Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Névrose
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Névrose

Le terme névrose remonte au XVIIIe siècle. Il est utilisé pour la première fois par le médecin écossais William Cullen en 1769, pour désigner les maladies mêlant affections nerveuses et troubles de la personnalité. Il est repris par Sigmund Freud à partir de 1893 pour désigner un trouble psychique (phobie, obsession...) généré, selon les théories métapsychologiques, par un conflit psychique refoulé. Dans cette optique, la cure psychanalytique a pour but de soigner les névroses par la purgation (« perlaboration ») des désirs, craintes et souvenirs traumatiques refoulés qui les génèrent.

La définition de Adler

En 1913, Alfred Adler, fondateur de la psychologie individuelle, explique : « On peut comprendre chaque névrose comme une tentative de se libérer d'un sentiment d'infériorité pour passer à un sentiment de supériorité. Mais le chemin de la névrose ne mène pas à la ligne d'activités sociales et il n'arrive pas à la solution des questions de vie données. Il débouche dans de petits cercles familiaux et mènera à l'isolement.

Détourné en grande partie de la réalité, le névrosé mène une vie dans l'imagination. Il se sert d'un bon nombre d'astuces lui permettant de fuir des exigences réelles et de briguer une situation idéale qui lui permet de se soustraire à la responsabilité et à la performance sociale. Ces libertés et le privilège de la souffrance composent le substitut pour le but originaire (mais risqué) de la supériorité.

Ainsi la névrose se présente comme une tentative de se soustraire à chaque contrainte de la communauté par une contrainte (personnelle). Celle-ci est de telle sorte qu'elle peut effectivement rentrer en opposition à la caractéristique du cadre de la vie et à ses contraintes réelles. La contrainte contraire a un caractère révoltant. Elle va chercher sa substance dans des expériences affectives adaptées ou dans des observations. Le monde des idées et des sentiments du névrosé est préoccupé par de telles incitations mais aussi par des futilités si seulement elles sont capables de détourner le regard et l'attention du malade des questions de la vie. La logique aussi passe sous le diktat de la contrainte contraire. Ce processus peut aller jusqu'à l'élimination totale de la logique, comme dans les psychoses.

Tout le vouloir et toutes aspirations du malade sont sous le diktat de sa politique de prestige. Ils ont toujours recours à des prétextes pour laisser des questions de la vie irrésolues et se tournent automatiquement contre l'épanouissement du sentiment de communauté. »

Classification

Avec le développement de la psychanalyse, le concept évolue pour trouver finalement sa place dans la structure tripartite :

- psychose
- perversion
- névrose

Selon Freud, on peut classer dans la névrose les troubles psychologiques suivants :

- l'hystérie
- la névrose obsessionnelle
- a névrose d'angoisse
- a neurasthénie
- la psychonévrose (névrose de transfert et névrose narcissique)

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...