Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > CORTISONE ROUSSEL 5 mg, comprimé
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

CORTISONE ROUSSEL 5 mg, comprimé


Publicité
Indications thérapeutiques

Traitement glucocorticoïde de substitution au cours d'insuffisance surrénale:
· Insuffisance surrénale primitive: maladie d'Addison, surrénalectomies,
· Insuffisance surrénale d'origine hypophysaire: syndrome de Sheehan, insuffisances hypophysaires: de causes diverses.
Hyperplasie congénitale des surrénales avec ou sans syndrome de perte de sel (syndrome de Debré-Fibiger).


Contre-indications

Les contre-indications habituelles de la corticothérapie générale ne s'appliquent pas aux doses substitutives recommandées.


Précautions d'emploi

Aux doses substitutives recommandées pour ce produit, les précautions d'emploi et les mises en garde des corticoïdes ne sont pas justifiées (risques infectieux…).
L'équilibre hydroélectrolytique doit être maintenu et le régime diététique normalement salé.
En période de stress: infection intercurrente, fièvre importante, traumatisme, intervention chirurgicale, maladie grave, la posologie doit être transitoirement augmentée (multipliée par deux par exemple) pour revenir rapidement à la posologie antérieure une fois l'épisode aigu passé. En cas d'intervention chirurgicale, le produit doit être administrée par voie parentérale et à doses plus importantes, par exemple 300 mg par jour, le jour de l'intervention avec une décroissance progressive.
En cas de chaleur importante la posologie peut aussi nécessiter d'être augmentée et surtout la prise de sel doit être renforcée ainsi que la prise de minéralo-corticoïdes en cas d'insuffisance surrénale primitive.
En cas de trouble digestif empêchant la prise orale, une substitution parentérale est nécessaire à plus forte dose.
Le traitement substitutif ne doit pas être interrompu: risque d'insuffisance surrénale aiguë. Les patients doivent porter sur eux une carte d'insuffisant surrénalien avec mention de leur traitement (en cas d'accident).
Les corticoïdes oraux ou injectables peuvent favoriser l'apparition de tendinopathie, voire de rupture tendineuse (exceptionnelle). Ce risque est augmenté lors de la co-prescription avec des fluoroquinolones et chez les patients dialysés avec hyperparathyroïdisme secondaire ou ayant subi une transplantation rénale.
Ce médicament est déconseillé en association avec le sultopride ou un vaccin vivant atténué (voir rubrique 4.5).
L'attention des sportifs est attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopages
En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.


Grossesse

Grossesse
Dans l'espèce humaine, les études épidémiologiques n'ont décelé aucun risque malformatif lié à la prise de corticoïdes et notamment de cortisone lors du premier trimestre.
L'insuffisance surrénale maternelle doit être traitée en cours de grossesse, en adaptant la posologie de cortisone à la clinique, si besoin.
Allaitement
La cortisone étant excrétée dans le lait maternel, l'allaitement est à éviter.


Effets indésirables

En cas de sous-dosage, on peut observer:
· asthénie, hypotension orthostatique,
· hyperkaliémie.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité