiaques cervicaux suprieurs. Ils se dtachent du nerf vague enrichi des fibres du nerf accessoire des niveaux variables, saccolent lartre carotide interne puis commune ; tant gnralement compris dans la partie antrieure de sa gaine propre, ils vont ainsi au plexus cardiaque. Nous les tudierons en dtail avec ce dernier.

5. Nerf laryng suprieur (fig. 577). Il se dtache du ple infrieur du ganglion infrieur, passe en dedans de lartre carotide interne et sera ensuite lorgane le plus profond de toute la rgion. Oblique en bas et en avant, il est en effet appliqu contre le pharynx, muscle constricteur suprieur, puis muscle constricteur moyen. Il passe ainsi en dedans des artres carotide externe, faciale, linguale, et se rapproche de lartre thyrodienne suprieure.

Prs de la grande corne de los hyode, il se divise en deux rameaux terminaux.

Le rameau suprieur, ou nerf laryng suprieur proprement dit, se porte en avant, au contact de la membrane thyro-hyodienne, cheminant au-dessus de lartre larynge suprieure, et, plus profondment quelle, sengage sous le muscle thyro-hyodien et perfore la membrane pour pntrer dans le larynx. Sous la muqueuse larynge, le nerf se divise en trois ordres de rameaux (fig. 578) : les suprieurs sont linguaux, innervant une zone triangulaire base piglottique de la muqueuse linguale et lpiglotte ; les moyens sont laryngs, pour la muqueuse de ltage supra-glottique ; les postrieurs sont pharyngs, pour la muqueuse qui tapisse la face postrieure du larynx. Un de ces derniers descend le long du cartilage arytnode sanastomoser
avec un rameau du nerf laryng infrieur pour former une anse (de Galien).

Le rameau infrieur est le rameau externe du nerf laryng. Ce nerf descend en bas et en avant, longe la ligne oblique du cartilage thyrode en passant sous le muscle sterno-thyrodien, donc dans la loge thyrodienne, innerve le muscle crico-thyrodien, puis perfore la membrane crico-thyrodienne ; il innerve la muqueuse du ventricule et de la portion infraglottique
du larynx.

Donc, part le nerf du muscle crico-thyrodien, le laryng suprieur est un nerf sensitif.

6. Nerf laryng infrieur ou nerf laryng rcurrent (fig. 579, 580). Il a une origine diffrente droite et gauche. gauche, le nerf nat du nerf vague dans le thorax : il contourne larc aortique en passant sous lui, puis slve verticalement, en dedans de lartre carotide commune, dans langle tracho-oesophagien ; trs tt il pntre dans la gaine viscrale.

Le nerf laryng rcurrent droit nat la base du cou, devant lorigine de lartre sub-clavire.

Aussitt il la contourne, passant au-dessous, puis en arrire delle (embryologiquement, artre sub-clavire droite et arc aortique reprsentent le mme arc aortique), et monte obliquement en haut et en dedans vers la langue. Il passe ainsi derrire lartre carotide commune, devant lartre vertbrale, se rapproche progressivement de loesophage, et ne pntre
que prs de sa terminaison dans la gaine viscrale.

Des deux cts, le nerf laryng rcurrent va entrer en rapport avec le tronc sympathique, sanastomosant avec lui derrire le ple infrieur du lobe latral de la glande thyrode, puis avec lartre thyrodienne infrieure. On a beaucoup crit sur ce croisement vasculo-nerveux, proccup de respecter le nerf laryng infrieur dans les interventions sur la glande thyrode. En fait, les rapports sont variables. En moyenne, le nerf laryng rcurrent droit, n plus externe et plus superficiel, passe devant le tronc de lartre. Le nerf laryng rcurrent gauche, plus interne et plus profond, passerait plutt derrire ou entre les rameaux terminaux de lartre thyrodienne infrieure.

Aussitt aprs, le nerf sengage sous larcade que forme le bord infrieur du muscle constricteur infrieur du pharynx, et arrive ainsi dans la gouttire pharyngo-larynge o il se divise en ses branches terminales.

Ajoutons que le nerf laryng rcurrent est long par le groupe lymphatique latro-viscral du cou constitu de noeuds lymphatiques para-trachaux.

RAMEAUX COLLATRAUX

Ce sont des rameaux cardiaques moyens, ns de lanse du nerf laryng rcurrent, et des rameaux pour la trache, loesophage et le muscle constricteur infrieur du pharynx.

RAMEAUX TERMINAUX

Pour tous les muscles du larynx, sauf le muscle crico-thyrodien, et une branche anastomotique constituant lanse de Galien.
Pour les rameaux collatraux du nerf vague dans le thorax, se reporter au mdiastin postrieur, et, pour sa position abdominale, voir les nerfs de ltage supra-msocolique de labdomen (tome II).

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...