Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Papillonite
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Papillonite

La papillonite ou lepidoptérisme est une affection cutanée provoquée par les poils urticants de certains papillons nocturnes tropicaux. Le nombre d'espèces de papillons concernées est restreint (Genres Hylesia en Amérique, Anaphae en Afrique), de même que les zones géographiques affectées (Guyanes, Venezuela, Brésil, Argentine, Pérou, Gabon, Centrafrique).

Papillonite guyanaise

Le papillon de cendre (Hylesia urticans), responsable de la papillonite guyanaise vit dans les zones humides et marécageuses. Il s'agit d'un papillons nocturne brun-rougeatre de petite taille (12 mm de long et 21 mm de large, ailes déployées) à l'abdomen globuleux et velu. Les chenilles se développent sur les palétuviers blancs Avicennia germinans (Linnaeus) Stearn, arbre constituant des mangroves. Seules les femelles sont doté de ces poils urticants (de minuscules flèches empoisonnées) qui ont à l'origine pour fonction de protéger les pontes.

Après un contact direct, ou indirect (papillon s'êtant heurté à des vêtements) qui passe le plus souvent inaperçu, les symptômes débutent quelques heures et durent en moyenne une semaine. L'intensité est très variable d'un individu à un autre : légères démangeaisons pour certains, très intenses pour d'autres, empêchant le sommeil. Comme souvent dans les lésions prurigineuses, le grattage aggrave les symptômes. Si la symptomatologie est souvent peu évocatrice, c'est l'emplacement des premières lésions qui fait évoquer le diagnostic : partie découverte, avant bras, plis du coude, poignet... Les lésions vont s'étaler secondairement, les fléchettes étant disséminées par le grattage et la sueur.

Le traitement repose sur l'administration d'atropine et d'anticholinergiques. La douche et le savonnage sont sans effet. Les démangeaisons finissent de toute façon par cesser plus ou moins rapidement même sans traitement.

Ces papillons dont le cycle de reproduction dure de 3 à 4 mois, engendre certaines années à de véritables pululations. Attirés par l'éclairage artificiel, ils se concentrent dans des zones urbaines, donnant lieu à des couvre-feux : les populations se calefeutrent chez eux à la tombée de la nuit, éteignent tous les éclairages extérieurs, préfèrent étendre leur linge à l'intérieur et évitent de disperser les poils urticants en limitant le balayage du sol et les courants d'air.

Pour limiter les risques, les mairies de Guyane vont jusqu'à organiser la destruction des mangroves se développant sur les rivages des agglomérations.

Parmi les faits-divers, on citera un vol de papillons qui s'abattit en 1941 sur un bâtiment militaire dans le port de Cayenne et dont la totalité de l'équipage dut être hospitalisée, ou encore un bateau allemand attaqué par un vol d'Hylesia dans l'embouchure de l'Orénoque fit demi-tour jusqu'à Hambourg.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...