Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Oncologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Oncologie

L'oncologie ou carcinologie ou cancérologie est la spécialité médicale d'étude, de diagnostic et de traitement des cancers. Un médecin qui pratique cette discipline est appelé oncologue. Le terme vient du grec onkos, signifiant vrac, masse ou tumeur, et le suffixe -logie, signifiant « étude de ».

Diagnostic - detecter et confimer la maladie

Le suspicion de cancer repose sur plusieurs éléments : la clinique (les symptômes), les examens biologiques (les prises de sang), les examens d'imagerie.

Marqueur tumoral

Imagerie médicale :

- Radiographie
- Scanner
- IRM
- TEP, ou Tomographie par émission de positron
- Scintigraphie...

La preuve du cancer ne peut être apportée (sauf rares exceptions) que par un prélévement de la tumeur et son analyse au microscope par l'anatomo-pathologiste.

Anatomo-pathologie spécialité indispensable pour l'étude des tissus cancéreux. Cette étude permet de comprendre l'histoire naturelle des cellules cancéreuses, le developpement des tumeurs et de leurs métastases et le classement par natures les tissus cancereux.

Nomenclature des tumeurs malignes ou Cancers

De manière générale, on divise les néoplasies malignes en 4 grandes classes 1) Les carcinomes qui dérivent d'un tissu épithélial. Ce sont les tumeurs les plus fréquentes chez l'adulte. 2) Les sarcomes qui dérivent d'un tissu conjonctif (os, muscle, tissu adipeux, etc.). Ce sont des tumeurs rares (moins de 10% de toutes les tumeurs de l'adulte) 3) Les tumeurs du SNC 4) Les lymphomes et leucémies qui dérivent des cellules sanguines à fonction immunitaire

Tissu malpighien : carcinome épidermoïde , carcinome basocellulaire

Tissu conjonctif : Sarcome

Tissu glandulaire : adénocarcinome

Tissu lymphoïde : syndrome lymphoprolifératif ou lymphome

Tissu hématopoïétique : syndrome myéloprolifératif ou myélome

Tissu mésothélial : mésothéliome

Tissu germinal : séminome

Tissu nævique : mélanome

Tissu nerveux : glioblastome

Tissu osseux : ostéosarcome

Tissu cartilagineux : chondrosarcome

Tissu vasculaire : angiosarcome...etc

Il convient de distinguer les tumeurs hématologiques (syndromes lymphoprolifératif et myéloprolifératif), traitées par les hématologues, des tumeurs solides, traitées par les oncologues.

Thérapies

Plusieurs modalités de traitement sont possibles pour le cancer. Souvent, il faut recourir à plusieurs traitements pour une même personne :

- Chimiothérapie
- Radiothérapie
- Curiethérapie
- Immunothérapie
- Hormonothérapie

La chirurgie est souvent un préalable dans de nombreux traitements de cancer.
Les décisions de traitement sont prises de manière pluridisciplinaire, c'est-à-dire entre médecins et chirurgiens des différentes spécialités impliquées : oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, spécialistes d'organes (pneumologues, gastro-entérologues...), chirurgiens, radiologues, anatomo-pathologistes. Ces décisions sont prises dans des réunions de concertation pluridiscipinaires (RCP) (aussi appelées UCPS, ou staff.)

Suivi

Après traitement d'un cancer, on ne parle jamais de guérison : malheureusement, on ne peut être certain que le cancer ne revienne pas. Il y a toujours un risque de récidive de la maladie. On parle donc de rémission. Celle-ci peut être complète, si on ne voit plus aucune trace du cancer, ou partielle, si on voit encore des anomalies aux examens.

Il faut donc réaliser un suivi. En général, le plus important est la clinique : les symptômes que présentent le patient. On peut également demander d'autres examens : marqueur tumoral, imagerie médicale. Mais, la plupart du temps, les anomalies vues aux examens alors qu'il n'y a pas de signes cliniques ne doivent pas être traitées : cela n'apporte pas de bénéfice au patient. Il n'y a pas non plus d'avantage à découvrir une récidive de manière précoce : le traitement n'en est généralement pas plus facile ni plus efficace (ce qui n'est pas le cas pour la tumeur initiale, où le traitement précoce est généralement préférable.)

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...