Publicité
Accueil > Dictionnaires > Dictionnaire médical > Adrénoleucodystrophie liée à l'X
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2007-08-30
Dictionnaire médical

Publicité

Adrénoleucodystrophie liée à l'X

L'adrénoleucodystrophie liée à l'X (ALD) est une maladie qui se manifeste par une démyélinisation progressive du système nerveux central ou une insuffisance surrénale périphérique.


Formes cliniques

Il existe trois phénotypes de cette maladie:

- La forme cérébrale infantile se manifeste entre 4 et 8 ans. Les premiers signes sont des signes déficitaires: diminution progressive de l'audition, de la vision, diminution des fonctions cognitives et moteurs aboutissant en moins de deux ans à une infirmité totale.

- Le deuxième type ou adrénomyéloneuropathie (AMN) commence vers 20 ans par une paraparésie progressive, des troubles sphinctériens, et une diminution variable de la vision et de l'audition. La maladie s'aggrave durant des années.

- Le dernier phénotype est une insuffisance surrénale apparaissant entre 2 et 20 ans, mais le plus habituellement vers l'âge de 7 ans sans aucun signe neurologique. Une adrénomyéloneuropathie survient tardivement secondairement.
20% des femmes porteuses manifesteront une adrénomyéloneuropathie mais pas avant 35 ans et moins grave que chez les hommes.
La concentration plasmatique des acides gras à très longues chaînes est élevé chez plus de 99% des individus atteints avec ou sans symptôme. Cette exploration très spécialisée n'est effectuée que dans quelques laboratoires dans le monde. Cet examen est positif chez 85% des porteuses.

La mutation du gène ABCD1 OMIM 300371 localisé sur le chromosome X entraînant un déficit de la bêta-oxydation dans le péroxysome avec accumulation d'acides gras à très longue chaîne (augmentation de l'acide cérotique saturé, C26:0) dans tous les tissus du corps, fût identifié en 1993 par les professeurs Patrick Aubourg (responsable de l'unité de Neurologie Pédiatrique et directeur de l'unité Inserm U 745 à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul ; Paris) et Jean-Louis Mandel.
Le diagnostic génétique des porteuses et le diagnostic prénatal sont possibles.


Traitement

- Le premier cas de traitement efficace de l'ALD a été réalisé en 1988 par l'équipe du Pr Aubourg, spécialiste mondial de la maladie, grâce à une greffe de moelle osseuse. Ce traitement a depuis permis de stopper l'évolution de la maladie et même un rétablissement de toute ou partie des fonctions dégradées, chez plus de 120 patients. Ce traitement n'est toutefois efficace que s'il est réalisé à des stades précoces de la maladie, et le risque de rejet, ainsi que le manque de donneurs restent encore des facteurs limitants importants.

- En octobre 2007, les Prs Patrick Aubourg et Nathalie Cartier exposèrent les premiers résultats de traitement de l'ALD par thérapie génique<1> sur deux enfants de 7ans. Le traitement consistant en une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques, après leur avoir inséré in vitro, une version non mutée du gène ALD, grace à une première mondiale utilisant un vecteur issu du virus VIH modifié (lentivirus). Respectivement 6 mois et un an après la réinjection des cellules "corrigées", la protéine manquante s'exprimait à nouveau normalement dans un nombre important de cellules du sang et les patients ne présentaient aucun effet secondaire. Trois nouvelles autogreffes sont prévues d'ici 2013, mais le traitement et particulièrement le lentivirus restent encore très couteux.


Sources

(fr) Site en français de renseignement sur les maladies rares et les médicaments orphelins
(en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number: 300100 <1>
(en) Hugo W Moser, Ann B Moser, Steven J Steinberg, X-Linked Adrenoleukodystrophy In GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2005 <2>
(fr) <3>

Voir aussi
Huile de Lorenzo

Références
1.↑ Congrès de la Société européenne de thérapie génique et cellulaire à Rotterdam - Octobre 2007 -(Pays-Bas)

Mis à jour 2007-08-30
Source: Sources

(fr) Site en français de renseignement sur les maladies rares et les médicaments orphelins
(en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number: 300100 [1]
(en) Hugo W Moser, Ann B Moser, Steven J Steinberg, X-Linked Adrenoleukodystrophy In GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2005 [2]
(fr) [3]

Voir aussi
Huile de Lorenzo

Références
1.↑ Congrès de la Société européenne de thérapie génique et cellulaire à Rotterdam - Octobre 2007 -(Pays-Bas)


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...