Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > DONEPEZIL MYLAN 5 mg, comprimé pelliculé
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

DONEPEZIL MYLAN 5 mg, comprimé pelliculé


Publicité
Indications thérapeutiques

Le donépézil est indiqué dans le traitement symptomatique de la maladie d’Alzheimer dans ses formes légères à modérément sévères.


Contre-indications

Hypersensibilité au chlorhydrate de donépézil, aux dérivés de la pipéridine ou à l’un des excipients du produit.


Précautions d'emploi

L’utilisation de donépézil chez des patients au stade sévère de la maladie d’Alzheimer ou souffrant d’autres types de démence ou d’autres formes de troubles de la mémoire (par exemple, déclin cognitif lié à l’âge) n’a pas été étudiée.
Anesthésie
Le donépézil, comme tout inhibiteur de la cholinestérase, peut majorer la relaxation musculaire induite par les traitements du type succinylcholine lors d’anesthésies.
Troubles cardio-vasculaires
En raison de leur activité pharmacologique, les inhibiteurs de la cholinestérase peuvent avoir des effets vagotoniques sur le rythme cardiaque (par exemple, bradycardie). Leur incidence peut être particulièrement élevée chez les patients présentant une maladie du sinus ou d’autres anomalies de la conduction supra-ventriculaire telles qu’un bloc sino-auriculaire ou auriculo-ventriculaire.
Il a été rapporté des cas de syncope et de convulsions. Lors de l’examen de ces patients la possibilité de bloc cardiaque ou de pauses sinusales prolongées doit être envisagée.
Troubles gastro-intestinaux
Les patients présentant un risque particulier d’ulcère, comme par exemple ceux ayant des antécédents de maladie ulcéreuse ou recevant un traitement concomitant par des anti-inflammatoires non-stéroidiens (AINS), doivent faire l’objet d’une surveillance symptomatique attentive. Cependant, les études cliniques conduites avec le donépézil n’ont pas montré d’augmentation de l’incidence des ulcères ou des saignements gastro-intestinaux comparativement au placebo.
Troubles génito-urinaires
Bien que non observée lors des études conduites avec le donépézil, les cholinomimétiques peuvent induire une rétention urinaire.
Troubles neurologiques
Convulsions : les cholinomimétiques sont décrits comme potentiellement responsables de crises convulsives généralisées. Toutefois, les convulsions peuvent aussi être une manifestation de la maladie d’Alzheimer.
Les cholinomimétiques peuvent avoir le potentiel d’exacerber ou d’induire des symptômes extra-pyramidaux.
Troubles broncho-pulmonaires
Du fait de leur activité cholinomimétique, les inhibiteurs de la cholinestérase doivent être prescrits avec précaution chez les malades présentant des antécédents d’asthme ou de maladie broncho-pulmonaire obstructive.
L’administration concomitante de donépézil et d’autres inhibiteurs de l’acétylcholinestérase, d’agonistes ou d’antagonistes du système cholinergique est à éviter.
Insuffisance hépatique sévère
Il n’existe pas de données chez les patients souffrant d’insuffisance hépatique sévère.
Ce médicament contient du lactose. Les patients présentant des problèmes héréditaires rares d’intolérance au galactose, de déficit en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ne doivent pas prendre ce médicament.
Mortalité au cours des études menées dans la démence vasculaire :
Trois études cliniques d’une durée de six mois ont été menées chez des patients répondant aux critères NINDS-AIREN de démence vasculaire (DVa) probable ou possible. Les critères NINDS-AIREN sont conçus pour identifier les patients dont la démence serait uniquement liée à des causes vasculaires et exclure les patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer.
Dans la première étude, le taux de mortalité était de 2/198 (1,0%) sous chlorhydrate de donépézil 5 mg, 5/206 (2,4%) sous chlorhydrate de donépézil 10 mg et 7/199 (3,5%) sous placebo. Dans la deuxième étude, les taux de mortalité étaient de 4/208 (1,9%) sous chlorhydrate de donépézil 5 mg, 3/215 (1,4%) sous chlorhydrate donépézil 10 mg et 1/193 (0,5%) sous placebo. Dans la troisième étude, les taux de mortalité étaient de 11/648 (1,7%) sous chlorhydrate de donépézil 5 mg et 0/326 (0%) sous placebo. Le taux de mortalité dans les trois études réunies était plus élevé dans le groupe donépézil (1,7%) que dans le groupe placebo (1,1%) ; cette différence n’était toutefois pas statistiquement significative. Il apparaît que la majorité des décès chez les patients recevant soit le donépézil soit le placebo résultaient de causes vasculaires diverses, ce qui était prévisible dans cette population âgée souffrant de pathologies vasculaires préexistantes. Une analyse de tous les événements vasculaires graves ayant ou non entraîné un décès n’a pas montré de différence sur leur taux de survenue entre le groupe donépézil et le groupe placebo.
Dans des études menées avec le chlorhydrate de donépézil dans la maladie d’Alzheimer d’une part (n = 4146) et dans l’ensemble des démences, y compris les démences vasculaires d’autre part (n total = 6888), le taux de mortalité dans les groupes placebo était plus élevé que dans les groupes donépézil.


Grossesse

Grossesse
On ne dispose pas de données sur l’administration du donépézil chez la femme enceinte. Les études réalisées chez l’animal n’ont pas montré d’effet tétatogène mais ont mis en évidence une toxicité péri et post-natale (voir rubrique 5.3). Le risque potentiel chez l’homme est inconnu.
Le donépézil ne doit pas être prescrit pendant la grossesse à moins d’être clairement nécessaire.
Allaitement
Le donépézil est excrété dans le lait maternel chez le rat. Le passage du donépézil dans le lait maternel n'est pas documenté et il n'y a pas d'étude chez la femme allaitante. En conséquence, les femmes qui reçoivent du donépézil ne doivent pas allaiter.


Effets indésirables

Les effets indésirables les plus souvent observés ont été : diarrhées, crampes musculaires, fatigue, nausées, vomissements et insomnie.
Les effets indésirables qui ont été rapportés plus d’une fois sont classés ci-dessous par système-organe et par fréquence comme définies ci-après : très fréquents (≥ 1/10), fréquents (≥ 1/100, <1/10), peu fréquents (≥ 1/1.000, <1/100), rares (≥1/10.000, <1/1.000), très rares (<1/10000), et fréquence inconnue (impossible de estimer avec les données disponibles).

style='width:508.8pt;border-collapse:collapse;border:none'>










































































































































































Système-organe

Très fréquents

Fréquents

Peu fréquents

Rares

Infections



Rhume





Métabolisme et nutrition



Anorexie





Psychiatrie



Hallucinations**







Agitation**







Agressivité**





Système Nerveux



Syncope*

Convulsions*

Symptômes



Vertiges



extra-pyramidaux



Insomnie





Cardiaque





Bradycardie

Bloc sino-auriculaire







Bloc auriculo-







ventriculaire

Gastro-intestinal

Diarrhée

Vomissements

Hémorragies



Nausée

Troubles abdominaux

gastro-intestinales







Ulcère gastrique







et duodénal



Hépatobiliaire







Atteinte hépatique incluant hépatites***

Peau et phanères



Rash







Prurit





Musculo-squelettique



Crampes musculaires





Uro-génital



Incontinence urinaire





Généraux

Céphalée

Fatigue







Douleurs





Examen biologique





Légère augmentation des concentrations sériques en créatinine





Kinase musculaire



Traumatisme et empoisonnement



Accident





* Lors de l’examen des patients ayant présenté syncope ou convulsion, la possibilité de bloc cardiaque ou de pause sinusale prolongée doit être envisagée (voir rubrique 4.4).
** Les cas rapportés d’hallucinations, d’agitation et d’agressivité ont régressé lors de la réduction de la dose ou de l’arrêt du traitement.
*** En cas d’hépatite d’étiologie inconnue, l’arrêt de DONEPEZIL doit être envisagé.


Effets sur la conduite

Le donépézil a une influence mineure à modérée sur la capacité à la conduite automobile et à utiliser des machines.
La maladie d’Alzheimer peut être à l’origine d’une altération de l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. De plus le donépézil peut induire une fatigue, des vertiges et des crampes musculaires, notamment lors de l’instauration ou de l’augmentation posologique. L’aptitude à poursuivre la conduite automobile ou l’utilisation de machines complexes des patients atteints de la maladie d’Alzheimer traités par donépézil doit être régulièrement évaluée par le médecin traitant.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité