Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Pneumothorax
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Pneumothorax

En médecine (pneumologie), le pneumothorax est un cas d'urgence médicale consistant en un épanchement d'air dans la plèvre (séreuse tapissant d'un côté la cage thoracique et de l'autre les poumons).

Causes

Il peut être :

traumatique : l'air passe alors par effraction du poumon vers la plèvre, cette dernière pouvant être lésée par plaie directe ou par une fracture de côtes.

iatrogène, c'est-à-dire comme complication d'un acte médical, lors de l'effraction de la plèvre et du poumon par une aiguille lors de la pose d'une voie veineuse centrale par cathétérisme des veines sous-clavières, ou plus rarement au cours d'une ventilation assistée mal réglée ou sous de forte pression.

Il peut être spontané :

- sans pathologie pulmonaire sous jacente, et survient alors principalement chez les personnes jeunes, grandes et longilignes, parfois à la suite d'un effort violent.

- sur maladie pulmonaire (essentiellement complication d'une rupture d'une bulle d'emphysème pulmonaire favorisée par une surpression momentanée>>, mais parfois complications de kystes ou d'abcès du poumon).

Le pneumothorax thérapeutique consiste à provoquer volontairement un pneumothorax dans le but de guérir une maladie. C'était le cas de la tuberculose, que l'on traitait de cette manière jusqu'aux années 1950.

Diagnostic - detecter et confimer la maladie

Suivant l'importance, il peut se manifester par une simple douleur thoracique isolée, avec ou sans essoufflement (dyspnée) ou se traduire par un tableau de détresse respiratoire aiguë.

Quels sont les traitements les plus courants ?

Le pneumothorax spontané de faible abondance guérit spontanément en 2 ou 3 semaines. Des antalgiques et du repos sont prescrits.

S'il est mal toléré, un drainage de l'air est parfois pratiqué. Une hospitalisation est alors nécessaire. Un fin cathéter est introduit dans la plèvre par ponction après une anesthésie locale. Ce cathéter est reliée à une dépression par l'intermédiaire d'un système de poches communicantes permettant de contrôler la pression et de drainer en même temps les liquides pleuraux.

Cas particulier du pneumothorax asphyxique : l'air pleural est sous pression, comprimant non seulement le poumon du côté atteint mais également du côté sain. Le mécanisme en est une surpression au niveau des poumons, telle que peut provoquer une ventilation artificielle, avec création d'une valve permettant l'entrée d'air dans la plèvre mais plus sa sortie. Le traitement est alors urgentissime et consiste à poser rapidement un gros drain du côté du pneumothorax, communiquant avec l'air de la salle et permettant une baisse rapide des pressions pleurales.

Quelques cas nécessitent une intervention chirurgicale, en particulier lors de pneumothorax récidivant.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...