Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Varicelle
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Varicelle

La varicelle est une maladie infantile contagieuse banale, d’origine virale. Elle est provoquée par le VZV, le virus de la varicelle et du zona.
Sa période d’incubation est de 2 à 3 semaines.

Elle peut atteindre également des adultes ne l’ayant pas eue étant enfants. Chez l’adulte et l'immuno-déprimé, cette maladie peut être très grave.

La maladie infantile

Symptômes courants

- Mal de tête et faible fièvre quelques heures avant l’éruption cutanée.

- De petites vésicules apparaissent pendant 3 à 4 jours, d’abord sur le thorax, puis sur le visage, les bras et les jambes ; au bout de 2 à 3 jours les vésicules se « percent » et des croûtes se forment.

- Difficulté à s’alimenter en raison des vésicules qui se forment parfois dans la bouche.

- Fortes démangeaisons (prurit).

- Toux importante dans certains cas.

Période contagieuse

La période contagieuse commence un à deux jours avant les premiers boutons, les premières taches rouges. Ce sont les sécrétions et le liquide des boutons qui sont les plus contagieux.

Conseils et précautions à prendre

- Eviter que l’enfant se gratte (couper les ongles au ras, voir utilisation de moufles chez le petit enfant) car cela peut provoquer des cicatrices cutanées inesthétiques définitives. On peut aussi donner à l’enfant un bain d’eau tiède dans lequel on aura fait dissoudre un peu de bicarbonate de soude afin de calmer les démangeaisons. Un anti-histaminique peut éventuellement être prescrit par votre médecin.

- Isoler l’enfant de ses camarades et des adultes n’ayant pas été infectés lors de leur enfance. L’éviction scolaire est probable, voir au cas par cas. La contagion commençant la plupart du temps avant que les symptomes n'aient été identifiés, c'est généralement trop tard pour stopper totalement la transmission de la maladie.

- Consulter un médecin, il prescrira une crème antiseptique et parfois des antibiotiques, uniquement en cas de surinfection (impétiginisation).
Donner à boire en abondance.

- Ne pas donner d'anti-inflammatoires contenant de l'acide acétylsalicylique, type aspirine ou ibuprofène () qui sont formellement contre-indiqués du fait du risque -rarissime- de syndrome de Reye, ni d'anti-inflammatoire stéroïdien (corticoïdes, aussi bien en application locale que par voie orale -ce qui arrive chez les enfants souffrant d’eczéma sévère-) en raison du risque d'aggravation de la varicelle.

Évolution naturelle

- Guérison en 7 à 15 jours.
- Immunité définitive.

Le virus reste en sommeil mais peut plus tard se trouver à l’origine d’un zona.

Varicelle compliquée

Bien que bénigne dans la très grande majorité des cas, la varicelle peut se compliquer, en particulier chez les sujets immunodéprimés, les nourrissons, les adultes, les femmes enceintes.

- Impétigo : surinfection bactérienne en cas de grattage des lésions cutanées

- Pneumopathie varicelleuse : elle n’est pas rare chez l’adulte, et se manifeste par des symptômes pulmonaires aigus aspécifiques (toux, fièvre élevée, difficultés à respirer, hémoptysie).

- Ataxie cérébelleuse aiguë : se voit chez l’enfant, d’évolution bénigne.

- Syndrome de Reye : c’est une encéphalite gravissime, exceptionnelle.


Varicelle et grossesse

Chez la femme enceinte cette maladie est grave pour la femme et le fœtus : Chez la femme enceinte, la varicelle est responsable de pneumopathie mortelle dans 10% des cas.

Chez le fœtus, la varicelle peut provoquer des malformations si la maladie est contractée avant cinq mois.

Chez le nouveau-né, une varicelle congénitale néonatale peut survenir si sa mère a fait la varicelle quelques jours avant ou après la naissance. Cette varicelle congénitale néonatale est très grave avec une mortalité de 20 %.

Vaccination

Depuis septembre 2004 le vaccin est disponible en France. Il n’est pas obligatoire pour les enfants et est recommandé (et remboursé) dans 4 cas :

- vaccination post-exposition dans les 3 jours suivant l’exposition à un patient avec éruption chez les adultes immunocompétents sans antécédents de varicelle.

- entrée en 1ère année des études médicales et paramédicales, pour les étudiants sans antécédents de varicelle et dont la sérologie est négative.

- toute personne sans antécédents de varicelle et dont la sérologie est négative, en contact étroit avec des personnes immunodéprimées.

- enfants sans antécédents de varicelle et dont la sérologie est négative, candidats receveurs à une greffe d’organe solide, dans les six mois précédant l’intervention.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...