Publicité
Accueil > Actualité Médicale > MALADIES PARASITAIRES
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

MALADIES PARASITAIRES


  • L'art du camouflage du parasite responsable du paludisme

  • [2005-04-14] - Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS ont mis au jour les mécanismes originaux qui permettent au parasite responsable du paludisme de tromper le système immunitaire des personnes qu'il infecte. En collaboration avec des chercheurs du Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research de Melbourne, ils ont montré, dans deux articles publiés dans Cell, que le parasite est capable de modifier avec une très grande efficacité la composition de sa « signature » immunologique.

    Source: source

  • L’art du camouflage du parasite responsable du paludisme

  • [2005-04-14] - Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS ont mis au jour les mécanismes originaux qui permettent au parasite responsable du paludisme de tromper le système immunitaire des personnes qu’il infecte. En collaboration avec des chercheurs du Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research de Melbourne, ils ont montré, dans deux articles publiés dans Cell, que le parasite est capable de modifier avec une très grande efficacité la composition de sa « signature » immunologique. Cette capacité à déguiser sa présence empêche l’organisme des personnes infectées de produire des défenses permettant d’éliminer les cellules infectées.

    Source: source

  • Comment la bactérie Escherichia Coli est devenue mortelle ?

  • [2005-04-05] - Selon les scientifiques de l'Université de Liverpool, il y a 32 ans, la bactérie non nocive, Escherichia Coli, a développé la capacité de tuer par l'empoisonnement de la nourriture, causant chez les humains une diarrhée sanglante et une interruption de fonctionnement des reins. La bactérie Escherichia Coli vit normalement dans l'intestin, sans danger, mais quelques variétés peuvent causer un empoisonnement.

    Source: source

  • Légionellose : les génomes des souches "Paris" et "Lens" séquencés

  • [2004-10-04] - La légionellose a touché plus de 1000 personnes en France en 2003 et provoqué près de 130 décès. Cette maladie émergente est causée par Legionella pneumophila, bactérie environnementale qui se développe dans les circuits d'eau chaude. Une équipe de l'Institut Pasteur associée au CNRS, en collaboration avec le Centre National de Référence des Légionelles (Inserm, Lyon), a comparé le génome de la souche responsable d'une épidémie survenue dernièrement dans la région de Lens (Nord-Pas-de-Calais) avec celui d'une souche endémique en France.

    Source: source

  • LEGIONELLOSE : LES GENOMES DES SOUCHES Paris ET Lens SEQUENCES

  • [2004-10-04] - La légionellose a touché plus de 1000 personnes en France en 2003 et provoqué près de 130 décès. Cette maladie émergente est causée par Legionella pneumophila, bactérie environnementale qui se développe dans les circuits d'eau chaude. Une équipe de l'Institut Pasteur associée au CNRS, en collaboration avec le Centre National de Référence des Légionelles (Inserm, Lyon), a comparé le génome de la souche responsable d'une épidémie survenue dernièrement dans la région de Lens (Nord-Pas-de-Calais) avec celui d'une souche endémique en France.

    Source: source

  • LISTERIOSE : LES MECANISMES DE LA TRAVERSEE DE LA BARRIERE PLACENTAIRE ELUCIDES

  • [2004-04-06] - Une étude menée par Marc Lecuit(1) de l'Unité des Interactions Bactéries-Cellules de l'Institut Pasteur dirigée par le Pr Pascale Cossart, a permis de découvrir comment, chez la femme enceinte, la bactérie Listeria monocytogenes traverse la barrière placentaire. La traversée de la barrière placentaire entraîne des infections graves du fœtus, la mort fœtale in utero, des avortements, des naissances prématurées et des infections néo-natales.

    Source: source

  • LUTTER CONTRE LES MALADIES TRANSMISSIBLES DE L'ANIMAL A L'HOMME : Un accord entre l'Institut Pasteur et l'Agence française de sécurité Sanitaire des Aliments

  • [2004-03-11] - SRAS, grippe aviaire, rage, listériose, salmonelloses etc. sont des maladies humaines transmises soit directement par les animaux (zoonoses) soit par des produits d'origine alimentaire. Afin de renforcer la recherche et les moyens de lutte contre ces maladies, l'Institut Pasteur et l'Afssa ont souhaité renforcer leur collaboration et, pour la première fois, la formaliser : une convention cadre vient d'être signée entre les deux organismes.

    Source: source

  • Un nouveau microbicide en phase III clinique

  • [2004-02-25] - Un microbicide est en cour de test au "Indian Council for Medical Research" (ICMR) pour juger de son efficacité dans la protection contre le VIH et autres maladies sexuellement transmissibles.

    Source: Cette information est un extrait du BE Inde numéro 3 du 25/02/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Inde. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

  • DES BANDELETTES DE DIAGNOSTIC RAPIDE DU CHOLERA

  • [2003-09-09] - Des bandelettes de diagnostic rapide du choléra, mises au point dans les Instituts Pasteur de Paris et de Madagascar, viennent d'être évaluées avec succès à Madagascar et au Bangladesh. Elles permettent d'effectuer un diagnostic en quelques minutes au chevet du malade. Elles peuvent également être un outil important pour les épidémiologistes et pourraient servir à améliorer considérablement la surveillance du choléra dans les régions les plus reculées.

    Source: source

  • DES BANDELETTES DE DIAGNOSTIC RAPIDE DE LA PESTE ET DU CHOLERA

  • [2003-01-17] - Un test sur bandelettes pour le diagnostic rapide de la peste, mis au point et évalué dans les Instituts Pasteur de Madagascar et de Paris, permet désormais de dépister cette maladie au chevet des patients en une quinzaine de minutes. Ce travail vient d'être publié dans " The Lancet " du 18 janvier. Il s'agit d'un progrès considérable pour la lutte contre cette maladie ré-émergente, très souvent mortelle en l'absence d'un traitement précoce, et pour sa surveillance. Une petite unité de production de ce test est déjà en place à Madagascar (Institut Pasteur de Madagascar et Laboratoire Central de la peste du Ministère de la Santé malgache).

    Source: source

  • Peste : c'est chez la puce que le bacille devient résistant aux antibiotiques

  • [2002-11-06] - Des équipes de l'Institut Pasteur à Paris et à Madagascar avaient isolé en 1995 les premiers bacilles de la peste (Yersinia pestis) résistants aux antibiotiques. Elles ont montré que ces bactéries avaient acquis des gènes de résistance à partir d'autres bactéries non apparentées. Ces mêmes équipes viennent de découvrir, en collaboration avec une équipe américaine, que la puce, vecteur de la maladie, est le site où la bactérie pourrait acquérir les caractères de résistance.

    Source: source

  • PALUDISME : à propos du séquençage du génome du moustique Anopheles gambiae

  • [2002-10-02] - Le séquençage du génome d'Anopheles gambiae (principal moustique vecteur du paludisme), s'appuyant sur des travaux préliminaires réalisés par le Genoscope (Centre National de Séquençage) et l'Institut Pasteur, vient d'être réalisé par un consortium international*. Le consortium, mis en place le 3 mars 2001 à l'Institut Pasteur, publie dans la revue Science (4 octobre) la séquence génomique du moustique. Le Ministère délégué à la recherche et aux nouvelles technologies se réjouit de ce résultat marquant et félicite les équipes françaises impliquées.

    Source: source

  • MENINGITES BACTERIENNES EN AFRIQUE

  • [2002-09-18] - A la suite de missions au Sahel, l'Institut Pasteur et l'AMP* ont mis en évidence l'émergence d'un nouveau variant de méningocoque (W135) qui semble se répandre dans la "ceinture africaine de la méningite". Inquiets de cette situation, ils se sont engagés, en collaboration avec des centres de recherche en Afrique, dans un programme recherche-action de 5 ans.

    Source: source

  • Le CIRAD, l'Institut Pasteur et l'IRD partenaires dans la recherche sur les maladies vectorielles émergentes

  • [2002-07-16] - Le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), l'Institut Pasteur et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) ont signé le 8 juillet 2002 un accord-cadre de coopération dans le domaine des maladies vectorielles émergentes.

    Source: source

  • Un pas supplémentaire dans la lutte contre le paludisme

  • [2002-02-14] - Le paludisme tue une personne toutes les 12 secondes dans le monde, souvent un enfant de moins de 5 ans. L'émergence des souches pharmacorésistantes du protozoaire responsable de la majorité des infections, Plasmodium falciparum, combinée à la résistance aux pesticides des moustiques – vecteurs de la maladie – a contribué à la résurgence du paludisme. Devant l'actuelle absence de vaccin efficace et la pénurie thérapeutique, les résultats d'une équipe CNRS dirigée par Henri Vial*, directeur de recherche à l'INSERM, représentent une voie d'avenir dans le traitement du paludisme.

    Source: source

  • Séquences complètes et comparaison des génomes de Listeria monocytogenes et d'une bactérie apparentée non pathogène : Une voie ouverte pour un meilleur contrôle de la listériose…

  • [2001-10-26] - Les séquences des génomes de la bactérie responsable de la listériose, Listeria monocytogenes, et de la bactérie non pathogène Listeria innocua, et leur comparaison, sont publiés dans la revue Science. Ce travail, coordonné par Pascale Cossart et Philippe Glaser de l'Institut Pasteur, va permettre de mieux comprendre la virulence de Listeria monocytogenes, et marque donc une avancée importante pour les recherches sur cette bactérie. Les projets qui en découlent devraient déboucher sur de meilleurs outils de surveillance et de lutte contre cet agent pathogène qui menace notre santé via l'alimentation.

    Source: source

  • Sécurité alimentaire : une découverte française explique comment Listeria pénètre dans l'organisme, et permet d'envisager de nouvelles stratégies pour délivrer des agents thérapeutiques

  • [2001-06-01] - Une équipe de scientifiques de l'Institut Pasteur, dirigée par le Professeur Pascale Cossart, a découvert comment la bactérie pathogène Listeria monocytogenes pénètre dans l'organisme pour infecter et parfois tuer des personnes vulnérables qui ont mangé des aliments contaminés.

    Source: source

  • Un réseau international pour le séquençage du génome du moustique Anopheles gambiae, principal vecteur du paludisme

  • [2001-03-05] - Ce réseau associe l'Institut Pasteur (France), l'European Molecular Biology Laboratory, (EMBL,Allemagne), l'Université de Notre-Dame (Etats-Unis), le Centre National de Séquençage, (Genoscope, France), Celera Genomics (Etats-Unis), The Institute for Genomic Research, (TIGR,Etats-Unis), l'Institute of Molecular Biology and Biotechnology, (IMBB,Grèce), le réseau ONSA (Brésil) et des scientifiques spécialistes du moustique anophèle. Ce réseau est placé sous le patronage du PNUD/Banque mondiale/Organisation Mondiale de la Santé Programme spécial de Recherche et de Développement concernant les Maladies Tropicales (Genève, Suisse).

    Source: source

  • Séquençage du bacille de la lèpre: un pas décisif dans la lutte contre la maladie

  • [2001-02-22] - Le séquençage total du génome du bacille de la lèpre (3,3 Mb) a été réalisé grâce à une collaboration entre l'équipe de Stewart Cole à l'Institut Pasteur et celle de Bart Barrell du Sanger Centre au Royaume-Uni. Il apporte de grands espoirs, notamment, pour le dépistage précoce de la maladie et la mise au point de nouveaux traitements. Ce travail est publié dans la revue Nature du 22 février 2001.

    Source: source

  • PALUDISME : des souris " humanisées " pour accélérer la recherche de candidats-vaccins

  • [2000-12-06] - L'équipe de l'Unité de Parasitologie Biomédicale de l'Institut Pasteur, dirigée par Pierre DRUILHE, vient de démontrer l'intérêt de souris "humanisées" pour la sélection de candidats-vaccins contre le paludisme. Ce modèle, publié dans le Journal of Experimental Medicine, a également permis de confirmer le potentiel vaccinal de l'antigène MSP3, étudié depuis plusieurs années par les chercheurs de l'Institut Pasteur, et qui devrait prochainement faire l'objet d'essais cliniques chez l'homme.

    Source: source

    1 - 2 - 3 - 4