Publicité
Accueil > Dictionnaires > Examens et Analyses médicales > lectro-encphalographie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
0000-00-00
Examens et Analyses médicales

Publicit

lectro-encphalographie

L'lectro-encphalographie est la mesure de l'activit lectrique du cerveau en appliquant des lectrodes sur le cuir chevelu. On amplifie le signal 10^6 fois avec des amplificateurs diffrentiels. Le trac rsultant de l'enregistrement de cette activit est appel lectro-encphalogramme (EEG).

Trs comparable l'lectrocardiogramme, il constitue une image de la rsultante de l'activit lectrique crbrale et plus prcisment des zones corticales de la convexit.

LEEG est utilis pour le diagnostic en neurologie, notamment pour lpilepsie, conjointement avec dautres techniques dinvestigation et d'imagerie mdicale (scanner, IRM).

On enregistre un lectroencphalogramme standard chez un patient veill, en position allonge, dtendu, les yeux ferms. On peut alors tudier l'influence de l'ouverture des yeux, de priodes d'hyperpne, de la stimulation lumineuse intermittente. Sur un trac EEG, il est possible d'identifier des activits lectriques crbrales rythmiques. Ces rythmes crbraux sont classs selon leur frquence et permettent, par exemple, d'identifier ou de caractriser des tats psychologique en neurosciences fondamentales, ou pathologiques, en neurologie clinique.

On observe 5 phnomnes: D'abord, un rythme alpha qui est fait d'ondes rgulires de frquence comprise entre 8 et 12 HZ et d'amplitude comprise entre 25 et 100 V. Ce rythme est trouv surtout dans les rgions occipitales et un peu dans les zones antrieures.

Puis, on trouve des rythmes bta ou dits rapides qui auront une frquence de 13 30 Hz mais d'amplitude rduite (de 5 15 V), dans les rgions fronto-rolandiques.

Et les trois paramtres modifiables:

L'ouverture des yeux ne conserve que les rythmes rapides.

L'hyperpne est normalement peu active, mais, et surtout si elle est nergiquement excute, elle peut ralentir le trac et faire apparatre des bouffes d'ondes lentes bilatrales prdominance antrieure sans signification pathologique prcise, notamment si elles sont symtriques.

La stimulation lumineuse intermittente provoque sur les aires visuelles, occipitales, des rponses de mme frquence, avec parfois des rythmes harmoniques ou sous-harmoniques.

Interprtation diagnostique de l'EEG

Une seconde du signal EEGLes rsultats d'un EEG, s'ils sont interprts indpendamment du contexte clinique et des autres examens demands, n'ont pas de valeur diagnostique intrinsque. En effet, un trac normal ne permet pas d'exclure la possibilit d'une pilepsie non-dtecte. En ce qui concerne l'pilepsie les tracs lectroencphalographiques mettent en vidence certaines figures graphiques tels que les pointes et les pointes ondes qui permettent de s'orienter vers un diagnostic d'pilepsie.
L'EEG contribue aussi apprcier le retentissement du traitement ou mesurer les effets d'un rajustement thrapeutique.

L'pilepsie constitue sans aucun doute la pathologie la mieux et la plus tudie par l'lectroencphalogramme.

Mais d'autres affections du systme nerveux central vont ncessiter un lectroencphalogramme comme moyen d'investigation. Mais cel se rarfie devant les nouvelles techniques d'investigation (I.R.M, scanner). Il s'agit (liste non exhaustive) des pathologies suivantes : Diagnostic de fin de vie (mort) Accident vasculaire crbrale Tumeur Traumatisme crnien Maladie de Creutzfeldt Jakob Encphalite et mningoencphalite Dsorientation temporo-spatiale Troubles de la comprhension Troubles de la mmoire Agitation Dmence d'origine infectieuse

0000-00-00
Source:


Publicit

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...