Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Convulsion hyperthermique du nourrisson
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Convulsion hyperthermique du nourrisson

La convulsion hyperthermique du nourrisson ou de l'enfant est une crise convulsive avec des contractions musculaires involontaires généralisées, liée à une température supérieure ou égale à 38° sans rapport avec une infection du système nerveux central.

Le risque maximum est durant la 2em année de vie, puis la fréquence diminue avec l'âge. Ces crises sont bénignes. Les récidives sont fréquentes (30 à 40%).

Lors de la crise, le bébé convulse, il y a parfois une révulsion des yeux, il ne pleure pas, il n'est pas conscient.

Il faut alors prévenir immédiatement un service médical d'urgence et faire baisser la température de l'enfant rapidement en le déshabillant totalement et en le mouillant avec de l'eau tiède sans l'essuyer. Dès que la température baisse suffisamment, la convulsion s'arrête et l'enfant reprend connaissance.

L'enfant doit être examiné par un médecin après l'épisode. Le rôle du médecin est alors de s'assurer que la convulsion est bien due à la fièvre, d'éliminer une infection du système nerveux central comme un méningite ou une encéphalite, de préciser l'origine de la fièvre (infection viral, poussée dentaire, otite, angine ...), de préciser si la crise hyperthermique est simple ou compliquée et dans ce cas un EEG permettra de discuter l'intérêt d'un traitement anti-épileptique.

Dans l'immense majorité des cas, la crise est simple et bénigne, le traitement médical repose uniquement sur un anti-pyrétique comme le paracétamol. Rarement on peut prescrire du valium intra-rectal à injecter à l'aide d'une canule en cas de risque de récidive convulsive.

Rarement, la crise peut être grave lorsqu'elle dure plus de 10 minutes, lorsqu'elle se répète très souvent, lorsqu'elle touche un nourrisson de moins de 9 mois ou un enfant de plus de 5 ans, lorsqu'elle est accompagnée de signes neurologiques persistants. Dans ce cas une hospitalisation est nécessaire.

Un enfant ayant déjà fait une crise convulsive hyperthermique risque de faire des récidives et on doit être particulièrement vigilant en cas de fièvre.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...