Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > DIACEREINE MYLAN 50 mg, gélule
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

DIACEREINE MYLAN 50 mg, gélule


Publicité
Indications thérapeutiques

Traitement symptomatique des manifestations fonctionnelles de l'arthrose.
Remarque : l'action est différée ; le délai de 30 à 45 jours nécessaire au développement de l'effet antalgique peut nécessiter d'initier le traitement par les antalgiques/anti-inflammatoires habituels dont l'action est immédiate


Contre-indications

Ce médicament est contre-indiqué en cas de :
- colopathie organique inflammatoire (recto-colite ulcéreuse, maladie de Crohn...),
- syndrome occlusif ou sub-occlusif,
- syndromes douloureux abdominaux de cause indéterminée,
- hypersensibilité à la rhéine et aux substances d'activité proche,
- hypersensibilité à l’un des excipients,
- insuffisance hépatique sévère.


Précautions d'emploi

DIACEREINE MYLAN 50 mg ne doit pas être administré aux enfants de moins de 15 ans.
Ce médicament est déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement.
Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au lactose.


Grossesse

Grossesse :
Chez l'animal, une étude expérimentale a montré un retard d'ossification chez le foetus, dû à un effet maternotoxique à fortes doses.
En clinique, il n’existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la Diacéréine lorsqu’elle est administrée pendant la grossesse.
En conséquence, l’utilisation de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse.
Allaitement :
Il est déconseillé d'administrer ce produit à la femme en période d'allaitement, le passage des dérivés anthraquinoniques dans le lait maternel dans des proportions minimes ayant été mis en évidence dans la littérature.


Effets indésirables

Effets gastro-intestinaux :
.Les effets indésirables les plus fréquemment signalés ont été une diarrhée, des selles molles, des douleurs abdominales.
.Une pigmentation de la muqueuse recto-colique (mélanose colique) a été rarement observée.
.Une coloration foncée des urines en rapport avec la structure de la molécule et sans valeur pathologique peut être observée.
-Effets cutanés :
Des cas de prurit, éruptions et eczéma ont été décrits.


Effets sur la conduite

Sans objet.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité