Publicité
Accueil > Dictionnaires > Examens et Analyses médicales > Test de dépistage de drogue
Mon Compte




Publicité


Application

Dernière Parution


Partenaires
Publicité
0000-00-00
Examens et Analyses médicales

Publicité

Test de dépistage de drogue

Un test de dépistage de drogue est un examen médical permettant de détecter la présence, dans l'organisme, d'une drogue illicite ou de toute autre substance. Ce genre de test est un sujet de controverse, certains mettant en avant l'atteinte à la vie privée et la mauvaise efficacité de certains tests.

Ce test est rendu possible par le fait que les drogues consommées laissent une trace dans l'organisme, que ça soit dans le sang, l'urine, la salive, la sueur, l'air expiré ou les cheveux. Ces traces persistent dans le corps bien plus longtemps que la période où les drogues produisent leurs effets. Selon la drogue consommée, sa quantité et les particularités du consommateur, les tests peuvent retrouver des traces dans les minutes, les heures ou les semaines qui suivent la consommation.

Période de détection

Le tableau suivant donne approximativement les périodes de détection pour chaque substance, en fonction du type de test. Les durées peuvent varier en fonction de la quantité, de la fréquence de la consommation, du métabolisme, du poids, de l'âge, de l'état de santé du consommateur. Pour plus de facilité, la période de détection des métabolites est incorporé avec leur drogue respective dans le tableau. Par exemple l'héroïne et la cocaïne ne peuvent être détectées que quelques heures après leur consommation, mais leur métabolites peuvent être détectés plusieurs jours après dans l'urine. Dans ce cas, c'est la période de detection la plus longue (celle des métabolites) qui apparait dans le tableau.

- Note 1 : Les tests effectués sur la salive sont identiques à ceux réalisés dans le sang, à l'exception du THC.

- Note 2 : L'urine ne peut détecter une consommation très récente de drogues, il faut un minimum de six à huit heures entre la consommation et le test urinaire pour que la détection soit possible. Pour les cheveux le minimum est de deux semaines, et pour la sueur de sept jours.

Alcool

Urine : 6-12 heures, plusieurs jours pour le métabolite Éthyl Gluconoride(EtG)

Cheveux : 12 heures


Amphétamines (exception meth)


Urine : 2 à 4 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 12 heures


Méthamphétamine


Urine : 2 à 5 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 24 heures


Barbiturique (exception phénobarbital)

Urine : 2 à 3 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 1 à 2 jours


Phénobarbital

Urine : 7 à 14 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 4 à 7 jours


Benzodiazépine

Urine : 1 à 5 semaines

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 6 à 48 heures


Cannabis

Urine : 1-30 jours(1 à 3 jours si consommation isolée, et jusqu'à 30 jours autrement)

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 2 jours


Cocaïne

Urine : 1 à 3 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 24 heures


Codéine

Urine : 2 à 4 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 12 heures


Cotinine (un dérivé de la nicotine)

Urine : 2 à 4 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 2 à 4 jours


Morphine

Urine : 2 à 3 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 6 heures


Héroïne

Urine : 2 à 3 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 6 heures


LSD

Urine : 2 à 24 heures

Cheveux : inconnu

Sang : 0 à 3 heures


PCP

Urine : 5 à 60 jours

Cheveux : jusqu'à 90 jours

Sang : 24 heures

0000-00-00
Source:


Publicité

En savoir plus

Cela pourrait aussi vous intéresser...
Chargement en cours ...