La greffe, une thérapeutique reconnue et inégalée

La greffe est une thérapeutique qui, chaque année, sauve ou prolonge la vie de plusieurs milliers de personnes en France. En 2009, plus de 14 400 personnes ont eu besoin d’une greffe mais seules 4 580 ont été réalisées. En Champagne-Ardenne, 48 greffes ont été réalisées l’an passé, alors que 197 patients étaient inscrits sur la liste nationale d’attente.

La greffe, une thérapeutique reconnue et inégalée

Messagede administre le Mer Oct 06, 2010 1:05 pm

L’objectif est d’utiliser de la meilleure façon possible tous les greffons prélevés, toujours insuffisants par rapport au nombre de malades en attente de greffe.

L’urgence vitale, enfant de moins de 18 ans, faible probabilité de trouver un greffon compatible, ancienneté d’inscription sur la liste nationale d’attente et proximité géographique, forment le socle de l’équité et de l’efficacité de la répartition.

L’impact médico-économique positif de la greffe - une bonne illustration : la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique en France

Le registre du REIN (Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie) à l’Agence de la
biomédecine, démarré en 2002 avec l’appui de la CNAM, vise à offrir une image précise de la prise en charge de l’insuffisance rénale terminale. Au 31 décembre 2008, près de 68 000 personnes étaient traitées pour une insuffisance rénale chronique en France(2).. L’Assurance Maladie a étudié pour l’année 2007, à partir de ses propres données, les modalités de prise en charge de ces patients et analysé leur coût(3) : la prise en charge de l’insuffisance rénale a représenté plus de 4 milliards d’euros en 2007, répartis en 77 % pour l’hémodialyse, 5 % pour le traitement sous dialyse péritonéale et 18 % pour la greffe de rein.

Le coût moyen des soins varie fortement selon le mode de traitement. L’hémodialyse est le mode de traitement le plus coûteux, en moyenne près de 89 000 euros par an. La dialyse péritonéale coûte environ 64 500 euros par an. Enfin le coût de la greffe se répartit différemment selon qu’il s’agit de l‘année de la transplantation ou des années suivantes : environ 86 500 euros la première année et 20 000 euros les années de suivi. L’année de la greffe, les dépenses de pharmacie sont importantes (plus de 11 000 euros) comme celles des transports (environ 5 500 euros) ; les années suivantes, les dépenses diminuent et se partagent entre des frais d’hospitalisation (9 800 euros) et de pharmacie (7 700 euros). Dès la seconde année, la greffe s’avère donc être le traitement le moins coûteux.



2 Rapport REIN, Agence de la biomédecine, 2008.
3 Dossier de presse de l’Assurance Maladie. « L’insuffisance rénale chronique : situation actuelle et enjeux ». Mars 2010.
administre
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 5221
Inscription: Dim Jan 22, 2006 1:03 pm

Retourner vers Don d'organes : Un réflexe pour la greffe

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron