Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Prostatite
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Prostatite

Une prostatite est une inflammation de la prostate, affection fréquente chez l’homme âgé (hypertrophie ou hyperplasie bénigne de la prostate). Si la prostate se développe trop, elle peut resserrer l'urètre et ainsi perturber l'écoulement de l'urine, ce qui rend la miction difficile et douloureuse, voire complètement impossible dans des cas extrêmes. La prostatite aigüe peut s'accompagner de fièvre, frissons et rétention d'urine. Le responsable en est bien souvent Escherichia coli que l'ECBU (examen cytobactériologique des urines) identifiera et dénombrera aisément. La prostatite chronique est souvent due elle aussi à la prolifération d'Escherichia coli, plus rarement de Mycobacterium tuberculosis en cas de tuberculose urogénitale, ses symptômes sont semblables à ceux de la forme aigüe mais plus atténués. La prostate étant un organe sexuel, toute affection prostatique a forcément un retentissement sur la vie intime des hommes atteints. Sans doute est-ce pour cela que pendant très longtemps, ces maladies sont restées taboues alors qu’elles touchent à la sexualité et à la santé de près de 80 % des hommes de plus de 50 ans. Leur prévention commence donc bien avant cet âge !

Quels sont les traitements les plus courants ?

La prostatite est traitée de plusieurs façons selon sa gravité et selon les thérapeutes:

- antibiotiques après ECBU et antibiogramme qui permettent la numération des leucocytes et des bactéries, l'identifiation du (ou des) germe(s) responsable(s) ainsi que la détermination de la sensibilité aux antibiotiques,

- massage de prostate,

- chirurgie : l’ablation d'une partie de la prostate est habituellement exécutée par l'urètre, sans avoir recours à une incision externe,

- huiles essentielles, les plus couramment prescrites étant:

. l’Epinette noire (Picea mariana) : massage avec 2 à 3 gouttes diluées dans 3 gouttes d’huile végétale (noisette de préférence) à appliquer sur la région du bas-ventre,

. le Lentisque Pistachier (Pistacia lentiscus L.) : massage de la région du bas-ventre avec 2 à 3 gouttes diluées dans la même quantité d’huile de noisette,

. le Myrte (Myrtus communis L, cineoliferum) : massage de la région du bas-ventre avec 2 à 3 gouttes diluées dans la même quantité d’huile de noisette,

. et l'Eucalyptus à cryptone (Eucalyptus polybractea crytonifera) en cas de prostatite congestive : massage de la région du bas-ventre avec 2 à 3 gouttes diluées dans la même quantité d’huile de noisette.

Cette liste est loin d'être exhaustive et dans tous les cas, il est vivement recommandé de consulter un spécialiste de l’aromathérapie avant toute médication de ce type (risques d’allergie, de contre-emploi etc.) !



Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...