Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Hyperactivité
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Hyperactivité

Les symptômes d'hyperactivité coexistent souvent avec un déficit de l'attention. En effet, cette pathologie peut aussi être identifiée comme un trouble de l'attention dont la conséquence est un état d'hyperactivité: on parle de « trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité », TDAH, Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité, (en anglais Attention-deficit hyperactivity disorder, ADHD).

Ce trouble comportemental est considéré comme un trouble dont l'origine est peut-être neurologique caractérisé par des états d'hyperactivité, des moments d'absence, des changements d'humeur, ainsi qu'un mauvais contrôle des impulsions et une grande tendance à être déconcentré.

La plupart du temps, le TDAH est diagnostiqué chez l'enfant, l'hyperactivité étant le symptôme principal. Cependant, les symptômes de ce désordre neurologique ont de grandes chances de subsister jusqu'à l'âge adulte, mis à part les symptômes d'hyperactivité qui eux disparaissent parfois à l'adolescence. C'est pour cette raison que de nombreux médecins français considèrent qu'à partir du moment ou il n'y avait plus aucun signe d'hyperactivité, le patient était guéri. C'est faux. Selon les statistiques, environ 30 à 70 % des enfants diagnostiqués comme souffrant d'un TDAH ont des troubles déficitaires de l'attention (hyperactivité) à l'âge adulte.

Garçons et Filles

Certains disent que les garçons sont plus souvent touchés que les filles, mais c'est faux. Les garçons et les filles sont autant touchés par ce trouble. Il y a 2 différences entre les deux sexes c'est que les filles ont plus de chances de garder les troubles d'hyperactivité et de l'attention à l'age adulte. La 2ieme c'est que les garçons ont plus souvent les troubles de l'attention et d'impulsivité, tandis que les filles sont plus souvent hyperactives. 85% des filles ayant des troubles d'attention sont hyperactives et 60% des garçons. Cependant, seulement 20% des filles atteintes de ce trouble sont implusives, tandis que 65% des garçons le sont.

Côtés positifs

Le TDAH n'est pas que du négatif, il a plein de côtés positifs ! Vous etes meilleurs dans les sports, en meilleure santé, plus drole, etc. Un bon exemple : Avril Lavigne, elle est hyperactive, je crois que son hyperactivité l'a plus aidé que nuit dans sa carrière !

Crtitiques du diagnsotic d'hyperactivité et de TDA

A l'origine l'hyperactivité, lorsqu'elle n'était pas rattachable à une autre entité psychopathologique comme des troubles caractériels, abandonniques ou pré-psychotiques, était attribuée à des atteintes neurologiques - mêmes mineures - qu'on appelait MBD (minimal brain dysfunction) ou encore "désordre cérébral mineur". Les troubles résultaient d'un évènement traumatique repérable (anoxie de naissance, etc.) dont on pouvait légitimement penser qu'ils produiraient des séquelles neurologiques. La médication amphétaminique s'était révélée efficace pour ces cas, les autres approches psychothérapeutiques restant de mise pour des troubles hyperkynétiques d'autres origines psychopathologiques. Aujourd'hui et pour certains, on a évacué l'exigence d'investiguer un trouble neurologique repérable mais on a gardé la batterie thérapeutique biologique. La question qui subsiste est qu'il est difficile de naturaliser un tel syndrome en le dégageant de références normatives sociales. Le problème éthique résultant d'une large distribution de médicaments psychotropes majeurs à des enfants, des adolescents et ceci sur une longue durée reste lui entier. C'est un pari risqué sur l'avenir.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...