Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Constipation
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Constipation

La constipation (français du XIVe siècle d'apres le latin co- : "avec"+ stipare : "rendre raide, compact") consiste en la difficulté à déféquer, c'est-à-dire à évacuer les excréments hors de l'organisme, le plus souvent en raison d'une trop grande dureté des selles. La constipation est affirmée par un nombre de selles inférieur à 3 par semaine.

La peur de la constipation est l'apopathodiaphulatophobie.

Qui est concerné ?

On estime que la constipation atteint jusqu'à 20% de la population des pays occidentaux. Elle est particulièrement fréquente chez la femme (causes hormonales : les prostaglandines ont un rôle sur la diminution de l'activité du muscle lisse, entrainant une moins bonne mobilité du tube digestif) et les personnes âgées (du fait de la fréquente deshydratation, d'un régime déséquilibré et pauvre en fibres, du manque d'activité).

Causes

- Anomalie du contenu des selles : lorsqu'elles ne sont pas assez riches en eau ni en fibres en particulier.
- Diminution de la motricité digestive : liée à une insuffisance d'exercice physique, une prise excessive de laxatifs, un côlon irritable.
- Anomalie de l'évacuation : liée à un excès du tonus sphinctérien, dont la décontraction n'est pas obtenue au cours de la défécation.
- Causes psychogènes : on retrouve souvent un stress lié à la défécation, volontiers liée à un apprentissage problématique de la propreté (mère abusive), mais aussi maltraitance, abus sexuels dans l'enfance.
- stress de la vie quotidienne due a un environnement génant

Orientation diagnostique

Le principal problème face à une constipation est de différencier constipation bénigne (fonctionnelle) et constipation liée à une pathologie organique grave (en particulier le cancer colique). Si une cause grave est suspectée, certains examens doivent être prescrits : coloscopie, recherche de sang dans les selles, hémogramme,... En cas de suspicion d'anomalie du tonus du sphincter anal, on pourra effectuer une manométrie anorectale (examen de la pression du sphincter anal au repos et à la défécation).

Principales causes de constipation

- Constipation primitive (ou « fonctionnelle ») : elle se traite par des mesures symptomatiques : hygiène de vie (régime alimentaire, activité sportive, relaxation), et des médicaments (apports en fibres, laxatifs).
- Constipation organique :
. Cancer du côlon ou du rectum
. Sigmoïdite
. Fissure anale (constipation « reflexe » à la douleur)
. Paraplégie
. Maladie de Hirschsprung
. Hypothyroïdie
. Maladie de Crohn
. Diabète

Quels sont les traitements les plus courants ?

- En cas de constipation fonctionnelle :

- Hygiène de vie :
. Aller à la selle à heure fixe et ne jamais se retenir,
. Alimentation riche en fibres (légumes verts, son, riz complet, fruits),
. Bien s'hydrater (2 litres d'eau par jour), de préférence les eaux minérales Hépar ou Volvic
. Exercice physique,
. Relaxation.
. Rééducation par un kinésithérapeute spécialiste

. Laxatifs non irritants (par voie orale ou rectale)
- En cas de constipation organique : traitement de la pathologie causale.

La constipation chez l'enfant

- Les nouveau-nés expulsent le méconium au cours de deux premiers jours de la vie. Puis ils ont environ une selle après chaque tétée pour diminuer ensuite et se stabiliser vers 3-4 ans à 3 selles par jour jusqu'à 3 selles par semaine. En cas d'allaitement maternel les selles sont liquides, grumeleuses ou très molles. En cas d'allaitement artificiel les selles sont plus compactes.

- La constipation chez l'enfant est définie par une diminution de la fréquence des selles (2 à 3 fois par semaine), par des selles compactes et/ou difficile à évacuer, ou par une rétention des selles.

- Les complications de la constipation sont exceptionnelles avant deux ans. Les principales complications sont l'apparition de fécalome compliqué lui-même de prolapsus rectal, l'encoprésie, les troubles fonctionnels digestifs (douleurs abdominales, ballonnements), les fissures anales et saignements liés à la défécation. Parfois on retrouve des infections urinaires à répétition, des troubles psycho-sociaux.

- La plupart du temps on ne retrouve aucune cause organique : la constipation est dite fonctionnelle. Elle est liée à une alimentation inadaptée, un état fébrile ou un stress. Parfois il s'agit d'une rétention volontaire liée à l'éducation de la propreté. De nombreux médicaments peuvent également entrainer une constipation. Parmi les causes rares : saturnisme, botulisme, le mégacolon congénital (maladie de Hirschsprung).

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...