Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Médicaments > FAMOTIDINE G GAM 20 mg, comprimé pelliculé sécable
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

FAMOTIDINE G GAM 20 mg, comprimé pelliculé sécable


Publicité
Indications thérapeutiques

Ulcère duodénal ou ulcère gastrique non malin confirmé par l'examen radiographique ou endoscopique.
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Oesophagite par reflux gastro-œsophagien confirmée par l'endoscopie, dont traitement curatif des érosions ou ulcères associés.


Contre-indications

Hypersensibilité à la famotidine ou à l'un des excipients.
Pour l'administration à la femme qui allaite, voir rubrique 4.6.


Précautions d'emploi

En raison de l'observation de cas de sensibilité croisée entre des antagonistes du récepteur H2, la famotidine ne doit pas être administrée aux patients ayant des antécédents d'hypersensibilité à d'autres médicaments de ce groupe.
Cancer de l'estomac
La possibilité d'une tumeur maligne de l'estomac doit être exclue avant le début du traitement d'un ulcère gastrique par la famotidine. La réponse symptomatique d'une tumeur gastrique à la famotidine n'exclut pas la possibilité de malignité de la lésion.
Les comprimés de famotidine ne doivent pas être administrés pour le traitement de troubles gastro-intestinaux mineurs.
La présence de H. pylori doit être recherchée chez les patients présentant un ulcère duodénal ou un ulcère gastrique non malin. Si cette bactérie est détectée, un traitement destiné à l'éradiquer doit être administré chaque fois que possible.
Insuffisance rénale
La famotidine étant principalement excrétée par voie rénale, il est recommandé de l'administrer avec prudence aux insuffisants rénaux. Une réduction de la dose quotidienne doit être envisagée si la clairance de la créatinine diminue au-dessous de 30 ml/min (voir rubrique 4.2).
Famotidine G GAM 20 mg comprimé pelliculé
Ce médicament contient 1,99 mg de lactose par comprimé. Il est contre-indiqué chez les patients présentant les affections héréditaires rares suivantes: intolérance au galactose, carence en lactase, malabsorption du glucose et du galactose.


Grossesse

Grossesse
Des données relatives à un nombre restreint de femmes enceintes ayant reçu la famotidine n'indiquent aucun effet indésirable sur la grossesse ni sur la santé du fœtus et du nouveau-né. Aucune autre donnée épidémiologique pertinente n'est disponible à ce jour. Les études menées chez l'animal n'ont indiqué aucun effet nocif direct ou indirect sur la grossesse, le développement embryonnaire et fœtal et le développement post-natal (voir rubrique 5.3). La famotidine doit être prescrite avec prudence aux femmes enceintes.
Allaitement
La famotidine est excrétée dans le lait maternel. Les femmes qui allaitent doivent donc interrompre le traitement ou l'allaitement, car la famotidine pourrait affecter la sécrétion acide gastrique du nouveau-né.


Effets indésirables

Troubles hématologiques et lymphatiques
Très rares (< 1/10 000):
Thrombocytopénie
Leucopénie
Agranulocytose
Pancytopénie
Troubles psychiatriques
Très rares (< 1/10 000):
Hallucinations
Désorientation
Confusion
Anxiété
Agitation
Dépression
Troubles de l'érection
Diminution de la libido
Troubles du système nerveux
Fréquents (> 1/100, < 1/10):
Céphalées
Sensations vertigineuses
Très rares (< 1/10 000):
Paresthésies
Somnolence
Insomnie
Crises comitiales
Troubles gastro-intestinaux
Fréquents (> 1/100, < 1/10):
Constipation
Diarrhée
Peu fréquents (>1/1000, < 1/100):
Nausées
Vomissements
Gêne ou distension abdominale
Flatulences
Fatigue
Sécheresse buccale
Troubles hépato-biliaires
Rares (>1/10 000, < 1/1000):
Augmentation des enzymes hépatiques (transaminases, gamma GT, phosphatases alcalines) et de la bilirubine
Cholestase intra-hépatique (signe visible: ictère)
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Peu fréquents (>1/1000, < 1/100):
Anorexie
Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés
Peu fréquents (>1/1000, < 1/100):
Eruption
Prurit
Rares (>1/10 000, < 1/1000):
Urticaire
Très rares (< 1/10 000):
Alopécie
Troubles immunitaires
Rares (>1/10 000, < 1/1000):
Réactions d'hypersensibilité (œdème de Quincke, anaphylaxie, bronchospasme)
Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux
Très rares (< 1/10 000):
Oppression thoracique
Réaction cutanée sévère (syndrome de Lyell)
Troubles musculosquelettiques, conjonctifs et osseux
Rares (>1/10 000, < 1/1000):
Arthralgies
Très rares (< 1/10 000):
Crampes musculaires


Effets sur la conduite

Aucun effet connu.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicité