Publicité
Accueil > Dictionnaires > > Précis d'anatomie 11e édition > FASCIA ORBITAIRE OU FASCIA DE TENON
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
Précis d'anatomie

Publicit

FASCIA ORBITAIRE OU FASCIA DE TENON

(fig. 109 et 110)
On runit sous ce nom lensemble des formations aponvrotiques de lorbite, cest--dire
trois formations, ou groupes de formations :
la vaginale du bulbe de loeil ou coque fibreuse pri-oculaire, laquelle rpond toute la
portion sclrale de loeil ;
les fascias musculaires ;
les expansions aponvrotiques antrieures.
Le plus simple, pour concevoir leur disposition densemble et leurs connexions, est de
partir de ltude des fascias musculaires et de suivre la continuation antrieure de leurs
feuillets sur une coupe sagittale.
Comme fascias musculaires nous ne nous occuperons dabord que des fascias des muscles
droits. Ces quatre fascias, trs faibles en arrire, beaucoup plus rsistants en avant, sont unis
entre eux par des membranes intermusculaires qui compltent le cne aponvrotique de loeil.
Voici, en avant, comment se comportent les deux feuillets, interne et externe, dun fascia
(fig. 109) :
Le feuillet externe, au-del de linsertion musculaire, glisse sous la tunique conjonctive
et va jusqu la corne.
Le feuillet interne, parvenu linsertion sclrale du muscle, se rflchit en arrire, contourne
lhmisphre postrieur de loeil et va jusquau nerf optique la gaine durale duquel il adhre.
Lensemble de ces deux feuillets forme ainsi la vaginale du bulbe perce dun orifice
pour le nerf optique et dorifices pour les diffrents muscles de loeil, droits et obliques.
Entre vaginale et bulbe de loeil existe un faible espace rempli de tissu cellulaire lche facilitant
les mouvements de loeil.

Les expansions aponvrotiques sont de trois ordres :

1. Les expansions conjonctivales (fig. 109) sont de minces tractus allant du feuillet extrieur de la gaine des droits au rcessus conjonctival ou fornix. Ils assurent le dplissement du rcessus en fonction des mouvements du bulbe de loeil.

2. Lexpansion palpbrale du muscle droit infrieur (fig. 109) va du feuillet extrieur de la gaine de ce muscle au bord infrieur du tarse infrieur et assure la synergie entre labaissement de la paupire et la rotation en bas de loeil.

3. Les expansions orbitaires (fig. 110) relient les feuillets externes des quatre muscles droits et du muscle oblique infrieur au bord antrieur de la cavit orbitaire. Les deux plus importantes proviennent des muscles droits mdial et latral et sont dites ailerons mdial et latral.

Laileron latral va sinsrer par une base largie au bord de lorbite, derrire le ligament palpbral latral ; il spare la glande lacrymale proprement dite, qui repose sur lui, de sa portion accessoire ou palpbrale.

Laileron mdial, symtrique, mais moins rsistant, se fixe la crte lacrymale postrieure de 1os lacrymal, en arrire par consquent de toutes les formations palpbrales et lacrymales.

Lexpansion orbitaire du muscle droit suprieur est trifurque : sa partie moyenne se fixe au fascia du muscle lvateur de la paupire suprieure et assure ainsi la synergie entre llvation de la paupire et la rotation en haut de loeil ; ses parties latrales vont au bord orbitaire en longeant les bords des ailerons correspondants.

Lexpansion orbitaire du muscle droit infrieur est semblable, mais cest sur le fascia du muscle oblique infrieur que se fixe sa partie moyenne. Enfin lexpansion du muscle oblique infrieur va se fixer langle infro-latral du bord orbitaire.
Les expansions orbitaires servent, dune part, empcher la compression du bulbe de loeil par la contraction des muscles droits, dautre part, limiter laction de ces muscles.

Notons que par leur runion ils constituent une cloison sagittale qui spare dans lorbite une rgion antrieure ou palpbrale dune rgion postrieure ou orbitaire. Mais cette cloison est perce de nombreux orifices permettant aux hmorragies ou aux phlegmons de lorbite de se faire aisment jour lextrieur.

Enfin, dans la rgion orbitaire, la prsence du cne musculo-aponvrotique permet de distinguer les organes situs lintrieur du cne de ceux qui en sont lextrieur.

Grgoire & Oberlin - Prcis danatomie - 11e dition - Editions EMInter
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...