Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Mydriase
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application


Partenaires


Publicité
2006-09-20
Dictionnaire médical

Publicité

Mydriase

La mydriase caractérise une augmentation du diamètre de la pupille, à l'opposé du myosis.

La mydriase est une réaction normale à la pénombre. Elle est dans ce cas bilatérale et réactive (l'éclairage d'un œil entraîne la régression de la mydriase des deux yeux). Cette réaction (et son contraire) nécessite l'intégrité d'un circuit comprenant :

- la rétine,
- le nerf optique,
- les aires cérébrales de la vision,
- la pupille.

On peut réaliser une mydriase artificielle par instillation de collyre ß2-mimétiques dans l'œil. Ceci est notamment utilisé pour certains examens ophtalmologiques (comme l'observation du fond de l'œil).

La mydriase aréactive symétrique (les deux pupilles sont dilatées et ne se contractent pas à la lumière) est un signe de souffrance cérébrale importante comme elle peut se voir à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire, mais aussi dans certains comas d'origine diverse. En argot de médecine d'urgence, on parle d'un patient en « pleins phares ».

Une mydriase unilatérale (d'un seul œil), se caractérise par une anisocorie. Elle peut indiquer une atteinte d'une quelconque partie du circuit décrit ci-dessus et peut parfois être révélateur d'une maladie grave (compression par une tumeur, hématome intra cérébral...). Un avis spécialisé est nécessaire.

L'observation des pupilles et le test des réflexes pupillaires font donc partie de l'évalualuation de l'état neurologique du patient.

Mis à jour le 2006-09-20
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com - Source: InformationHospitaliere.com - wikipedia.org


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...