Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Trichomonas vaginalis (MST)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Trichomonas vaginalis (MST)

Trichomonas vaginalis est un protiste flagellé du genre Trichomonas, parasite de l'Homme. Sa transmission est surtout vénérienne car il très sensible à la dessication (il a donc besoin de milieux humides).

Vaginite à trichomonas vaginalis

On le retrouve de manière fréquente chez la femme comme parasite de la cavité vaginale mais aussi de la vessie ou encore des glandes de Skene et Bartholin.
La vaginite à Trichomonas vaginalis est la plus rare et la seule vaginite en rapport avec infection sexuellement transmissible.
La découverte d'une vaginite chez une femme doit faire rechercher l'ensemble des germes responsables infections sexuellement transmissibles.

Épidémiologie

- Uniquement par rapport sexuel et les hommes sont habituellement asymptomatiques.
- Aucune circonstance favorisante
- Jusqu’à 50 % des cas sont asymptomatiques.

Signes cliniques

- C'est la plus prurigineuse des vaginites
- L'écoulement vaginal est abondant, souvent blanc-verdâtre et spumeux
- Il existe un érythème du vagin, et de l’exocol
- La patiente se plaint de dyspareunie au niveau de l’orifice vaginal

Aide du laboratoire

Le diagnostic se fait en examinant un prélèvement frais au microscope au faible grossissement qui montre le protozoaire.

En cas de diagnostic de vaginite à trichomonas vaginalis

- Il faut faire des prélèvements pour le diagnostic de la chlamydiose et des infections gonococciques.
- Un test de détection du VIH est recommandé et vacciner la patiente contre l’hépatite B
- Il faut songer à faire un prélèvement de sang pour des épreuves sérologiques de détection de la syphilis.

Quels sont les traitements les plus courants ?

Il faut traiter toutes les personnes (patiente et tous les partenaires connus), symptomatiques ou pas, par:

- métronidazole : 2 grammes par os en dose unique
- Conseiller aux patientes de ne pas consommer de boissons alcooliques durant le traitement au métronidazole ni dans les 48 heures qui suivent afin de prévenir les réactions de type « antabuse ».
- Eviter les rapports sexuels sans préservatif jusqu'à la guérison (clinique ou parasitologique)

Le traitement par métronidazole n'est pas contre-indiqué pendant la grossesse, à tous les stades, ni pendant l'allaitement.

Trichomonas vaginalis chez l'homme

On retrouve également Trichomonas vaginalis chez l'homme au niveau du sillon balano-préputial, de la prostate et des vésicules séminales. Mais il est asymptomatique d'où son dépistage difficile chez l'homme et donc une dissémination du parasite peu contrôlable. Le dépistage pourra être fait par recueil de la première goutte du méat le matin avant toute miction, ou encore par massage prostatique.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...