Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > Moelle allonge (mylencphale)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

Moelle allonge (mylencphale)

La moelle allonge est un segment de laxe crbro-spinal, long de 3 centimtres, interpos entre la moelle spinale en bas et le pont en haut.

Il commence en bas au niveau des articulations atlanto-occipitales, monte en se cambrant un peu en arrire, traverse le foramen magnum, sinflchit alors lgrement en avant, selon un angle denviron 160, et repose sur la moiti infrieure du sillon basilaire. la partie moyenne de celui-ci, il se continue avec le pont. En bas, il se continue insensiblement avec
la moelle spinale, mais est plus gros quelle ; mesure quil monte, il va svasant. En haut, au contraire, sa limite avec le pont est trs nettement marque par le sillon bulbo-pontique.

Notons quavant de pntrer dans le foramen magnum la moelle allonge est expose par sa face postrieure : il y a certes une grande paisseur de parties molles derrire la rgion atlanto-occipitale, mais, dans la profondeur, seule la membrane atlanto-occipitale postrieure masque la moelle allonge.

La configuration extrieure comprend dcrire une face antrieure, une face postrieure et deux faces latrales.

Face antrieure (fig. 22)

Trs semblable celle de la moelle spinale, elle prsente sur la ligne mdiane une fissure mdiane, continuation de la fissure mdiane de la moelle spinale, mais moins profonde quelle, car limite dans la profondeur par des faisceaux blancs entrecroiss, provenant de lentrecroisement des tractus pyramidaux ; lextrmit suprieure de la fissure mdiane prsente
une fossette. De part et dautre de la fissure mdiane, deux reliefs, les pyramides de la moelle allonge, continuent les cordons antrieurs de la moelle spinale et sont, comme eux, limits en dehors par le sillon antro-latral. Mais, ici, ce sillon donne issue aux fibres de la XIIe paire crnienne, le nerf hypoglosse.

Marquant la limite suprieure de cette face, le sillon bulbo-pontique donne naissance aux VIIIe et VIIe nerfs crniens, ou nerfs vestibulo-cochlaire, et facial. La partie antrieure du sillon bulbo-pontique donne naissance, au-dessus de la pyramide, au VIe nerf crnien ou nerf abducens.

Faces latrales (fig. 23)

Continuation du cordon latral de la moelle spinale, elles sont comprises entre les deux sillons antro-latral et postro-latral. Le sillon postro-latral donne naissance aux fibres de trois nerfs crniens, de bas en haut : nerfs accessoire, vague et glosso-pharyngien (XIe, Xe et IXe). Cette face latrale est occupe dans sa moiti suprieure par une saillie oblongue, lolive qui touche en avant au sillon antro-latral, mais est limite en arrire par un sillon rtro-olivaire, lequel est diffrent du sillon postro-latral situ plus en arrire.

Enfin, les faces latrales sont croises superficiellement par des fibres, en anses, dites fibres arques externes.

Face postrieure (fig. 24)

Celle-ci est trs diffrente selon quon ltudie dans sa moiti infrieure ou dans sa moiti suprieure.

Dans sa moiti infrieure, elle est semblable la moelle spinale : de part et dautre dun sillon postrieur, les cordons postrieurs sont subdiviss par un sillon intermdiaire postrieur en faisceaux gracile et cuniforme.

Dans sa moiti suprieure, les choses sont trs diffrentes. Dabord, pour bien voir cette moiti suprieure, il faut soulever le cervelet qui la masque ; ceci ne se fait pas sans difficult et lon risque de dtruire une membrane trs mince qui sy trouve : lembryologie nous a montr, par suite du dveloppement de la cavit du 4e ventricule, le djettement en dehors des zones dorsales et ltirement de la plaque dorsale, devenant la membrana tectoria du 4e ventricule.

Cest celle-ci que lon aperoit au centre de la face postrieure de la moelle allonge ; elle est triangulaire sommet infrieur. Ce triangle sinscrit entre les deux cordons postrieurs, maintenant divergents, pour devenir les pdoncules crbelleux infrieurs.

La membrana tectoria du 4e ventricule est perce dun orifice important, louverture mdiane du quatrime ventricule. Celle-ci a pour rle de faire communiquer la cavit ventriculaire avec les espaces sub-arachnodiens (voir Mninges). La membrana tectoria du 4e ventricule est extrmement mince, sauf en bas o elle est renforce par une lame de substance nerveuse grise, lobex ou verrou, qui se continue avec la commissure grise et, sauf sur les cts o se trouvent des lamelles de substance nerveuse blanche, les ligula.

Ajoutons enfin que la base de la membrane obturatrice du quatrime ventricule se continue avec le bord antrieur du voile mdullaire infrieur (voir Cervelet).

Quant aux pdoncules crbelleux infrieurs, ils sont subdiviss, comme les cordons postrieurs mdullaires, par le sillon intermdiaire postrieur : la continuation du faisceau gracile est appele tubercule du noyau gracile ; la continuation du faisceau cuniforme constitue le corps restiforme.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...