Publicité
Accueil > Actualité Médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

EXPLORATIONS


  • Comment les fourmis construisent des pièges pour capturer leurs proies

  • [2005-04-21] - Des chercheurs du laboratoire Evolution et diversité biologique (CNRS - Université de Toulouse 3 - ENFA Toulouse) ont étudié en Guyane des fourmis arboricoles capables de capturer de grosses proies grâce à des pièges construits sur les plantes où elles vivent. Pour ce faire, elles utilisent les poils de la plante, de la matière organique et le mycelium d'un champignon. Ce type de stratégie de prédation collective n'avait jamais été décrit chez les fourmis. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature du 21 avril 2005.

    Source: source

  • Analyse du génome du champignon pathogène du riz

  • [2005-04-21] - Magnaporthe grisea est un champignon responsable de la principale maladie du riz, la pyriculariose. Il provoque des épidémies dévastatrices et récurrentes qui engendrent des problèmes économique et humanitaire dans toutes les régions rizicoles. Des chercheurs du CNRS et de Bayer se sont intéressés à ce micro-organisme en collaboration avec des laboratoires américains, anglais et coréen. Dans un article publié le 21 avril dans Nature, les chercheurs analysent le génome de Magnaporthe grisea, le premier champignon pathogène des plantes entièrement séquencé.

    Source: source

  • En Ukraine les salons de beauté alimentent le commerce des bébés avortés

  • [2005-04-19] - Les foetus avortés de jeunes femmes sont exportées d' Ukraine pour être employés dans des traitements illégaux de beauté, selon l' observer du 17 avril 2005. Les foetus sont congelés et vendus aux cliniques offrant 'des injections de jeunesse', affirmant rajeunir la peau et traiter une gamme de maladies.

    Source: source

  • Parler sans faire de bruit

  • [2005-04-15] - La recherche militaire Américaine est en train de travailler sur un produit connu sous le nom d'encodage avancé de la parole. Cet appareillage pourrait remplacer les microphones par des senseurs non acoustiques qui pourraient détecter la parole à partir des nerfs de l'orateur et de son activité musculaire plutôt que par le son lui-même

    Source: source

  • Toumaï, l'ancêtre des humains : nouveaux fossiles et reconstruction 3D du crâne

  • [2005-04-07] - Michel Brunet et ses collègues de la Mission paléoanthropologique franco tchadienne (MPFT) (1) viennent d'attribuer de nouveaux fossiles à Sahelanthropus tchadensis, dit Toumaï. Ils ont également réalisé la reconstruction 3D de son crâne. Ces nouvelles données font l'objet de deux articles et de la couverture de la revue Nature du 7 avril 2005. Elles confirment que Toumaï, âgé de sept millions d'années, est proche du dernier ancêtre commun aux chimpanzés et aux humains et représente la plus ancienne espèce connue du rameau humain.

    Source: source

  • Blé tendre ou blé dur : une histoire de chromosomes

  • [2005-04-04] - La comparaison des génomes de plusieurs espèces de blé, depuis leurs formes sauvages jusqu'aux formes cultivées utilisées aujourd'hui, nous éclaire sur des mécanismes génétiques originaux liés à l'évolution de cette céréale. Ce travail, coordonné par l'INRA, dont le détail sera publié dans le numéro d'avril 2005 de The Plant Cell, a permis de déterminer pour la première fois que des mécanismes de réarrangements chromosomiques par recombinaison illégitime d'ADN, conséquence de la polyploïdie (doublement ou agrégation du génome), ont eu un impact crucial sur l'évolution du génome du blé et de ses caractéristiques.

    Source: source

  • Bilan énergétique d'une guêpe : tout en nuance

  • [2005-03-30] - Eupelmus Vuilletti, guêpe tropicale de 5 mm de long, de 2 mg de poids, a une espérance de vie de 8 à 15 jours en fonction des décisions qu'elle prend. A l'Institut de recherches sur la biologie de l'insecte (IRBI : CNRS et Université François-Rabelais), les chercheurs l'ont observée quasiment en continu. Ils ont mesuré très précisément son bilan énergétique, partant de toutes ses « entrées » alimentaires et chiffrant toutes ses dépenses énergétiques.

    Source: source

  • Programme Decrypthon : Accélérer la recherche en génomique et protéomique grâce aux technologies de grid computing

  • [2005-03-15] - Parce que l'innovation technologique, notamment informatique, peut répondre à de nouveaux besoins de la recherche en génétique, trois acteurs majeurs dans leur domaine, l'AFM, association de malades, le CNRS, organisme de recherche, et IBM, société d'informatique, lancent le Programme Décrypthon, une plate-forme de Grid Computing. Objectif : accélérer la recherche en génomique et en protéomique pour progresser plus rapidement dans la compréhension des maladies génétiques, notamment des maladies neuromusculaires.

    Source: source

  • CONSOMMATIONS DE SUBSTANCES PSYCHOACTIVES DES ÉLÈVES DE 16 ANS DANS 35 PAYS EUROPEENS

  • [2004-12-15] - 15/12/04 - Les résultats 2003 de la troisième enquête ESPAD menée auprès de plus de 100 000 élèves européens permettent de connaître leurs usages de produits licites et illicites. Le tabagisme est stable ou diminue dans une majorité de pays. La consommation d’alcool, toujours élevée dans certains pays d’Europe de l’Ouest, a tendance à progresser à l’Est. Les usages de drogues illicites sont toujours dominés par ceux de cannabis.

    Source:

  • Ancêtre mythique ou ancêtre biologique ? L'approche ethno-génétique.

  • [2004-11-05] - Les sociétés traditionnelles sont souvent organisées en groupes de filiation, tels que le lignage, le clan, ou la tribu. La tradition orale attribue un ancêtre commun à chacun de ces groupes. Des chercheurs français [1] (CNRS - Université Paris 7 - Institut Pasteur – Muséum national d'histoire naturelle) associés à des chercheurs de l'Ouzbékistan et des Etats-Unis, ont mesuré la parenté génétique des individus de ces groupes de filiations.

    Source: source

  • L’obésité, maladie inflammatoire?

  • [2004-11-04] - 04/11/04 - Une étude menée chez des femmes obèses par Karine Clément (Equipe Inserm Avenir Paris 6- Hôtel Dieu, Paris) et Dominique Langin, Directeur de l’Unité Inserm 586 « Recherches sur les obésités » (Toulouse), montre qu’une perte de poids modérée (6 à 7kg) entraîne une modification de l'expression des gènes liés à l'inflammation et à l'immunité. Ces résultats publiés dans Faseb journal de ce mois, suggèrent que les effets bénéfiques de l’amaigrissement sur les complications de l'obésité (maladies cardiovasculaires et diabète en particulier) pourraient être en rapport avec l'amélioration du profil inflammatoire du tissu adipeux sous cutané. Les chercheurs observent à la fois une baisse d’expression de facteurs proinflammatoires et une élévation de l'expression de gènes codant pour des protéines aux propriétés anti-inflammatoires.

    Source:

  • Des nanomachines qui font bouger les cellules

  • [2004-10-29] - Les mouvements et les changements de forme des cellules sont dus à l'auto-assemblage de molécules d'actine en filaments microscopiques. Le groupe de Marie-France Carlier (CNRS, Gif-sur-Yvette) a montré comment la formine, une protéine associée à l'extrémité des filaments d'actine, catalyse leur croissance rapide. La croissance d'un filament unique à partir d'une molécule de formine fixée sur une microbille a été observée en vidéomicroscopie in vitro (films disponibles), dans des conditions contrôlées qui miment le milieu cellulaire.

    Source: source

  • Nos ancêtres les poissons

  • [2004-10-21] - Grâce au séquençage du génome du poisson Tetraodon nigroviridis, un consortium international coordonné par le groupe de Jean Weissenbach (CNRS-Genoscope) [1] révèle la structure du génome de l'ancêtre commun à l'homme et aux poissons, probablement constitué de seulement 12 chromosomes. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature du 21 octobre 2004. Ils révèlent en outre une duplication complète et très ancienne, mais postérieure à la séparation poisson/mammifère, du génome de l'ancêtre des poissons, duquel sont issus la quasi-totalité des poissons actuels.

    Source: source

  • Séquençage complet d'une algue unicellulaire qui intéresse les nanotechnologies et la lutte contre l'effet de serre.

  • [2004-10-01] - La séquence complète et l'annotation du génome de la diatomée marine Thalassiosira pseudonana, une algue unicellulaire, viennent d'être achevés par un réseau international de 26 laboratoires associant des biologistes moléculaires, des océanographes et des écologistes [1]. Une équipe du CNRS dirigée par Chris Bowler [2] a largement contribué à ces travaux publiés dans la revue Science du 1er octobre 2004. L'étude des diatomées, qui produisent 1/5e de l'oxygène de la planète et sont dotées d'un squelette externe de silice, devrait permettre des avancées majeures dans le domaine de la protection de l'environnement et des nanotechnologies.

    Source: source

  • Cellules souches et muscle squelettique : un dogme remis en question

  • [2004-09-23] - Deux équipes de l'Institut Pasteur associées au CNRS viennent de remettre en cause un dogme vieux de 10 ans en montrant que trois facteurs génétiques, et non deux comme il était communément admis, sont déterminants pour l'acquisition de l'identité musculaire à partir de cellules souches. Ces travaux, publiés le 23 septembre dans Nature, modifient notre vision de la détermination des cellules musculaires, et celle de l'acquisition de l'identité cellulaire en général.

    Source: source

  • Capacité adaptative des serpents tigres : l'acquis aussi serait déterminé génétiquement.

  • [2004-09-16] - Quelle est la part de la génétique et quel est l'impact de l'environnement sur la capacité d'adaptation d'un organisme vivant ? Dans un article publié dans Nature le 16 septembre, un groupe du CNRS, dirigé par Xavier Bonnet [1] montre que chez le serpent tigre, animal doué d'une grande plasticité phénotypique, la taille des mâchoires est capable de varier considérablement en fonction de la taille des proies présentées à l'animal, mais dans les limites de la détermination génétique.

    Source: source

  • Des bactéries de sources chaudes dans le lac sous-glaciaire de Vostok.

  • [2004-09-15] - Des chercheurs du CNRS [1], associés à des chercheurs russes, ont identifié des traces d'ADN de bactéries de sources chaudes dans les glaces qui emprisonnent le plus grand lac sous-glaciaire de l'Antarctique, le lac Vostok. L'équipe de glacio-biologistes suggère que des colonies bactériennes, adaptées à la vie dans des conditions extrêmes, sont présentes dans des failles du socle rocheux entourant le lac Vostok. Les bactéries seraient éjectées dans le lac et emprisonnées dans la glace lors d'événements sismiques. Cette hypothèse et les techniques d'analyse développées sont applicables à la recherche de vie extra-terrestre.

    Source: source

  • La drosophile, un modèle pour comprendre l'évolution du système immunitaire des vertébrés

  • [2004-08-18] - La réponse immunitaire innée, commune à l'ensemble des animaux pluricellulaires (métazoaires), procure une protection immédiate contre les organismes pathogènes. Elle met en jeu des cellules spécialisées dans la reconnaissance et la destruction des agents infectieux. La réponse immunitaire dite adaptative, qui implique la production d'anticorps et fait intervenir les lymphocytes T et B, est propre aux vertébrés.

    Source: source

  • Des animaux qui s'espionnent : évolution culturelle et/ou évolution biologique

  • [2004-07-26] - Il est depuis longtemps admis que les humains sont influencés par leurs congénères dans la prise de décision. Qu'en est-il des animaux ? Dans la revue Science du 23 juillet 2004, Etienne Danchin, écologiste du comportement, directeur de recherche au CNRS [1], fait avec d'autres chercheurs le point sur l'influence qu'exerce le comportement des animaux sur celui des animaux voisins. Ils proposent que les animaux extraient de la performance de leurs congénères de l'information qui pourrait générer une évolution culturelle en interaction étroite avec l'évolution biologique.

    Source: source

  • Mémoire de drosophile

  • [2004-07-22] - Les chercheurs du laboratoire Développement, évolution et plasticité du système nerveux (CNRS, Gif-sur-Yvette) étudient depuis plusieurs années la mouche drosophile afin de comprendre les mécanismes de la mémoire. Ils viennent de décrire la première souche de mouches mutantes spécifique de la mémoire à long terme. Ces travaux publiés dans la revue Nature datée du 22 juillet 2004 pourraient permettre de mieux comprendre certaines pathologies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

    Source: source

    précédent 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13