Publicité
Accueil > Dictionnaires > Guide des Mdicaments > FLUDARABINE PHOSPHATE BAYER SANTE 50 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion
Médicaments
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues mdicales de rfrence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

FLUDARABINE PHOSPHATE BAYER SANTE 50 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion


Publicit
Indications thérapeutiques

Traitement de la leucmie lymphode chronique (LLC) cellules B chez les patients ayant des rserves mdullaires suffisantes.
Le traitement en premire ligne avec Fludarabine Phosphate doit uniquement tre initi chez les patients en stade avanc de la maladie, Ra stade III/IV (Binet stade C) ou Ra stade I/II (Binet stade A/B) lorsque le patient prsente des symptmes associs la maladie ou une maladie en progression.


Contre-indications

Le Fludarabine Phosphate est contre-indiqu :
chez les patients prsentant une hypersensibilit au principe actif ou lun des excipients ;
chez les patients prsentant une insuffisance rnale avec une clairance de la cratinine < 30 ml/min ;
chez les patients prsentant une anmie hmolytique dcompense ;
en cas de grossesse et dallaitement.


Précautions d'emploi

Au cours des tudes de recherche de dose doses leves, chez des patients souffrant de leucmies aigus, des effets indsirables neurologiques svres ont t constats tels que ccit, coma et dcs. Cette toxicit svre sur le systme nerveux central est apparue chez 36 % des patients traits avec des doses approximativement 4 fois plus leves (96 mg/m2/j pendant 5 7 jours) que la dose recommande dans les leucmies lymphodes chroniques. Chez les patients atteints de LLC traits aux doses recommandes, une toxicit neurologique svre a t dcrite rarement (coma, crises convulsives et agitation) ou de faon peu frquente (confusion mentale). Les patients doivent faire l'objet d'une troite surveillance la recherche d'ventuels effets indsirables neurologiques.
Les effets sur le systme nerveux central d'une administration chronique du Fludarabine Phosphate ne sont pas connus. Il faut noter cependant que des patients ont tolr la dose recommande pendant des tudes long terme au cours desquelles jusqu' 26 cycles de traitement ont t administrs.
Chez les patients prsentant un mauvais tat gnral, le Fludarabine Phosphate doit tre administr avec prcaution et aprs avoir pris en compte le rapport bnfice/risque. Ceci sapplique particulirement aux patients ayant un dficit svre de lhmatopose (thrombocytopnie, anmie et/ou granulocytopnie), une immunodficience ou des antcdents dinfection opportuniste.
Des mylosuppressions svres ont t rapportes, en particulier une anmie, une thrombocytopnie et une neutropnie, chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate. Au cours dune tude de phase I effectue chez des patients atteints de tumeurs solides, le dlai moyen pour atteindre le nadir tait de 13 jours (de 3 25 jours) pour les polynuclaires neutrophiles et de 16 jours (de 2 32 jours) pour les plaquettes. La plupart des patients avaient pralablement prsent des perturbations hmatologiques, soit en raison de leur maladie soit en raison dune chimiothrapie mylosuppressive antrieure. Un effet cumulatif sur la mylosuppression peut se manifester. Bien que la mylosuppression induite par la chimiothrapie soit souvent rversible, ladministration de phosphate de fludarabine ncessite une surveillance hmatologique troite.
Le Fludarabine Phosphate est un agent antinoplasique puissant pouvant induire des effets indsirables svres. Les signes de toxicit hmatologique ou non hmatologique doivent tre troitement surveills chez les patients en cours de traitement. Une surveillance rgulire de la N.F.S. est recommande, pour dtecter la survenue ventuelle dune anmie, dune neutropnie ou dune thrombocytopnie.
Comme avec dautres agents cytotoxiques, des prcautions doivent tre prises lorsquun recueil des cellules souches hmatopotiques est envisag.
Une raction post-transfusionnelle du greffon contre lhte (GVH) (raction des lymphocytes immunocomptents transfuss contre lhte) a t observe aprs transfusion de sang non irradi chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate. Il a t rapport de faon trs frquente que lvolution de ce phnomne avait t fatale. Cest pourquoi les patients traits ou ayant t traits par le Fludarabine Phosphate et ayant besoin dune transfusion doivent recevoir exclusivement des produits sanguins irradis.
Une aggravation rversible ou une pousse de lsions dermatologiques cancreuses prexistantes ont t rapportes chez certains patients pendant ou aprs le traitement par le Fludarabine Phosphate.
Un syndrome de lyse tumorale associ au traitement par le Fludarabine Phosphate a t rapport chez des patients atteints de LLC qui prsentaient une importante masse tumorale. Le Fludarabine Phosphate pouvant induire une rponse prcoce ds la premire semaine de traitement, des prcautions devront tre prises chez les patients ayant un risque de dvelopper cette complication.
Indpendamment de tout antcdent daffections auto-immunes et des rsultats du test de Coombs, des phnomnes auto-immuns (par exemple, anmie hmolytique auto-immune, thrombocytopnie auto-immune, purpura thrombopnique, pemphigus, syndrome dEvans) parfois fatals ou mettant en jeu le pronostic vital ont t rapports pendant et aprs le traitement avec le Fludarabine Phosphate. La majorit des patients a dvelopp nouveau un processus hmolytique lors de la r-administration de Fludarabine Phosphate.
Les patients traits par le Fludarabine Phosphate doivent faire lobjet dune attention particulire quant la survenue dune anmie hmolytique auto-immune (chute de lhmoglobine associe une hmolyse et un test de Coombs positif). En cas dhmolyse, linterruption du traitement par le Fludarabine Phosphate est recommande. Transfusions sanguines (sang irradi ; cf. ci-dessus) et corticodes constituent le traitement le plus usuel de lanmie hmolytique auto-immune.
Les donnes cliniques concernant lutilisation du Fludarabine Phosphate chez les personnes patients ges (> 75 ans) tant limites, ladministration du produit doit se faire avec prcaution chez ce type de patients.
Il nexiste pas de donnes concernant lutilisation du Fludarabine Phosphate chez lenfant. Par consquent, le traitement de lenfant par le Fludarabine Phosphate est dconseill.
Chez les femmes en ge de procrer ou chez lhomme, des mesures contraceptives devront tre prises pendant le traitement et pendant au moins 6 mois aprs larrt du traitement.
Pendant et aprs le traitement par le Fludarabine Phosphate, toute vaccination avec des virus vivants doit tre vite.
Un cross-over dun traitement initial avec le Fludarabine Phosphate au chlorambucil chez les patients ne rpondant pas au Fludarabine Phosphate doit tre vit car la majorit des patients rsistants au Fludarabine Phosphate ont montr une rsistance au chlorambucil.


Grossesse

Grossesse
Le Fludarabine Phosphate ne doit pas tre utilis pendant la grossesse.
Il doit tre conseill aux femmes en ge de procrer dviter toute grossesse et davertir immdiatement leur mdecin traitant en cas de survenue dune grossesse malgr tout.
Lexprience trs limite chez lespce humaine corrobore les rsultats des tudes dembryotoxicit chez lanimal qui ont montr un potentiel embryotoxique et/ou tratogne aux doses thrapeutiques. Les tudes prcliniques chez le rat ont montr que le phosphate de fludarabine et/ou ses mtabolites traversaient la barrire ftoplacentaire.
Allaitement
Lallaitement doit tre interrompu pendant la dure du traitement par le Fludarabine Phosphate.
On ignore si le mdicament est excrt dans le lait humain.
Cependant, les tudes prcliniques indiquent que le phosphate de fludarabine et/ou ses mtabolites passent dans le lait maternel.


Effets indésirables

Les effets indsirables les plus frquents sont notamment la mylosuppression (neutropnie, thrombocytopnie et anmie), les infections telle que la pneumonie, la fivre, les nauses, les vomissements et les diarrhes. Les autres effets indsirables frquents sont notamment la fatigue, la faiblesse, la stomatite, les malaises, lanorexie, les dmes, les frissons, les neuropathies priphriques, les troubles visuels et les rash cutans. Des infections opportunistes svres sont survenues chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate. Des dcs rsultant deffets indsirables graves ont t signals.
Les effets indsirables les plus frquemment observs et les plus clairement imputables au produit sont numrs ci-dessous par systme dorganes, indpendamment de leur niveau de gravit. Leur frquence (frquent 1 %, peu frquent 0,1 % et < 1 %) a t tablie partir des donnes cliniques, indpendamment dune relation causale avec le Fludarabine Phosphate. Les vnements rares (< 0,1 %) ont principalement t identifis au cours de lexprience post-marketing.
Ensemble du corps
Infection, fivre, fatigue, faiblesse, sensation de malaise et frissons ont t frquemment rapports.
Systme hmatopotique et lymphode
Des anomalies hmatologiques (neutropnie, thrombocytopnie et anmie) ont t rapportes chez la plupart des patients traits par le Fludarabine Phosphate. La mylosuppression peut tre svre et cumulative. Leffet prolong du Fludarabine Phosphate sur la diminution du nombre des lymphocytes T peut augmenter le risque dinfections opportunistes, notamment celles qui sont dues la ractivation dinfections virales latentes, comme le virus de lherps (zona), le virus dEpstein-Barr (EBV) ou la leuco-encphalopathie multifocale progressive (voir la rubrique 4.4, Mises en garde spciales et prcautions demploi ). Une volution de linfection par l EBV/la ractivation de lEBV associe des dsordres lymphoprolifratifs a t observe chez des patients immunodprims.
Dans de rares cas, la survenue dun syndrome mylodysplasique (SMD) a t dcrite chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate. Ces patients avaient en majorit reu au pralable, concomitamment ou ultrieurement, un traitement avec des agents alkylants ou une irradiation. Le Fludarabine Phosphate, utilis en monothrapie, na pas t associ un risque accru de SMD.
Des phnomnes auto-immuns avec retentissement clinique ont t rapports de manire peu frquente chez les patients recevant Fludarabine Phosphate (voir la rubrique 4.4).
Troubles mtaboliques et nutritionnels
Un syndrome de lyse tumorale a t rapport de manire peu frquente chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate. Cette complication peut prendre la forme dune hyperuricmie, dune hyperphosphatmie, dune hypocalcmie, dune acidose mtabolique, dune hyperkalimie, dune hmaturie, dune excrtion de cristaux durate et dune insuffisance rnale. La survenue de ce syndrome peut tre marque par une douleur lombaire et une hmaturie.
Des dmes ont t frquemment rapports.
Les modifications des enzymes hpatiques et pancratiques sont peu frquentes.
Systme nerveux
Des neuropathies priphriques ont t frquemment observes. Les cas de confusion sont peu frquents. De rares cas de comas, tats dagitation et crises convulsives ont t rapports.
Organes sensoriels
Des troubles visuels ont t rapports frquemment chez les patients traits par le Fludarabine Phosphate. Dans de rares cas, des nvrites optiques, des neuropathies optiques et une ccit sont survenues.
Appareil respiratoire
Des pneumonies surviennent frquemment en association avec le traitement par le Fludarabine Phosphate. Des ractions dhypersensibilit pulmonaire au Fludarabine Phosphate (infiltrats pulmonaires/inflammation pulmonaire/fibrose) associes une dyspne et une toux ont t observes de faon peu frquente.
Appareil digestif
Les perturbations gastro-intestinales, telles que les nauses et les vomissements, les diarrhes, les stomatites et les anorexies, sont frquentes. Des hmorragies gastro-intestinales, principalement dues une thrombocytopnie, ont t rapportes de manire peu frquente chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate.
Effets cardiovasculaires
De rares cas de dfaillance cardiaque et darythmie ont t rapports chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate.
Appareil uro-gnital
De rares cas de cystites hmorragiques ont t rapports chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate.
Peau et appendices
Des ruptions cutanes (rash) ont t frquemment rapports chez des patients traits par le Fludarabine Phosphate.
Dans de rares cas, un syndrome de Stevens-Johnson ou une pidermolyse bulleuse toxique (syndrome de Lyell) peut survenir.


Effets sur la conduite

Leffet du traitement par le Fludarabine Phosphate sur laptitude la conduite de vhicules et lutilisation des machines na pas t valu.



0000-00-00 - source: AFSSAPS


Publicit