Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Kyste
Mon Compte




Publicité


Application

Dernière Parution


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Kyste

En médecine, un kyste est un sac clos ayant une membrane distincte et se développant anormalement dans une cavité ou structure du corps. Des kystes peuvent souvent se montrer dangereux puisqu'ils ont des effets négatifs sur les tissus voisins. Ils peuvent contenir de l'air, des liquides, ou d'autres matériaux, notamment des organismes parasites.

En microbiologie, on parle de kyste amibien, il s'agit d'une paroi cellulaire (sorte de sac) protectrice entourant certaines amibes.

La mucoviscidose (fibrose cystique) est un exemple de trouble génétique dans lequel des kystes se développent dans les tissus du poumon et libèrent du mucus dans les poumons (voir alvéoles) réduisant la capacité pulmonaire et entraînant des toux persistantes.

Les kystes peuvent se former n'importe où dans le corps ; voici pourtant, quelques exemples de kystes communs :

- Kyste ganglionaire
- Kyste ovarien
- Kyste pilonidal au niveau de la région sacrococcingienne
- Kyste sébacé
- Kyste rénal
- Kyste dentaire (kyste péri-apical)

La très grande majorité des kystes sont cependant totalement bénins et ne font jamais parler d'eux, c'est le cas des kystes biliaires simples (dans le foie), des kystes rénaux (sauf en cas de polykystose rénale héréditaire), des kystes mammaires. Leur contenu est purement liquidien, et leur taille varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres pour les plus gros.

D'autres kystes peuvent être liés à un développement tumoral bénin ou malin, c'est le cas des ovaires ou du pancréas par exemple.

Aspect des kystes en imagerie

En échographie, un kyste se présente sous la forme d'une cavité totalement anéchogène (ne renvoyant pas d'échos, et apparaissant donc en noir sur l'écran) ; de forme arrondie le plus souvent, entouré d'une paroi très fine, voire invisible. Une caratéristique spécifique est la visualisation d'un "renforcement postérieur des échos" : l'accumulation d'ultrasons en arrière du kyste (qui l'ont traversé sans être réfléchis) est responsable de la formation d'une large bande qui apparaîtra plus blanche que les tissus avoisinants. Cet aspect typique permet, lors de la découverte fortuite d'un kyste sur un rein par exemple, d'avoir une certitude diagnostique et d'affirmer le caractère bénin de cette anomalie.

Sur une tomodensitométrie (scanner), le kyste apparaîtra sous la forme d'une "boule" homogène, à paroi souvent invisible, dont la densité moyenne (exprimée en unités Hounsfield HU) est celle d'un liquide, donc proche de 0 HU (entre 0 et 10 le plus souvent).

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...